Le Prix de la Magie 1 : L'Epreuve, de Kathleen Duey

 

Quatrième de couverture

Dans un monde où la magie est une rareté, la maîtriser a un prix...
Et son apprentissage est terrible. À l'école de magie, le jeune Hahp, comme tous les autres élèves, risque la mort à chaque instant. Autrefois, la magie était interdite. Jusqu'à ce que la jolie Sadima la ressuscite, et change le destin du monde. Mais pourquoi, pour la perpétuer, des jeunes élèves sont-ils affamés et enfermés dans le noir ?

Chronique de Garlon

C’est encore un magnifique livre que j'ai lu là : L’Epreuve, tome 1 de la trilogie Le Prix de la Magie, de Kathleen Duey.

Il s’agit de l’un des livres d’une toute nouvelle maison d’édition publiant des livres de fantasy et de bit-lit : Castelmore.

Ce qui m’a le plus donné envie de lire ce livre n’a pas forcément été le quatrième de couverture. En effet, j’avais à peine entrevu cette magnifique couverture que j’en suis tombé amoureux.

Nous voyons dans cette histoire la vie de deux personnages, chaque chapitre parlant alternativement de l’un d’eux.

 Il y a tout d’abord Sadima, qui vit à une époque dans laquelle la magie est absente. Sa mère meurt en lui donnant naissance à cause d’une fausse magicienne qui l’a volée au lieu de lui servir de sage-femme. Elle vivra donc avec son père et son frère. A ses 17 ans, lorsque son père décède, Sadima décide de partir en ville voir un homme étant venu la voir trois ans plutôt pour lui dire qu’il comprenait son étrange don de communiquer avec les esprits des animaux et l’inviter à aller vivre avec lui. Cet homme, Franklin, vit avec un autre homme, Somiss. C’est une relation de maitre à serviteur autant que d’ami à ami qui existe entre ces deux hommes, et Somiss est très désagréable avec tout le monde. Il s’est juré de faire revenir la magie dans le monde et est près à tout pour y arriver. De nombreuses découvertes seront faites dans cette partie de l’histoire, et certaines de celles-ci seront très utiles pour la partie de l’autre personnage.

En effet, l’autre personnage, Hahp, un jeune garçon de 11 ans, évolue quelques dizaines d’années après l’histoire de Sadima, et la magie est revenue dans le monde. Il est d’ailleurs envoyé dans l’académie de magie afin de l’apprendre. Il se rendra bien vite compte que l’apprentissage de la magie passe par de nombreuses tortures. En effet, les enfants seront affamés et torturés mentalement sans avoir le droit de s’entraider. Mais pourquoi une méthode aussi tordue pour simplement permettre aux gens d’apprendre à utiliser l’art de la magie ? Je pense que cette question trouvera sa réponse dans la partie de Sadima, mais, bien que certains éléments apparaissent déjà pour nous aider, nous ne saurons pas tout avant le tome 2 ou 3.

Rien à voir ici avec les gentilles histoires de l’apprentissage de la magie comme dans certains autres cycles comme Harry Potter. En effet, ce tome est sombre, les enfants souffrent au plus profond d’eux-mêmes, sont affamés, torturés mentalement et ne peuvent nullement s’échapper. Ils n’ont d’autre choix que de réussir ou mourir. Certains passages sont très éprouvants et les enfants nous font vraiment pitié. Hahp est bien sur le premier d’entre eux, étant donné qu’il nous raconte son histoire, mais il y a aussi les autres, avec surtout Gerrard, le compagnon de chambrée de Hahp, qui est assez détestable au début mais que l’on fini par apprécier et prendre en affection.

Dans l’histoire de Sadima, la souffrance n’est pas absente non plus, loin de là, même si elle connait une forme différente. En effet, la jeune fille connaitra de nombreux problèmes familiaux avant d’aller rejoindre Franklin et Somiss. Elle ne pourra alors qu’assister à l’évolution de ce dernier vers une façon de penser et d’agir vraiment cruelle.

J’ai vraiment accroché tout de suite avec les personnages, tout particulièrement avec Hahp et Gerrard.

Vous ne verrez guère d’action dans ce tome, celle-ci étant presque totalement absente. Mais elle n’est nullement nécessaire pour permettre aux lecteurs de rester plonger dans le livre en retenant son souffle jusqu’à la dernière page.

Certaines questions que nous nous posons trouveront une partie de leur réponse dans ce tome 1, mais il faudra attendre les deux autres tomes pour en savoir plus. Ca va être une attente vraiment insupportable.

Un seul petit point m’a dérangé à la lecture : nous n’avons pas d’indication de temps quand au déroulement des deux histoires, et il faut donc attendre un petit peu avant de comprendre de nous même qu’il y a plusieurs dizaines d’années d’écart entre celles-ci.

Vous l’aurez compris, c’est encore une magnifique bien qu’horrible histoire que j’ai découverte avec ce tome, et je le conseille vivement à tous, bien que ceux qui ont des âmes un peu trop sensibles feraient mieux de s’abstenir pour ne pas trop souffrir de la détresse de ces enfants.

 

L'Epreuve

Le Prix de la Magie, tome 1

Kathleen Duey

Castelmore

352 pages

14,90€

 

Garlon

Commentaires (1)

thot8
  • 1. thot8 | 03/01/2011
Les personnages sont complexes et nous semblent si réels. Dans un style qui me fait beaucoup penser à celui de Robin Hobb. cette dernière travaille ses personnages en profondeur.
J'adore !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012