Mademoiselle se marie, tome 1

mademoiselle-se-marie-1-kaze.jpg

Quatrième de couverture :

Towako est issue d'une famille à la tradition ancestrale bien particulière. Suivant les usages, elle devra épouser à ses dix-huit ans un garçon né le même jour et à la même heure qu'elle. Si cet avenir est celui auquel Towako a toujours aspiré, il n'en va pas de même de son fiancé désigné, Yûga, qui apprend brusquement qu'il va devoir épouser une inconnue ! Comment la jeune fille arrivera-t-elle à concilier ses rêves d'enfant et la dure réalité de cette relation d'ores et déjà compliquée ?

Chronique d'Archessia :

Towako va mourir d'impatience !

Depuis son enfance, à chaque anniversaire, on lui offrait comme cadeau la photo d'un garçon. Ses parents lui ont expliqué qu'il était né exactement au même moment qu'elle, et que selon les traditions familiales, ça faisait de lui son futur époux.

Chaque année donc, elle voyait, en une seule photo, le visage se transformer, devenir un très séduisant jeune homme.

Une semaine avant ses 18 ans, il est temps qu'elle le rencontre. Toutes ces années à rêver de lui, forcément, le moment est d'une grande intensité !

Sauf que ... le futur marié n'était pas au courant DU TOUT de la situation, et il n'a pas l'air d'être le doux gentleman que Towako s'était imaginée ...

 

Ca c'est de la couverture rose !  

Oui, ce commentaire est furieusement utile, mais c'est la première chose que je me suis dite quand j'ai vu ce manga, et y a pas à dire, ça piquerait presque aux yeux tout ça !

Maintenant, est-ce que l'intérieur est aussi rose bonbon sirupeux mignon niais que ce que la couverture pourrait laisser supposer ?

Hmm, oui et non.

 

Déjà, cette histoire est TROP mignonne.

Alors, oui, y a pas mal d'exagérations et d'incohérences. Mais déjà, on pardonne parce que, bon, c'est un shojo, et ensuite parce que Towako est vraiment super adorable et que, si je pouvais, je passerais mon temps à la câliner.

Elle a passé toute sa vie enfermée dans une famille à l'héritage très important, et dont toutes les coutumes, aussi anciennes soient-elles, sont encore profondément ancrées dans leur quotidien.

Sur beaucoup de sujets, elle est donc d'une innocence vraiment désarmante, mais sans pour autant être niaise ou énervante, car elle fait preuve de beaucoup d'aplomb et de curiosité.

Elle fait preuve également de beaucoup de lucidité et de courage, car même après avoir vécu une terrible déception (quand même, imaginez que l'on nourrisse chez vous des attentes et espérances qui durent 18 ans, et qui tombent à l'eau au final), elle garde la tête haute et veut avancer.

Malgré que ça soit une fille maladroite ne connaissant pas grand chose aux adolescents modernes, elle montre beaucoup de dignité dans son comportement.

Non, vraiment, c'est un personnage que j'aime beaucoup beaucoup !

 

Yûga, bien qu'il soit l'autre personnage principal en sa qualité de futur époux (ou pas) et de super beau gosse en puissance (bon sang, il m'a fait glousser bêtement une ou deux fois celui-là), je l'ai trouvé assez effacé, dans ce premier tome.

En même temps, à côté d'un personnage tel que Towako, ça ne doit pas être évident d'arriver à se faire remarquer, elle est du genre à prendre beaucoup d'attention et est très énergique.

Mais quand même, ça aurait été sympa de le voir s'impliquer un peu plus dans l'histoire, et pas seulement se contenter d'être très joli (soyons d'accord, c'est déjà pas mal hein).

Cela dit, tandis que sa "promise" gagne en maturité au fil des pages et sait se montrer grave et sérieuse, Monsieur je tire la tronche dès le début se montre, quant à lui, vraiment mignon et adorable par moments.

On se rend vite compte que ce n'est pas un si mauvais garçon que ça, et il cache des trésors de gentillesse au fond de lui, il en faut peu pour les faire ressortir.

 

Quand je me relis, j'ai un peu l'impression qu'on est au pays des Bisounours ici  

Mais vraiment, je suis complètement tombée sous le charme de ce manga tout en romantisme et en humour.

Parce que, là aussi, il fait mouche ! Qu'est-ce que j'ai pu rire pendant cette lecture !

Des situations cocasses et originales, des visages excellents et la richesse et l'innocence de Towako confrontées au monde moderne. Rien qu'avec ça, vous avez déjà le programme de quelques bons éclats de rire.

Et pour couronner tout ça, les dessins sont vraiment superbes !

Le trait très fin, des yeux très expressifs, des vêtements superbes et pleins de détails extrêmement bien travaillés.

On voit assez souvent des mangas avec de magnifiques couvertures, et on est déçus de se rendre compte que le dessin à l'intérieur n'est pas à la hauteur.

Franchement, ici, c'est le contraire, je trouve le dessins de tout le manga bien meilleur que celui de la cover.

 

Vous pouvez d'ailleurs en avoir la preuve en feuilletant les premières pages ici !

 

C'est un excellent premier tome qui démarre fort la série, par contre, tout va très très vite, et je me demande bien comment tout cela va tourner avec la suite ...

 

Mademoiselle se marie, tome 1

Megumi Hazuki

Kazé

180 pages

6,69 €

Commentaires (1)

Lily
  • 1. Lily | 10/06/2012
J'ai lu l'extrait et effectivement ça a l'air pas mal (pour une fifille, évidemment ^^) et le jeune homme est joli tout plein :)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/06/2012