Thermae Romae 1, de Mari Yamazaki

thermae-1-1.jpg

Quatrième de couverture

Lucius Modestus, architecte romain en panne d’inspiration, découvre un passage à travers le temps qui le fait émerger au XXIe siècle, dans un bain japonais !!! Entre stupeur et émerveillement, Lucius parviendra-t-il à mettre à profit cette fantastique découverte pour relancer sa carrière ?

Chronique de Garlon

Je vais vous parler cette fois d’un manga vraiment génial, que j’ai adoré du début à la fin et qui est pour moi un coup de coeur : le tome 1 de Thermae Romae.

Lucius est un jeune architecte de la Rome Antique dont les idées sont dépassées.
Se reposant dans les thermes, il tombe dans un trou, pour se retrouver... au Japon, à notre époque.
Fasciné par les bains que les japonais ont inventés, Lucius tente d’assimiler leurs techniques et, une fois mystérieusement revenu à son époque, s’en sert pour construire des bains que Rome n’a jamais vu avant.

J’ai vraiment adoré ce manga, et il m’a donné pas mal de bons fou rires.

Au niveau de l’histoire, je l’ai vraiment trouvée très originale, très bien trouvée. En effet, ce n’est pas tous les jours qu’un architecte romain se retrouve au Japon de notre époque et se base de leurs bains pour construire à Rome.
C’est vraiment très passionnant, j’ai été pris du début à la fin. Le lecteur se demande toujours comment telle ou telle chose va pouvoir se faire, avant de voir ce que les japonais ont fait.
J’ai appris beaucoup de choses également. Les similitudes et différences des bains entre le Japon et la Rome Antique, deux civilisations très friands des baignades, sont vraiment très bien expliquées, et j’ai vraiment adoré voir cette étude.
Surtout que, bien qu’on apprenne beaucoup, ce n’est pas du tout ennuyant de lire le manga. En effet, l’humour est vraiment très présent, et j’ai eu pas mal de fous rires, tout seul dans mon coin (heureusement, j’étais seul, sinon j’imagine les regards qu’on m’aurait jeté lol). Vraiment excellent, un humour à déguster (j’ai par exemple bien ri avec l’histoire des esclaves pour les toilettes).
Le lecteur se sentira assez proche de Lucius, ce qui accentuera encore plus l’intérêt pour le récit.

Concernant les dessins, je les ai adorés ! Ils sont vraiment très réalistes, et j’ai vraiment bien aimé la façon dont les personnages sont représentés. On voit clairement la différence entre les japonais et les romains (ces derniers sont d’ailleurs parfois représentés comme si il s’agissait de statues, et j’ai vraiment trouvé ça bien fait).

En bref, on a ici une histoire originale et passionnante, qui vous en apprendra beaucoup sur les bains en Rome Antique et au Japon, avec un humour vraiment génial et des dessins très réalistes avec des personnages extrêmement bien dessinés.

Un manga que je ne peux que conseiller !
Pour ma part, c’est un gros coup de coeur !


Thermae Romae, tome 1

Mari Yamazaki

Casterman

128 pages

7,50 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau