Ronde comme la lune, de Mireille Disdero

Ronde comme la lune

Quatrième de couverture :

Saskia est gourmande. Gourmande de tout : de livres, de films, d'amitié et, bien sûr, de... nourriture. Et ça se voit, car elle est plutôt enrobée. Saskia déteste son apparence, mais elle s'est fait une raison, malgré les moqueries et le mépris des garçons qu'elle s'efforce d'ignorer. Sa gourmandise est plus forte qu'elle. Alors quand Erik, un copain du lycée, semble s'intéresser à elle, Saskia se sent perdue. Se peut-il que quelqu'un soit attiré par elle ? Et comment l'accepter, alors qu'elle-même a tant de mal à s'aimer ?

 

Chronique de Platinegirl :

J'ai reçu "Ronde comme la lune" dans le cadre d'un envoi "sauvage" de service presse, comme on dit. Je n'ai pas choisi volontairement de lire ce livre, c'était une prise de risque pour la maison d'édition. Franchement, je n'aurais jamais lu ce livre sans cet envoi : avec sa couverture et son titre enfantin, même si le sujet du poids me touche, je n'aurais ni acheté ni emprunté ce roman à la médiatheque. Et j'aurais eu tort car cette lecture m'a fait réfléchir.

Alors, on est d'accord, l'héroïne, Saskia, est assez immature, et son histoire s'en ressent : c'est un roman à la frontière entre enfants et adolescents. Mais les thèmes abordés sont nombreux, variés et font réfléchir : prise de poids, regard des autres, harcèlement scolaire, auto-dénigrement,... tout y passe malgré le court nombre de pages de ce livre. J'ai trouvé que tout était plutôt bien amené et touchant.

J'ai aussi aimé, au début, qu'il n'y avait pas de sens moralisateur dans cette histoire. Cependant, j'avoue que j'ai changé d'avis en court de route car Saskia, dont on entend les pensées, ne gagne confiance et amour de soi qu'à partir du moment où elle perd du poids. Moralement parlant, ce n'est pas une idée à diffuser aux enfants et ados, à mon avis, donc j'aurais préféré qu'elle commence d'abord par s'auto-apprécier comme elle est, plutôt qu'après avoir changé de morphologie... Alors, oui, ce roman apporte un peu de lumière sur ces sujets de société... mais j'aurais aimé qu'il ne diffuse pas de tels clichés qui sont susceptibles de s'enraciner dans certains esprits sensibles...

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, je vous laisse donc libre de voir si, oui ou non, ce livre vous serait adapté, ou s'il vous semble convenir aux jeunes de votre entourage.

 

Ronde comme la lune

Mireille Disdero

Seuil jeunesse

172 pages

12,50 euros.

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/11/2015