Quatre filles et un jean, tome 1 : Le premier été, d'Ann Brashares

quatre-filles-et-un-jean-ann-brashares.jpg

 

Quatrième de couverture :

Ma première s'appelle Carmen. Elle est brune et trouve ses fesses un peu grosses. Très attachée aux gens qu'elle aime, elle se montre parfois d'une franchise désarmante. Elle a aussi un énorme problème avec son père...

Ma deuxième s'appelle Tibby. Elle ne fait pas son âge, ne s'habille pas très fille. Et si elle joue les rebelles, c'est pour mieux masquer sa grande sensibilité. Une rencontre inattendue va bouleverser sa vie...

Ma troisième s'appelle Bridget. Elle est blonde, sexy, sportive, volontaire, mais au fond si vulnérable. Quand elle veut quelque chose, elle l'obtient. Surtout s'il s'agit d'un garçon. Au risque d'aller trop loin...

Ma quatrième s'appelle Lena. Elle est brune, superbe. Timide et farouche, elle refuse souvent d'écouter ce que lui dit son coeur. Mais le soleil de Crète va réveiller en elle des sentiments inconnus...

Mon cinquième est un Jean. Symbole de leur amitié, il va passer de fille en fille. Il les accompagnera le temps d'un été, un été qui changera leurs vies pour toujours.

Mon tout est un roman drôle, sensible, intelligent, où se mêlent subtilement les voix de quatre adolescentes qui rient, souffrent parfois, grandissent et nous séduisent...

 

 

Chronique de Platinegirl :

 

Eté 2002. J'ai 14 ans et je fais les courses en famille dans un hypermarché près de chez moi. On s'approche, sans trop y penser, du rayon des livres. Et je ne sais pas pourquoi, je n'en ai pas besoin grâce à ma bibliothèque municipale bien remplie, mais j'attrape "Quatre filles et un jean", un roman inconnu pour moi (pour rappel, en 2002, il n'y avait pas Internet pour se tenir au courant des sorties livresques). Je l'attrape et je le pose dans le caddie. C'est ainsi que commence mon histoire d'amour pour cette saga dont le cinquième et dernier tome vient de sortir...

 

 

Ai-je été séduite par sa couverture ? Est-ce son jaune flashy qui a attiré mon oeil ? Je ne le sais plus trop. Par contre, ce que je sais, c'est que, encore maintenant, j'aime cette couverture simple mais efficace, sur laquelle trône le jean, cinquième personnage principal du roman. Je la reconnais en un clin d'oeil dans mes étagères ou chez le libraire. Et je la préfère nettement à sa version poche. Peut-être parce que j'associe sa couverture au bonheur d'avoir découvert, par hasard, un tel roman, un roman qui a marqué mon adolescence et qui m'émeut toujours autant, dix ans plus tard. En tout cas, même si je la trouve parfaite (l'illustration de sa quatrième de couverture est "tout simplement" en denim), je ne reproche qu'une seule chose à ce roman : malgré le fait que sa couverture soit souple et qu'il ne fasse que 308 pages, il est super lourd !

Petit détail qui arrange tout : à chaque chapitre, on a droit à une citation célèbre (souvent en rapport avec l'histoire) écrite sur une illustration de notre cinquième personnage principal favori !

 

 

"Quatre filles et un jean", c'est l'histoire, évidemment, de quatre filles qui sont toutes nées en septembre. Leurs mères se sont connues à leur cours d'aérobic pour femmes enceintes et se sont rapprochées, de sorte qu'elles ont toutes été élevées ensemble, même si les mères ne sont plus amies maintenant. Après plus d'une douzaine d'années collées les unes aux autres, Carmen, Tibby, Bridget et Lena doivent se séparer le temps de partir en vacances chacune de leur côté. La distance va être dure à supporter, et c'est là qu'un jean intervient. Bizarrement, il convient aux morphologies de chacunes d'elles, aussi elles vont se le transmettre chaque semaine pour garder le contact, et raconter à leurs amies ce qui leur arrive.

 

 

Indubitablement, si ce roman est devenu un best seller et un de mes livres favoris, c'est grâce à ses personnages. Impossible de ne pas trouver son alter ego dans l'histoire, impossible de ne pas trouver un personnage parfait pour devenir sa meilleure amie imaginaire. Chaque personnage est décrit avec soin, elles sont toutes très différentes et cela ne les a pas éloignées, bien au contraire : elles se complètent et forment un tout, liées par une amitié si forte qu'elle fait penser à une sororité (justement, le titre anglais y fait référence). Pour ma part, j'ai reconnu des morceaux de moi dans chacune d'elles, et j'ai reconnu en chacune une meilleure amie idéale. C'est sûrement la force, le miracle de ce roman : il peut convenir à toutes les filles, il parle à toutes les adolescentes.

 

Chacune des quatre héroïnes va vivre sa propre aventure. Ce ne sont bien évidemment pas des aventures très portées sur l'action, on est dans un roman jeunesse non fantastique, mais on ne s'ennuie pas une seule seconde de part l'intensité dramatique des rebondissements. Je pense que, là encore, c'est dû au fait que l'on suit quatre histoires en parallèle, cela permet de varier les plaisirs et de vivre un condensé d'émotions, de pouvoir se reconnaître dans telle ou telle situation. D'avoir un modèle pour chaque moment de la vraie vie...

Des émotions, des rires, des larmes, des scènes intelligentes... Impossible de ne pas craquer devant un tel roman où on vit par procuration des moments de la vie de chaque adolescente, où l'on grandit avec ces héroïnes, si notre âge nous le permet.

 

Quand je repense à "Quatre filles et un jean", je ne peux que sourire d'avoir découvert un tel roman, par hasard. J'ai aussi quelques larmes en repensant à certains passages. J'ai adoré cette histoire dès ma première lecture, et il y en a eu plein par la suite. Je l'adore toujours car elle m'a marquée, elle m'a aidé à grandir en même temps que Carmen et sa gentillesse, Tibby et son côté rebelle, Bridget et sa détermination, Lena et sa fragilité.

 

 

J'ai tellement aimé cette saga qu'en 2004, j'ai prêté ses deux premiers tomes à une amie (que je n'ai pas revu depuis, donc je les ai carrément rachetés par la suite ! ). J'ai tellement aimé ce roman que, quatre ans après l'avoir découvert, je n'ai pas hésité une seconde à le choisir comme étant "mon tout premier livre en anglais, acheté à Londres SVP" ! Dès que je mettais les pieds dans un hypermarché, par la suite, je courrais voir si un nouvel tome n'était pas sorti (je vous le re-rappelle : on avait pas Internet, à l'époque ! ).

 

Finalement, il m'a tant marqué que je ne peux, bien évidemment, que vous le conseiller. Bien sûr, il plaira plutôt aux filles, qu'elles aient 12 ou 28 ans, tant qu'elles aiment la littérature jeunesse ! Je vous propose ici de le découvrir en broché, comme je le préfère, mais libre à vous de vous jeter sur le poche qui a le mérite d'être plus léger et d'être un peu moins cher. Tant que, grâce à moi, vous découvrez cette série, je serais juste aux anges !

 

 

Le premier été (renommé après coup)

Quatre filles et un jean, tome 1

Ann Brashares

Gallimard Jeunesse

308 pages

12,70 euros.

 

Voir aussi ma chronique des tomes suivants :

Quatre filles et un jean, tome 2 : Le deuxième été, d'Ann Brashares

Quatre filles et un jean, tome 3 : Le troisième été, d'Ann Brashares

Quatre filles et un jean, tome 4 : Le dernier été, d'Ann Brashares

Quatre filles et un jean, tome 5 : Pour Toujours, d'Ann Brashares

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/03/2013