Les aventures de Cadel Piggott, tome 1 : Evil Genius

evil-genius.jpg

 

Quatrième de couverture :

Adopté à sa naissance, Cadel Piggott montre dès son plus jeune âge des talents de hacker impressionnants. Il épuise petit à petit tous les adultes chargés de son éducation, piratant leur carte bleue, s'infiltrant dans le système informatique de son école pour mettre le chaos dans les notes... Les Piggott confient alors Cadel à un psychologue réputé, Taddeus Roth, président du mystérieux Institut Axis. Bientôt Cadel y suit des cours de Mal pur, de Contrefaçon, de Manipulation ou encore d'Explosifs !

 

Chronique de Platinegirl :

 

Inutile de dire que mon esprit retors a succombé à la lecture de cette quatrième de couverture alléchante (et qui ne spoile rien ! ) : je voulais absolument lire ce livre traitant d'une école du Mal avec un grand M ! Ses 570 pages ne me faisaient pas (trop) peur, je savais que j'allais vite entrer dans l'histoire et m'imaginer, non pas dans Poudlard, mais dans l'Institut Axis... à mes risques et périls !

 

C'est Le Livre de Poche qui publie ma version de "Evil Genius", le premier tome de la saga "Cadel Piggott". On a donc droit à une mise en page soignée (pas de faute à signaler), à un roman épais mais assez léger grâce à son format poche et à une police de caractère de taille moyenne. Sa couverture noire est assez sympa (j'aime l'idée que ce jeune garçon ne voie pas qu'un méchant monsieur est caché dans son ombre ! ), mais j'avoue qu'elle ne m'a pas attirée au premier regard, elle est assez flippante !

 

Car, voyez-vous, si je voulais découvrir ce roman, ce n'était pas pour lire un livre qui fait peur, mais pour rire devant les cours administrés à Cadel, notre héros. A vrai dire, j'ai souvent souri durant ma lecture devant les coups-fourrés, les sens cachés... mais j'ai surtout fait marcher à fond mes méninges car ce livre est plutôt un thriller qui nous pousse à n'avoir confiance en personne d'autre qu'en Cadel ! Les fausses pistes ne manquent pas et j'avoue avoir été surprise à de bien nombreuses reprises. Avec le rythme constant des nouveautés et informations engrangées, inutile de dire que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman !

 

Franchement, je n'ai pas noté quoi que ce soit dans le style d'écriture de Catherine Jinks, son auteure. C'est fluide, agréable à lire... mais, je ne sais pas, peut-être que je m'attendais à bien plus de travail sur les mots pour rendre le texte encore plus truffé de mystères et de sous-entendus... En tout cas, elle a réussi à brosser des personnages très intéressants (bien qu'aucun ne me soit particulièrement attachant), peut-être un peu trop diversifiés, tant et si bien que j'ai eu quelques tous petits soucis à me rappeler qui est qui, parmi la troupe de professeurs (heureusement, une liste de leurs noms et de leurs matière est fournie en début de livre ! ).

 

Comme je vous le disais tout à l'heure, ce livre est un premier tome. J'ai beau avoir beaucoup aimé ma lecture de ce livre, j'avoue ne pas savoir encore si j'ai envie de lire la suite. Pour moi, Catherine Jinks avait trouvé la fin parfaite, et je ne me rappelle pas d'un cliffhanger ou mystère suspendu qui pourrait me donner envie de découvrir "Genius Squad", surtout que son résumé est bien moins interpellant... (Et sa couverture verte pour le broché de chez MSK ! )

 

 

Evil Genius

Les aventures de Cadel Piggott, tome 1

Catherine Jinks

Editions Le Livre de Poche

570 pages

8,10 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/01/2013