La Geste d'Alban

 

La Geste d'Alban 1 : L'enfant monstre, de Jean-Luc Marcastel

alban-1.jpgLes Maljours s’achèvent à peine, la lumière caresse timidement les terres d’Oc blessées par le cataclysme. Les hommes luttent contre les Malebestes
en un combat sans merci. C’est en cet âge sombre que nait Alban, un enfant difforme, touché par le souffle maudit de la Brèche du Diable. Rejeté par les siens après la mort de son père, il va, toujours masqué pour dissimuler son visage aux autres hommes…
Alban deviendra pourtant le plus fameux des Traquebestes de son temps, un héros dont le nom restera, dans tous les cœurs, synonyme de courage et de vaillance. Dans son périple émaillé d’épreuves terribles, de violence et de merveilles, il rencontrera l’amitié et peut être l’amour, la trahison et le vrai visage du mal qui se répand sur les Terres d’Oc, pour enfin trouver son combat et tailler sa place en ce monde.

 

La Geste d'Alban, tome 2 : L'Ombre de Montsalvy, de Jean-Luc Marcastel

alban-2.jpgAu cœur des Terres d’Oc blessées par le cataclysme, il est un roc solitaire battu par les vents qui s’écartèlent ici plus souvent qu’ailleurs au bord de gorges insondables. Les Malebestes hantent encore de leurs ombres difformes cette région ensauvagée et traquent le voyageurs qui a l’inconscience d’y égarer ses pas… Pourtant, en ce lieu oublié de Dieu s’élèvent contre les ténèbres et leurs émissaires les remparts austères de Montsalvy et de son abbaye… C’est là, à l’ombre de ses murs qu’Alban, en route pour rejoindre son mentor, Enguerrand de Trencavel, fait halte avec ses compagnons. Mais Montsalvy, le mont Sauveur, mérite-t-il encore son nom ? Depuis la fin des Maljours, l’abbaye n’abrite plus les pèlerins, mais retient, derrière ses murs, les enfants brècheux dont on veut se débarrasser… on dit qu’on les y éduque… qu’on s’occupe d’eux… Mais depuis quelques années, des cris atroces troublent les nuits des habitants de la petite cité de pierre grise, et en matière de brècheux, les seuls qu’on voit encore sont les terribles limiers aveugles de l’abbaye. On ne lâche qu’à la nuit faite dans les rues rendues à l’obscurité et à la peur. Que cherchent-t-ils , Qui traquent-ils ? Malheur, alors, à celui qui traine dehors… Le ver est dans le fruit… Une ombre s’étend sur Montsalvy… Une ombre encore sans visage, un ennemi sans nom… L’avant-garde du mal… Alban saura-t-il lever le voile à temps pour sauver ses compagnons et la belle Lamia ? Et Lamia elle-même, quel lourd secret cache-t-elle sous le masque de sa beauté venimeuse ? Masque pour masque, ombre pour ombre… Qui est qui et qui est quoi ? Il est temps de commencer une nouvelle veillée pour convoquer, dans les flammes de l’âtre, le souvenir du Lion Banc d’Occitània…

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/11/2013