Black Bird, Tome 8

black-bird-6-pika.jpg

Quatrième de couverture :

J'attends depuis toujours la nuit où tu me dévoreras ...
Toi, le yôkai que j'aime ... Le chef des tengu ...
Moi, la proie des yôkai ... La senka ...
Tu t'exposes à la lame de ton rival pour me protéger ...
Mais mon coeur et mon corps sont nés pour toi ...
Pour que cette nuit, notre promesse d'enfance se réalise enfin.

Chronique d'Archessia :

Oui oui, elle chiale toujours sur la couverture  

A part ce détail qui ne change pas (et je crois qu'au final, j'espère que ça ne changera jamais. Je m'y suis attachée, moi, à ces couvertures larmoyantes), c'est un tome qui arrive à un croisement, et on sent bien que, après, les choses ne seront plus jamais vraiment les mêmes.

En effet, Raikô est plus déterminé que jamais à exorciser Kyô, pour qu'il n'ai jamais l'occasion de faire du mal à qui que ce soit. Son traumatisme d'enfance le poursuit et lui donne obstination et rancoeur pour cette tâche.

Il y aurait bien un moyen pour que le chef des tengu obtienne la force nécessaire à sa défense, mais cela risquerait bien d'avoir des répercussions sur Misao.

Car, pour le laisser à jamais hors de danger, il faudrait qu'il consomme charnellement sa relation avec la jeune fille. Mais personne, jusqu'à présent, ne sait qu'elles pourraient être les conséquences sur celle-ci.

Le couple serait-il prêt à ce sacrifice pour sauver tout le clan ? Cela en vaut-il vraiment la peine ?

 

Je dois dire que, bien que le tout reste quand même très cliché et, avouons-le, assez guimauve (ce manga est un peu mon plaisir coupable), ce volume recèle sa bonne part de tension, qu'elle soit scénaristique ou sexuelle !

Il y a de l'électricité dans l'air d'un bout à l'autre, entre ce trio explosif. Que ce soit Kyô/Misao, Kyô/Raikô ou Raikô/Misao, c'est pas mal tendu dans le coin.

C'est une situation que la jeune fille a beaucoup de mal à gérer d'ailleurs, partagée entre son amoureux dont elle est totalement, follement éprise, et ce jeune homme avec qui, au final, elle a beaucoup en commun et dont elle comprend les motivations.

Cela la met dans une position pas évidente à supporter, et personne n'est sûr que ses frêles épaules pourront tout soutenir très longtemps. Et sa bonté la poussant à toujours essayer de faire au mieux pour tout le monde risque bien de tous les conduire à leur perte.

 

Je pense bien que c'est le tome que j'ai préféré jusqu'ici. Il ne contient presque pas d'humour, mais c'est vraiment la tension qui est l'élément prédominant et sur lequel tout se joue.

Elle est bien maîtrisée, bien utilisée, et bien qu'il y ai quelques scènes assez convenues, elles restent rares et ne gâchent en aucun cas l'ambiance nerveuse et stressante du tome.

Cela nous permet d'ailleurs de voir des facettes que l'on n'avait pas forcément l'habitude de voir chez les personnages, ce qui est vraiment intéressant et nous offre l'occasion de jeter un regard neuf sur eux, peut-être plus compréhensif.

Bien que Misao reste une chouineuse professionnelle, elle évolue, grandit et gagne en réflexion et maturité au fil du récit, ici plus que jamais.

La fin de ce tome laisse d'ailleurs à supposer que les changements ne font que commencer pour notre couple, et j'ai vraiment hâte de savoir ce que leur réserve cet avenir nébuleux.

 

D'ailleurs, il n'y a pas que les personnages qui changent, j'ai l'impression. La mangaka elle-même, ainsi que son dessin, évolue avec son histoire. J'ai été très agréablement surprise de découvrir des illustrations de toute beauté, et des scènes de double-pages fascinantes, superbement dessinées.

Car, il faut dire ce qui est, ce n'est pas forcément l'incroyable beauté des dessins qui marque dans ce manga, bien qu'il soit plus que correct. Mais là, vraiment, Kanoko s'est bien démenée, et je suis restée bloquée sur certaines scènes tellement elles étaient belles.

Et puis, j'insiste là-dessus, mais la fin de ce volume ...

Je ne peux pas vous en dire plus, histoire d'éviter les spoilers, mais je l'ai trouvé extrêmement bien amenée, bien dessinée, l'ambiance est parfaite, les réactions des personnages aussi, ...

Raaaah, vraiment, j'ai adoré !

Vous n'avez plus le choix là, vous devez le lire !  

 

Black Bird, tome 5

Kanoko Sakurakouji

Pika

192 pages

7,05 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau