Cat Street - Tome 5

Quatrième de couverture :

Rei et Keito sortent enfin ensemble et l’annoncent à Momiji et Kôichi. Momiji en profite pour montrer à tout le monde sa superbe robe de « gothic lolita » qu’elle vient tout juste de terminer de coudre. C’est la tenue dans laquelle elle souhaite faire sa déclaration au garçon qu’elle aime.

Chronique d'Archessia :

Keito a accepté la déclaration de Rei, et commence donc à sortir avec lui. Tout est complètement nouveau pour elle, elle n'a jamais vécu les premiers émois d'un couple, et s'en trouve fort maladroite. Ajoutez à cela sa franchise et son naturel, et vous avez des scènes combinant l'humour et la tendresse. La nouvelle de cette histoire toute fraîche enchante Momiji, tandis que Kôichi garde son air impassible. Momiji est d'ailleurs comme une pile électrique : elle a enfin fini LA robe parfaite pour aller faire sa déclaration au garçon qu'elle aime depuis longtemps. Alors qu'elle prend son courage à deux mains et se plante devant l'école du jeune homme dans ses plus beaux atours de gothic lolita, les réactions négatives et blessantes des élèves ne tardent pas à fuser ... Pendant ce temps-là, il y a des tensions qui naissent entre Rei et Kôichi, le premier ne voulant pas que le deuxième continue à voir Keito. Que va t-il décider ? Et comment réagira la jeune fille ?

Ce tome est, je crois, mon préféré jusqu'à présent. Toutes les qualités que je trouve à la série sont ici encore plus travaillées, mes sentiments lors de la lecture en ont été exacerbés, mon coeur s'est gonflé de pleins de sentiments différents. La colère, l'envie, la douleur, la joie, la peine, l'amour, l'amitié, la vengeance, le doute, le soulagement, la peur, ...

Ca fait beaucoup pour un seul manga !

Mais je n'exagère pas, ce volume est réellement excellent et permet une énorme avancée dans l'histoire. Le personnage de Keito ne cesse dévoluer et de découvrir des nouvelles facettes de sa personnalité, ainsi que de nouveaux aspect du monde et des gens qui l'habitent. Cette fille qui ne connaissait rien de la vie et du comportement humain doit faire face à des situations et des sentiments qui la dépassent complètement, qu'ils soient positifs ou négatifs, qu'ils lui plaisent ou qu'ils lui fassent peur. Je trouve que c'est cette évolution que l'on suit qui est le véritable point fort de ce manga. Yoko Kamio maîtrise à la perfection les sentiments, et arrivent à les semer dans ses pages avec équilibre et passion, nous faisant passer sans ménagement au calme et à la sérénité, à des émotions plus fortes qui nous étreignent d'un coup.

Dans ce tome, j'ai souffert pour chacun des personnages, à des degrés différents, et pour des raisons différentes. C'est peut-être pour ça que j'ai adoré ce tome, parce qu'il nous montre quelque chose de légèrement plus sombre, dans les actes et les ressentis. La douceur initiale de l'histoire est toujours présente, mais cette fois-ci, une touche de dureté s'est insérée, et je l'ai trouvée vraiment bienvenue, amenant un souffle nouveau et promettant une évolution du l'histoire encore plus intéressante que ce que j'imaginais ! Je trépigne comme une folle en attendant le prochain tome, et en même temps je ne peux m'empêcher de m'inquiéter, j'ai peur d'avoir mal au fil de l'histoire, j'ai peur de voir souffrir ces personnages qui j'ai appris à aimer et qui maintenant me sont chers.

Cat Street

Yoko Kamio

Kana

208 pages

6,75 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012