Witch & Wizard Les rebelles du Nouvel Ordre 1 : Les condamnés, de James Patterson et Gabrielle Charbonnet

witch-wizard-de-james-patterson.jpg

Quatrième de couverture

Whit et Wisty croyaient être des adolescents ordinaires. Mais une nuit, des miliciens du Nouvel Ordre, le régime totalitaire qui a pris le contrôle du gouvernement, surgissent et enlèvent le frère et la sœur. On les accuse d’être des Rebelles. De posséder des pouvoirs maléfiques et de pratiquer la sorcellerie. Sorcellerie ? Ça va pas la tête ? pense Wisty. Pourtant l’heure n’est pas à la blague. Car le Nouvel Ordre élimine tous les jeunes gens parvenus à l’âge de dix-huit ans… et Whit a dix-sept ans passés ! La course contre la montre vient de commencer.

Ils sont Witch & Wizard, sorcière et magicien. Mais que vaudront leurs pouvoirs face au Nouvel Ordre ?

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi découvrir une série sympathique, mettant en scène la sorcellerie.

Amatrice de ce genre d’être surnaturels (pour ceux qui ne le savent pas, j’adore les sorciers…), j’avais vraiment envie de découvrir la série et j’avoue que je n’ai pas été déçue. Pour de la littérature jeunesse, je trouve ça très bien, même si j’avoue que certains points peuvent être discutables, dans l’ensemble, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et vu le peu de temps resté entre mes mains, on peut dire que je l’ai dévoré (moins d’une journée pour ceux qui se posent la question).

L’histoire est simple, alors que la famille Allgood est endormie, la milice du Nouvel Ordre, nouveau parti politique du pays, débarque pour chercher les enfants : Whit et Wisty parce qu’ils représentent une menace. Pourquoi ? Ils sont accusés d’être des sorciers et sont donc emmenés en prison dans l’attente de leur procès, comme ça a été le cas pour beaucoup d’autres enfants de moins de 18 ans, avant de les éliminer à cet âge butoir. Le souci ? Whit a 17 ans passé, il faut donc qu’ils trouvent rapidement une solution pour se sauver de cet enfer. Mais cette histoire de sorcellerie, jusqu’à quel point est-elle vraie ?

Difficile d’en dire plus sans spoiler donc je m’arrêterai là, mais les grandes lignes y sont. L’écriture est agréable à lire, simple mais efficace, pas de fioritures inutiles. Ça se lit très bien et le fait d’avoir une double narration à la 1ere personne permet de se rapprocher davantage des personnages et aussi de voir la situation selon un angle différent. Donc c’était assez intéressant après vu que les deux frangins sont souvent ensemble, ça ne semblait pas forcément très utile, mais ça prend son sens toujours à un moment ou à un autre. Les chapitres sont courts ! Et ça, c’est vraiment génial (je déteste les chapitres longs) et du coup les pages ont défilé sans que je ne m’en rende compte et en très peu de temps il a été terminé (bon j’admets que parfois les chapitres étaient peut-être un peu trop court, ça faisait deux pages en général).

Ensuite pour ce qui est de l’intrigue même, je l’ai trouvé sympathique et mignonne, en dépit de la situation qui est horrible pour cette famille. L’univers est intéressant, c’est une sorte de régime totalitaire où tout est assuré par Le Seul-L’Unique, mais l’atmosphère n’est pas aussi écrasante et terrifiante que ça. Du moins, je ne l’ai pas ressenti comme ça, parce que les deux adolescents pensent que c’est une mauvaise blague et que ça n’est pas possible que leur monde ait changé à ce point là. D’un côté ça peut être dommage mais de l’autre ça rend la situation moins catastrophique qu’elle n’en a l’air… J’avoue que sur ce point là, je ne sais pas trop dire si c’est bien ou pas.

Ensuite quant à la situation même, les deux adolescents ne comprennent pas ce qu’il leur arrive, pourquoi on les traite de sorciers. La réaction des parents semblent des plus étranges, jusqu’à ce que des phénomènes surnaturels arrivent et qu’ils finissent par comprendre que cette histoire n’est pas aussi invraisemblable que ça. Ils sont donc envoyés dans une prise de redressement en attente de leur procès qui tourne rapidement au vinaigre parce que l’un des deux adolescents ne contrôle pas tellement leur « nouvelle » nature et ce qui va avec. Certaines situations peuvent être drôles, les répliques des personnages, notamment de Wisty détende l’atmosphère quand bien même la situation est vraiment critique. De nombreux enfants sont incarcérés, voire pires parce qu’on les considère comme des menaces. Mais pourquoi ? Que cherche l’ordre ? Plein de questions où l’on commence à entrevoir les réponses mais, ce n’est qu’un premier tome, alors évidemment, il est des choses qu’on ignore. L’auteur (ou plutôt les auteurs) ont su créer un certain suspense, ils ont fait trainé certaines choses pour que l’on s’intéresse davantage à leur histoire, après comme je l’ai dit, il y a un point discutable au niveau de l’intrigue.

Dans l’ensemble c’était plutôt bien mené et intéressant. J’ai bien aimé cette histoire et j’ai bien envie de découvrir ce qui va leur arriver. On suit leur réflexion pour établir un plan afin de s’enfuir et tenter de retrouver leurs parents… Mais le point discutable c’est que les solutions arrivent un peu trop facilement, que tout tombe à point nommé, que la magie semble être acquise relativement rapidement… Du coup, ça me laisse un peu plus sceptique. Ça semble trop simple et évident. Après, je n’oublie pas que c’est de la littérature jeunesse, donc bon… c’est discutable, j’avoue que c’est souvent le cas dans ce genre là. Ça ne m’a pas plus choqué que ça, mais pour quelqu’un qui a l’habitude de lire des intrigues très complexes et où la situation semble désespérée, ça peut faire hausser les sourcils et se dire : « là, on nous peint un tableau très noir, alors qu’en deux secondes, les héros parviennent à vaincre tout le monde ». Ça n’est pas très crédible, tel qu’on le définit dans ce livre, c’est vrai que ça a l’air très difficile et pourtant, ils y arrivent avec une facilité déconcertante. Bon, je l’ai remarqué, mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture et sachant que c’est de la littérature jeunesse, on ne peut pas non plus « trop » en demander. C’est souvent facile. En revanche la fin, je ne m’attendais pas du tout à ça, c’est limite brutal et du coup c’est frustrant parce que j’avais envie de savoir ce qui allait se passer. Je veux savoir pourquoi la famille en est arrivée là, je veux découvrir leur secret, leur histoire.

En ce qui concerne les personnages, je parlerai davantage des deux narrateurs, les frère et sœur Allgood. Whit, de son vrai nom Whitford est le jeune ado de 17 ans, souvent stéréotypé dans les livres de ce genre, le grand blond joueur de football, avec une superbe petite amie etc. mais il est également le grand frère, celui qui protège, le garçon sage dans cette famille peut ordinaire. Je dois dire que je me suis bien attachée à lui, il était assez sympathique, débrouillard et surtout « montre l’exemple » pour soutenir sa petite sœur qui pour le coup est son opposée. Wisty, de son vrai nom Wisteria, est une jeune ado de 15 ans, frivole, qui aime faire l’école buissonnière, qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle apporte un peu de légèreté à cette histoire un peu sombre, notamment avec son franc parlé, qui parfois peut nous exaspérer parce que ça finira par la perdre. Elle est aussi attachante à sa manière. Elle est davantage mise en avant par rapport à son frère, surtout dans l’aspect magique de la situation, alors qu’elle est plus jeune. Leur relation fraternelle est touchante, tout se passe bien entre eux, même si ça se chamaille un peu, ils ont vraiment une affection l’un pour l’autre et le grand frère est la pour protéger sa petite sœur. Ce n’est pas toujours qu’on voit une telle complicité, souvent dans ce genre de récit on met en confrontation les membres d’une fratrie, là ça change un peu.

En bref, j’ai bien apprécié ce premier tome. L’univers est intéressant, la situation étrange et intrigante, cela dit, ça reste « mignon » c’est relativement tranquille quand bien même il y a pas mal d’actions et que les deux ados agissent. C’est juste que tout semble tracé et facile donc bon… ça perd un petit peu à ce niveau là. Mais moi, ça ne m’a pas dérangé, j’ai trouvé ça sympa et je pense que c’est un bon livre de jeunesse. Je veux savoir ce qui va se passer ensuite, parce qu’avec une telle fin, c’est frustrant d’être coupée dans l’élan, d’une certaine manière et remis à notre point de départ, même si on en sait beaucoup plus qu’au début. Les personnages sont attachants et quelque peu perdu face à cette situation mais ils prennent sur eux et font ce qui doit être fait, même si ça peut les mettre en danger. Une lecture sympathique en soi.

 

Les condamnés

Witch & Wizard Les rebelles du Nouvel Ordre 1

James Patterson et Gabrielle Charbonnet

Hachette

360 pages

13,90€

 

Melisande

 

Witch & Wizard Les rebelles du Nouvel Ordre 2 : Les libérateurs, de James Patterson et Ned Rust

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/02/2013