Black Bird, tome 1, de Kanoko Sakurakouji

big-image-8917.jpg

Quatrième de couverture

Pas facile de vivre comme les autres quand on possède la capacité de voir les esprits et que ces derniers ont décidé de s'amuser à vos dépens. Misao Harada a appris à supporter cet étrange quotidien en se remémorant Kyô, un petit garçon qui voilà dix ans la protégeait de ces créatures. Un premier amour qui réapparait dans sa vie sans crier gare la veille de ses 16 ans ! Le jour de son anniversaire, un yôkai lui fait une révélation surprenante : à partir de ce jour, si un monstre boit son sang, il prolonge sa durée de vie ; s'il mange sa chair, il devient immortel et s'il fait d'elle sa femme, il assure la prospérité de son clan !

Chronique d'Archessia

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai été attirée par ce manga à la base.

La couverture n'est pas sublimissime, le sujet de la cover est assez cliché et le résumé a un petit goût de déjà-vu.

Pourtant, après feuilletage, je ressort de la boutique avec ce tome dans le sac, curieuse de savoir ce que ça va donner.

Et bien je ne suis pas déçue !

Misao est une jeune fille qui peut voir les esprits depuis toujours. Elle n'en a jamais parlé à personne, voulant surtout être normale, tout simplement.

Seulement, depuis quelques temps, les apparitions de yôkaï (esprits du folklore japonais) se multiplient, et ils deviennent agressifs, alors qu'avant ils n'étaient que farceurs.

Ca l'a fait d'autant plus penser à son ami d'enfance, perdu de vue depuis 10 ans.

Lui seul connaissait son secret. Et, en plus, il arrivait à éloigner ces esprits moqueurs.

Le jour de son anniversaire se révèlera être le pire de sa vie. Ou, peut-être le meilleur, grâce à l'arrivée de ce sauveur dont le visage lui dit vaguement quelque chose ...

Donc, comme dit plus haut, on dirait quand même un peu du réchauffé.

Et pourtant, ça fonctionne !

Grâce à un subtil mélange d'histoire d'amour fleurant bon l'eau de rose sans tomber dans le trop mièvre, de l'humour qui fait mouche, et une touche de sensualité sans pour autant en faire trop.

Les dessins ne sont pas les plus formidables que j'ai vus, mais ils restent très beaux et très agréables, donnant, par exemple, de très jolies expressions faciales.

Pour l'instant, au bout d'un tome seulement, je ne peux pas vous dire grand chose sur la psychologie des personnages. Misao est un peu fade, ça fait donc du bien de la voir s'énerver de temps !

Kyô, c'est l'archétype du mec ténébreux-mystérieux-trop classe-sexy. Ce qui est bon, ici, c'est qu'il peut être un vrai gros boulet ! Les rateaux qu'il se prend sont assez jubilatoires et très drôles.

C'est donc pour moi une surprise bien sympathique, dont j'ai hâte de suivre l'évolution.

A noter que cette série a reçu le Prix Shojo Shogakukan en 2009 et qu'elle est régulièrement classée dans les meilleures ventes shojo au Japon.

Le premier tome est sorti ce 5 octobre, et le deuxième sera chez votre libraire le 1er décembre.

Vous pouvez lire le premier chapitre, pour vous faire une idée, en cliquant ici.

 

 

Black Bird, tome 1

Kanoko Sakurakouji

Pika

192 pages

6,95 €

 

Archessia

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012