Les Effacés 6 : Opération 6 - Station Dumas, de Bertrand Puard

Station Dumas

Quatrième de couverture

Alors que Paris se remet de graves émeutes, de nouveaux incidents surviennent.

Il ne s’agit ni d’un virus, ni d’un krach financier, ni de paris truqués ou d’élections manipulées… Cette fois, c’est un simple film qui menace le pays tout entier. Un film qui annonce enfin la vérité sur toutes ces « opérations » et ceux qui les ont menées.

Les spectateurs apprendront-ils enfin qui sont LES EFFACES et leur mentor MANDRAGORE ?

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Hachette de m'avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup aimé et qui clôt bien cette série même si j’ai un petit quelque chose à y redire (mais c’est tellement minime que ça n’est pas une vraie « critique ».

Cette chronique ne sera pas très longue pour éviter de spoiler l’ensemble de la série parce que ça n’a aucun intérêt si je vous dévoile tout, donc je vais restée très flou mais j’espère tout de même attiser votre curiosité parce que cette série en vaut vraiment la peine. C’est vraiment excellent, j’ai même eu un coup de cœur pour Opération 4 : Face à face qui était plein de tensions, de rebondissements, bref tout ce que j’aime dans un livre.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, à ce stade, on sait un peu à quoi s’attendre et surtout la 4e de couverture, bien que courte, résume suffisamment la situation pour savoir ce qui va se passer. Ce qu’il faut retenir est qu’un film racontant l’histoire des Effacés va poser quelques problèmes à la nouvelle Présidente, comme on peut l’imaginer.

Je ne peux pas dire que je suis déçue, ça serait mentir, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre mais c'est vrai que je m'attendais à quelque chose de différent. J'avais un autre scénario en tête du coup c'était très étrange de lire ce dernier tome en pensant à chaque fois à autre chose. Mais je dois avouer que c'était quand même très bien parce que ça remet beaucoup de choses en question et puis bon la fin est juste extra (comme quoi mon scénario n'était pas si éloigné que ça, juste que je pensais qu'on le saurait plus tôt !). Voilà, c’est le seul point « négatif » mais ça n’en est pas vraiment un, juste que je m’étais fait un scénario en tête et que ça n’était pas totalement ça.

Mais ça ne m’a pas empêché de le dévorer en quelques jours tant j’étais avide de savoir ce qui allait se passer. C’est une série haletante qui nous surprend à chaque moment. Ce livre est plein de tensions, l’atmosphère est lourde, les problèmes se multiplient et franchement à certains moments j’étais vraiment triste, ça faisait vraiment mal au cœur. Au niveau de l’intrigue, parfois ça peut paraître décousu et ça c’est parce qu’on ignore beaucoup de choses. Ce tome est le tome de toutes les révélations… ou presque. On ne voit pas toujours où l'auteur nous emmène; il y a des choses qui se passent (je vous jure, c'est pénible de ne pas pouvoir spoiler parce que pour expliquer c'est compliqué !) mais voilà. On ne comprend pas, on ne sait rien et il faut vraiment attendre la fin pour que tout s'éclaire. Et ce n’est qu’à ce moment là qu’on voit tout le talent de Bertrand Puard, tout est bien ficelé, tout a du sens même si on ne le voit pas. On voit les liens se tisser au fur et à mesure des tomes et ce dernier remet parfois certaines choses en question. On voit l’importance de la politique de manière générale dans la série mais dans ce dernier tome… je dois dire qu’on atteint un autre niveau.

J'ai adoré les « intermèdes » qui nous en apprennent plus sur Mandragore parce que j'ai envie de dire, il était temps ! Et quand on voit d'où tout est parti, pourquoi on en est arrivé là, c'est quand même dingue et ce n'est qu'à ce moment là qu'on se rend vraiment compte de toute l'histoire qui a été montée et cela dès le premier tome. C'est assez hallucinant et je vous jure que vous ne vous attendrez pas à ça. Parfois, certaines parties m'ont paru facile et bien venue pour l'auteur mais bon, ça n'est pas dérangeant parce que l'histoire est telle que ça passe plutôt bien et qu'on se laisse complètement emporter sans qu'on ait d'objections à faire.

Des personnages hauts en couleur qui sont tous aussi attachants les uns que les autres, parfois je me suis mise à espérer… parce que vu ce qui se passait dans Opération 5 : Sombre Aurore… De nombreuses révélations sur Mandragore comme je l’ai dit et c’est un personnage que j’apprécie énormément. Les Effacés sont également de braves gamins qui ont été embarqués malgré eux dans une grande aventure et quelle aventure !

En bref, un dernier tome qui clôt parfaitement cette série, les intrigues sont toutes aussi géniales les unes que les autres, ça va crescendo si bien que j'ai pu avoir un coup de cœur pour le tome 4 (même si le tome 5 était réellement génial) tant la tension est omniprésente. Cette première "saison" est vraiment géniale. Mais qui j'en suis sûre aboutira sur une suite des plus passionnantes... A priori ça devrait arriver et j'ai vraiment hâte de replonger dans cet univers parce que je ne suis pas encore prête à dire au revoir à tout ce beau monde !

 

Opération 6 - Station Dumas

Les Effacés 6

Bertrand Puard

Hachette

Jeunesse (Aventure)

384 pages

14,50€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau