Le journal d'une allumeuse, tome 4 : Le journal de Ruby Oliver, de E. Lockhart

le-journal-de-ruby-oliver.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Ruby Oliver est amoureuse. Ah, l'amour, ne rend-il pas ta vie merveilleuse? Sauf que Noel, le merveilleux petit ami de Ruby, ne daigne pas répondre à ses messages ; sauf que son père déprime et ne se nourrit plus que de chips ; sauf qu'elle a perdu la plupart de ses amis ; sauf qu'elle a perdu sa grand-mère ; sauf qu'elle a perdu son travail ; sauf qu'elle perd la tête. Heureusement pour elle, heureusement pour nous, il reste une chose quelle n'a jamais perdue : son incroyable sens de l'humour.

 

Chronique de Platinegirl :

 

Je vous l'avoue tout de suite : j'ai découvert et lu "Le journal de Ruby Oliver" en croyant fermement que c'était ce qu'on appelle ici un One Shot : un livre qui ne fait pas partie d'unequelconque saga livresque. Et bien non, je viens juste de le découvrir, ce roman est en fait le tome 4 de la série "Le journal d'une allumeuse" de E.Lockhart ! J'avoue que je suis surprise car je n'ai, à aucun moment, pendant ma lecture, perdu le fil ou cru qu'il me manquait telle ou telle information !

Donc mon avis sera celui d'une fille qui découvre E. Lockhart et cette Ruby Oliver avec un tome 4, je ne pourrais en aucun cas vous dire des trucs comme "cette saga est lassante" ou, au contraire, "quel plaisir de retrouver Ruby" !

 

J'ai été attirée par la couverture de ce roman, jaune mais girly grâce au détail des lunettes (à noter qu'une paire en carton sert de marque-page dedans ! ) et à la fille en couverture, représentant Ruby Oliver. C'est un broché assez fin car il ne fait que 230 pages (mais est quand même vendu 15 euros, aie ! ), ce qui permet de le transporter facilement dans son sac et de le lire rapidement !

 

Je ne connaissais donc pas Ruby Oliver avant d'ouvrir ce roman et j'ai tout de suite été agréablement surprise de découvrir que c'est une adolescente assez intelligente (même si elle réfléchit un peu trop) : suffisamment intelligente en tout cas pour avoir un comportement de fille amoureuse pas gnangnan mais bourré de traits d'humour (sauf qu'elle ne s'en rend pas forcément compte). Je me suis vite senti très proche de ce personnage à la vie assez bizarre (sa mère et son père sont des cas particuliers, et je comprends mieux maintenant qu'elle soit assez rejetée dans son lycée, maintenant que je sais que ce n'est pas un One Shot). Bref, si cette saga a fonctionné, j'imagine sans problème que c'est grâce à son personnage principal !

 

Franchement, je n'ai pas vu le temps passer en découvrant ce roman. C'est léger, c'est doux en bouche comme un gros morceau de guimauve, c'est facile à lire (sans être trop enfantin)... Les rebondissements sont assez nombreux pour un roman jeunesse "romantique", même s'ils ne sont pas trsè surprenants pour la plupart. J'ai passé un bon moment, mes pages se tournaient toutes seules... Que demander de plus ? Certes, ce n'est pas un coup de coeur pour moi, mais je ne peux que vous recommander cette lecture, spécialement si vous êtes une fille qui a déjà fêté ses 12 ans !

 

 

Le journal de Ruby Oliver

Le journal d'une allumeuse, tome 4

E. Lockhart

Editions Casterman

230 pages

15 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau