Black bird, tome 5, de Kanoko Sakurakouji

black-bird-5-pika.jpg

 

Quatrième de couverture :

Si je veux passer ma vie avec elle, nous ne devrons jamais faire l'amour ... 
Faire de la senka ma femme assurera la prospérité de mon clan ... 
Mais alors que le parfum de pêche mûre qui émane d'elle incendie mes sens ... 
Je lui voue un amour éternel qui ne sera jamais satisfait charnellement. 
Je ne pourrais pas vivre séparé de celle que je chéris tout entière.

Chronique de Archessia :

Un grand évènement se prépare pour Kyô et Misao.
Le père du Tengu lui-même les invite passer deux nuits dans le clan familial, pour ainsi présenter la princesse à toute la communauté, et sceller leur union par la même occasion. Un problème malheureusement persiste, la terrible prédiction comme quoi, si ils veulent passer leur vie ensemble, ils ne pourront jamais faire l'amour, pas même une fois. Mais pour reprendre la succession du clan, Kyô est obligé de prendre charnellement la senka. Une épreuve de plus dans leur relation, et dans la survie du clan tout entier, surtout que la présence du frère de Kyô se fait encore beaucoup trop sentir dans toutes ces histoires de succession ...

Hey, hey, vous avez vu ? Regardez plus attentivement.
...
...
Oui ! Elle pleure !  \o/
En fait, je crois que ça va vraiment me choqué si, un jour, il y a une couverture où elle ne chiale pas
Bref, passons au manga en lui-même (vous allez tous finir par en avoir marre de mon délire sur les larmes de Misao en cover  ^^" )

Comme d'habitude, l'ambiance est tendue, et le danger, bien que physiquement moins présent, prend quand même une place énorme dans la vie de nos deux amoureux. Pour commencer, le refus de Kyô de mêler Misao à certains détails du monde des tengus va vite blesser la jeune fille, qui saura se montrer forte et entreprenante. Il y a d'ailleurs une évolution de ce personnage dans ce tome. On sent qu'elle gagne en maturité, en courage, en sagesse. Elle accepte de plus en plus la situation, et assume entièrement les sentiments très forts qu'elle éprouve pour son promis. C'est décidé, elle fera tout, tout ce qui est en son pouvoir, pour passer sa vie avec lui et lui apporter bonheur et paix. Mais c'est un mission bien difficile dans le monde des yôkai.

On découvre de nouvelles facettes des personnages, comme par exemple le fait qu'un des huit grands tengus est ... marié, et oui !
Nous ferons d'ailleurs connaissance de sa femme, qui est un petit coup de coeur pour moi. Elle est trop adorable !  >.<
J'ai aimé que le début du manga sois du point de vue de Sagami. Ca permet de nous donner un regard extérieur sur Kyô et Misao ainsi que sur ce qui pèse sur eux et sur le clan. Autre partie que j'ai aimé lire, c'est l'arrivée au pays des tengus. Cela permet de voir le clan dans un autre environnement, celui qui lui est naturel, d'en découvrir les habitants et les décors. Mais surtout, le chef de clan lui-même. L'occasion rêvée pour prendre de grandes décisions, même si elles ne sont pas toutes très malignes ...

J'aime toujours cette série, et j'ai l'impression que ce tome se veut un peu comme une transition, que pas mal de choses risquent de changer à partir de maintenant. Ca sent les boulversements à pleins nez !

Black Bird, tome 5

Kanoko Sakurakouji

Pika

192 pages

6,95 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau