Ramsès au pays des points-virgules, de Pierre Thiry

ramses-au-pays-des-points-virgules.jpg

Quatrième de couverture


Quelques jours avant Noël, Alice discute avec son oncle Sigismond, un bouquiniste érudit. Elle se moque de lui car il ne connait même pas J.-K. Rowling l'auteur d'Harry Potter. Elle évoque un roman qui aurait été écrit par un certain Jérôme Boisseau : «Ramsès au pays des points-virgules». L’oncle Sigismond, n’en a jamais entendu parler. Osera-t-il avouer à sa nièce qu’il existe des écrivains dont il ignore tout? Ce roman, ce romancier existent-ils? Que raconte Ramsès au pays des points-virgules>? Qui en est le véritable auteur? Qui est leRamsès dont il est ici question? Les réponses à toutes ces interrogations seront elles dans ce livre? Ce volume s’adresse à tous les lecteurs de dix à cent-dix ans. On y arpentera les méandres mystérieux du chateau de Baskerville, on y croisera Charles Hockolmess, le chat noir qui cite sans cesse Jean de La Fontaine. On y découvrira que le lecteur autant que l'auteur ont chacun leur rôle à jouer dans la naissance d'un livre. C'est particulièrerement le cas de ce livre où le lecteur est invité à mettre son grain de sel. 

 

Chronique de Garlon

Voici un livre vraiment très spécial: Ramsès au pays des points-virgules, de Pierre Thiry.

Commençons par le commencement, parlons de l’histoire :

La jeune Alice joue avec son oncle Sigismond, bouquiniste, à un jeu consistant à deviner ce qu’ont écrits certains auteurs, ou le nom d’auteurs de certains livres.

Alice parle alors d’un auteur n’existant pas qui aurait écrit « Ramsès au pays des points-virgules », Jérôme Boisseau. Comme Sigismond fait croire qu’il connait, Alice le met au défi de trouver un livre de l’auteur et l’oncle relève le défi. Il a bien l’intention d’écrire lui-même un livre et de le signer sous le pseudonyme de Jérôme Boisseau.

Dans le train pour rentrer chez lui, Sigismond fait un bien étrange rêve et se retrouve dans une histoire vraiment très spéciale :

Il rêve de Sissi, jeune fille normale, qui va rencontrer Ramsès II et faire un grand nombre d’autres rencontres qui vont l’envoyer dans une aventure magnifique.

Vous l’aurez compris, le livre comprend deux histoires en même temps : celle de l’oncle Sigismond et celle de Sissi.

L’histoire de la jeune fille se trouve dans notre monde, mais avec un grand nombre de choses vraiment illogiques, perturbantes et qui paraissent tout à fait normales pour les habitants de ce monde, comme des chats qui parlent, des lits qui volent, etc. Ca m’a vraiment fait bizarre cet univers si absurde, encore plus qu’une histoire telle Alice au pays des merveilles, car ici toutes ces choses si bizarre paraissent normales. Au début, j’avoue que j’avais beaucoup de mal avec ce point-ci, mais au fur et à mesure du récit, j’en suis venus à vraiment apprécier tout ce côté étrange du récit.

Le livre est très court et se lit très facilement, ce qui fait que vous l’aurez vite fini, mais vous garderez ce côté étrange en tête pendant encore un certain temps.

L’auteur laisse le lecteur s’imaginer pas mal de choses et n’hésite pas à laisser quelques blancs dans des chansons de Boris Vian afin que nous puissions les remplir, soit des paroles du chanteur, soit de paroles inventées. Personnellement, ce point n’est pas trop mon truc, car je n’aime pas avoir à rester coincer à une page pour en remplir les blancs d’une chanson, et j’ai donc passé cela. Mais je ne doute pas que les personnes souhaitant exercer leur imagination adoreront compléter eux-mêmes le texte des chansons.

Je me suis pas mal amusé en écoutant Charles Hockolmess, le chat qui n’arrête pas de citer des paroles de La Fontaine, mais en les déformant à sa sauce. C’est très bien fait.

J’ai été très impressionné par la fin de l’histoire de l’oncle Sigismond, et je n’ai pas pu m’empêcher de rire en lisant ce qui arrive (c’est tellement gros que je ne m’y serais jamais attendu). Et si à la fin du récit vous vous posez encore certaines questions, pas de problèmes, l’auteur laisse quelques pages vides afin que vous puissiez écrire vous-même votre fin. Encore un point marquant l’originalité du récit.

Enfin, ce livre m’a appris un grand nombre de choses sur l’utilité des points-virgules, si peu utilisés dans la langue française, alors qu’ils devraient l’être beaucoup plus.

En bref, un récit extrêmement particulier se présente ici, et je l’ai bien apprécié, malgré que j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au début.

Je le conseille donc aux personnes souhaitant se retrouver dans un monde défiant la logique et à ceux voulant exercer leur imagination tout en s’amusant. 

 

Ramsès au pays des points-virgules

Pierre Thiry

Books On Demand

180 pages

13 €

 

Garlon

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012