Les agents de M. Socrate 3 : Le peuple de la pluie, d'Arthur Slade

le-peuple-de-la-pluie.jpg

Quatrième de couverture

Modo, jeune agent secret anglais aux pouvoirs surnaturels, est au service de Monsieur Socrate, un homme mystérieux agissant pour le compte de «l’Organisation Perpétuelle». Lorsque Modo et ses compagnons partent en expédition dans la jungle australienne à la recherche d’un masque au pouvoir terrifiant enfoui dans un temple égyptien, ils se retrouvent confrontés à la redoutable « Confrérie de l’Horloge » qui a décidé de les prendre de vitesse par tous les moyens.

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions MSK de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi poursuivre les aventures de Modo, un des agents de M. Socrate. Et je dois dire, que je n’ai pas du tout été déçue de ce tome, bien au contraire, je trouve que c’est le meilleur de la série pour le moment. Il me tarde vraiment de poursuivre les aventures de Modo parce que là… avec tout ce qui s’est passé ici, je suis très intriguée et impatiente de savoir ce que l’auteur va nous réserver à ce héros pas comme les autres.

Cette fois-ci, Modo, après de longues semaines d’attente à Londres sans rien faire, va enfin être chargé d’une mission. Dans un premier temps, il doit découvrir ce qu’un homme, alors qu’il est interné dans un asile, peut lui révéler au sujet d’une expédition qu’il a entrepris et qui l’a rendu fou au point d’atterrir à Bedlam. Ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre il s’y rend et après de longs mystères, finit par découvrir qu’il doit partir pour l’Australie, en compagnie d’Octavia, Mme Finchley, Tharpa ainsi que M. Socrate lui-même ! afin de découvrir un objet rare : un masque, qui se trouve dans un temple égyptien. Mais bien évidemment, leur entreprise va être semée d’embuches, car La Confrérie de l’Horloge n’est jamais bien loin…

Comme je l’ai dit, ce tome est vraiment excellent et je pense que c’est le meilleur de la série à ce jour (il se peut que je change d’avis en lisant les autres mais pour le moment, c’est le meilleur). L’intrigue est vraiment bien menée, on suit pas à pas la mission de Modo mais pas seulement. Etant donné que c’est écrit à la 3e personne, l’auteur choisit de ne pas uniquement se centrer sur lui, mais également sur d’autres personnages phares, comme par exemple Octavia, qui prend évidemment plus d’importance ici, mais également M. Socrate ! Ce qui est plus surprenant et le fait d’en voir un peu plus de son côté, en sachant ce qu’il pense et ressent est un vrai bonheur parce que c’est un personnage très mystérieux dont on ne sait rien et là du coup, ça nous permet d’en découvrir un peu plus sur son compte, même s’il reste encore une énigme. L’auteur n’abat pas tout de suite toutes ses cartes non plus. Ensuite, on a le point de vue de membre de la Confrérie de l’Horloge nous permettant de voir ce qu’ils envisagent de faire et aussi de voir le danger imminent alors que les membres de l’Organisation perpétuelle ignorent tout.

C’est donc tout un suspense qui est mise en place pour frustrer le lecteur et se demander comment ça a pu autant déraper. En même temps, avec la Confrérie de l’Horloge dans les parages, il est évident qu’il y aura un dérapage à un moment ou à un autre. D’ailleurs, le prologue nous plonge déjà dans une condition nous donnant vraiment envie de poursuivre notre lecture parce qu’on se demande comment Modo a pu en arriver là, ce qui a bien pu se passer pour qu’il se retrouve dans cette jungle dans ces conditions là. Ainsi, on revient en arrière, à partir du moment où on lui confie sa mission et où l’on finit par rejoindre le moment annoncé dans le prologue (mais cela n’arrive que dans la 2e moitié du livre évidemment).

L’action est très présente, il ne se passe pas un instant sans qu’il n’arrive quelque chose à Modo. Même pendant le voyage dans le bateau, voyage qui dure plus d’un mois, et om il ne se passe « pas grand-chose », on découvre tout de même des éléments importants. On voit également une certaine évolution dans la relation des personnages (notamment Modo/Octavia et Modo/M. Socrate) et du coup c’est très intéressant et on ne peut qu’adhérer à cela. Ensuite, à partir du moment où ils arrivent en Australie, tout s’emballe, les recherches s’accélèrent et on sent que la rencontre entre les membres de l’Organisation perpétuelle et celle de la Confrérie de l’Horloge est imminente et on se demande ce qui va advenir de tout ça. Ce livre révèle certaines choses sur le compte de Modo et du coup ce personnage devient encore plus intriguant qu’il ne l’était déjà, et on se pose forcément énormément de questions (tout comme lui d’ailleurs) et j’espère qu’on en saura un peu plus dans la suite.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants. J’apprécie énormément Modo, qui n’est au final qu’un adolescent mais qui à cause de ce qu’on a fait de lui, a plus de maturité, même si parfois, le petit garçon jaloux en lui refait surface… Une certaine évolution dans les relations est clairement visible et je me demande quel chemin tout ça peut prendre au vu de la situation. Certains passages m’ont touchés et j’attends de voir ce que l’auteur va faire. Je sens que le jeu du chat et de la souris va durer encore un petit moment.

Par certains aspects, cette aventure me rappelle Indiana Jones, bien que ce soit totalement différent, dans le principe c’est un peu la même chose. On a ici M. Socrate et ses agents à la recherche d’un masque ancien et précieux avec des propriétés pour le moins étonnante (nous on le sait vu que la narration est à la troisième personne) et qu’il leur faut le retrouver quoi qu’il arrive avant la Confrérie de l’Horloge. Tous les moyens sont bons pour y parvenir et les ressources sont pour le moins… inattendu par moment.

En bref, ce 3e tome est vraiment génial, plein d’actions pour notre plus grand plaisir, des personnages attachants et touchants avec des relations bien compliquées. L’univers est bien développé et captivant (le steampunk est toujours très intéressant de toute façon). Si vous aimez les livres d’aventure dans le genre, cette série est faite pour vous et vous aurez une très nette préférence pour ce tome-ci.

 

Le peuple de la pluie

Les Agents de M. Socrate 3

Arthur Slade

MSK

309 pages

12,50€

 

Melisande

 

Les agents de M. Socrate 1 : La Confrérie de l'Horloge, d'Arthur Slade

Les agents de M. Socrate 2 : La cité bleue d'Icaria, d'Arthur Slade

Les Agents de M. Socrate 3 : Le peuple de la pluie, d'Arthur Slade

Les agents de M. Socrate 4 : L'île des damnés, d'Arthur Slade

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/07/2013