Magie noire, Tome 1, de Andrew Prentice et Jonathan Weil

Quatrième de couverture:

Londres. 1592. Les bandits côtoient les sorciers, Jack se découvre d'étranges pouvoirs et met ses talents de pickpocket au service de l'organisation criminelle La Famille. Quand il dérobe la bourse de Nicholas Webb, à la tête des mystérieux Elus, Jack se retrouve entraîné dans une spirale infernale dont il n'a pas idée. Assailli par d'étranges visions rouges, Jack réalise qu'il peut distinguer les humains des démons. Et lorsque Webb assassine la mère de Jack, ils deviennent des ennemis mortels. Une quête de vengeance, mais aussi de vérité commence alors.

Chronique de Fiona:

Merci aux Editions Albin Michel de m'avoir fait découvrir ce roman passionnant.

Voila un très bon roman jeunesse, que j'ai découvert par hasard. La quatrième de couverture m' as intrigué, et je me suis lancée, avec plaisir. Nous faisons la connaissance de Jack, un jeune garçon qui vit avec sa mère dans les bas fonds de Londres, au XVIème siècle. Il est destiné à faire partie de la famille de voleurs et brigands contrôlée par le chef impitoyable de la guilde. Tout bascule le jour ou il s'attaque à un homme étrange à la main rouge, se retrouve mêlé à une guerre de magiciens, dont sa mère est la victime. Dès lors, il ne cherche qu'a retrouver le responsable et fera tout pour le faire payer.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance à la Dickens de l'univers. Un jeune pickpocket qui se trouve pris à parti dans un monde trop dangereux pour lui, des personnages bien trouvés, et même si l'histoire est déjà vue, elle est assez prenante.

La relation entre Jack et Beth, la petite fille du chef de La Famille, est compliquée mais forte, les méchants, intéressants mais ni tout blanc, ni tout noirs. Jack est malicieux, malin, courageux juste ce qu'il faut et surtout assez drôle. J'ai eu un petit faible pour un personnage secondaire mais très attachant, son elfe, dont je vous laisse découvrir la saveur et l'humour.

Bien sur, les histoires de bien et de mal, de magie et de démons sont assez convenues, mais j'ai quand même beaucoup aimé la narration. Les chapitres sont parfois un peu longs, mais dans l'ensemble il n'y a pas vraiment de longueurs et on est entrainé assez facilement dans l'histoire.

Quelques défauts quand même, des points de l'histoire que j'aurais souhaités plus développés, mais pas de gros points noirs à cette histoire envoutante de magie et de voleurs. C'est avec plaisir que j'attendrais la suite.

Je recommande donc avec enthousiasme Magie noire, pour un public d'adolescents, qui aiment les romans d'action, d'aventures et de méchants démons.

 

Magie noire, Tome 1

Andrew Prentice et Jonathan Weil

Albin Michel WIZ

480 Pages

18€

 

Chroniques de Fiona

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/05/2014