La première enquête de Sherlock et Phinnaeus Holmes: Le secret du pharaon, de Caroline Guézille

phinnaeus-et-sherlock-holmes.jpg

Quatrième de couverture:


Les jumeaux Sherlock et Phinnaeus Holmes âgés de 15 ans trouvent un recueil de hiéroglyphes relevés de la main de Jean-François Champollion. Ce texte leur apprend l'existence d'un enfant-pharaon malade, endormi selon des rites sacrés 4000 ans plus tôt.

Ils décident aussitôt de partir en Egypte sur ses traces, pour élucider ce mystère : qui est Nuinheli, ce petit pharaon de 10 ans et va-t-il se réveiller de son sommeil éternel ?

 

Chronique de Platinegirl:

 

A moins que vous ne viviez sur une île déserte (auquel cas vous ne seriez pas là à me lire, si je ne m'abuse), vous savez que Sherlock Holmes est à nouveau à la mode. Des films, des séries, des livres... On le voit partout! Cela ne me lassant absolument pas, j'ai absolument voulu lire ce livre interactif pour les enfants racontant une histoire inédite de Sherlock Holmes et de son frère jumeau méconnu: Phinnaeus.

 

Je le disais, c'est un livre interactif. Il est assez original pour un interactif dans la mesure où, en plus du livre principal (où se joue l'intrigue) qui comprend des cartes, des petits mots... et de ses nombreuses et jolies illustrations, il est contenu dans un carton façon "dossier classé du FBI" qui contient aussi trois cahiers grand format d'une vingtaine de pages qui complètent l'aspect culturel du livre principal.

Vous vous en doutez, un tel soin aux détails ne m'a pas laissée de glace et m'a vite fait oublier le format vraiment très imposant du tout: un peu moins d'un format A3 (qui est le double du A4 que nous connaissons tous). L'ensemble des cahiers et du livre sont en papier glacé de grande qualité.

 

Le livre principal est le premier support à lire, selon moi. Les cahiers restent secondaires, pour compléter nos connaissances générales sur les sujets abordés après cette première lecture. Ce livre fait plus de 70 pages, écrit en assez gros avec beaucoup d'illustrations diverses et variés. On pourrait croire que je l'ai lu, moi, la jeune femme de 23 ans, très vite mais... pas du tout! En fait, j'aurais tendance à dire, pour ma défense, que c'est que c'est plutôt un livre à destination des parents et non pas des enfants dès 10 ans et, ce, pour la simple et bonne raison que ses mystères sont résolus avec des notions très éloignées des écoliers et jeunes collégiens. Je ne citerais que la trigonométrie, qui reste quand même du chinois pour la grande majorité de la population française, tout du moins. Même moi, la fana de jeux de mots et de chiffres, j'ai parfois eu du mal à suivre les résolutions d'énigmes (de trigo ou pas), c'est pour dire!

Pourtant, l'histoire de base est très intéressante, même si peu réaliste. Elle a la qualité de mettre en avant des connaissances culturelles importantes (l'Egypte, notamment) et des personnages de l'Histoire mondiale méconnus (Thomas Cook, c'était un voyageur avant d'avoir une agence de voyage à son nom!)! C'est vraiment dommage qu'elle ne soit pas, selon moi, adaptée à son public en terme d'énigmes, quitte à ce que les parents s'ennuient en lisant ce livre avec leurs enfants!

 

En plus, j'ai été gênée par deux détails importants durant ma lecture:

- le premier consiste en le fait que certaines illustrations nous montrent la résolution de l'énigme avant même qu'on ait lu le passage impliqué où on comprend tout. Imaginez, vous tournez la page, vous ne pouvez pas manquer directement l'énorme dessin montrant un escalier sombre qui est sur la page de droite, alors que sa découverte se passe à la fin du texte de la page de droite. Vous vous faites spoiler l'histoire et le suspens! Encore une fois, c'est bien dommage!

- le second, c'est tout simplement le fait que la mise en page est assez...anarchique. Certes, ce livre est censé être lu par des enfants, mais pourquoi diable changer les règles de retour à la ligne comme ça? Cela ne rend pas un dialogue plus simple que de sauter deux lignes pour mettre en avant une des réparties de ce dialogue! Durant tout le livre, les sauts de ligne sont choisis de manière assez aléatoires, alors que c'est pourtant simple, à la base, comme règle: sauts de ligne = changement de scène. Je ne vous raconte pas comment j'étais perdue durant ma lecture. Si c'était pour faire moins pavé et donner plus envie de le lire, pourquoi ne pas avoir inséré des vignettes entre les sauts de ligne?

 

Avec toutes ces réécritures de Sherlock Holmes, je vous avoue que je m'y perds donc je ne vous dirais pas dans cet article si l'histoire se tient avec la saga de Sir Arthur Conan Doyle (il me semble que non, John Watson n'est pas censé avoir rencontré Sherlock pendant son enfance). Par contre, donc, ce que je peux vous dire, c'est que j'ai été assez déçue par la lecture de "La première enquête de Sherlock et Phinnaeus Holmes: Le secret du pharaon" à cause de ses énigmes trop difficiles pour son public (des schémas explicatifs auraient même été bienvenus, c'est pour dire!), de ses illustrations mal placées et de sa mise en page bancale. Pourtant, c'était vraiment une très bonne idée que de faire découvrir ce héros éternel aux plus jeunes, avec l'écriture fluide et agréable de Caroline Guezille. Vraiment, c'est dommage.

 

 

premiereenquetesherlockphinnaeusholmes.jpg

 

 

Le secret du pharaon

La première enquête de Sherlock et Phinnaeus Holmes

Caroline Guezille

Editions La Martinière Jeunesse

71 + 3x20 pages

23 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/03/2012