Thermae Romae 2, de Mari Yamazaki

thermae-2.jpg

Quatrième de couverture

Les aventures thermales de Lucius se poursuivent sur les chapeaux de roue. Si l’humour est toujours aussi présent (un orgueilleux citoyen romain pris pour un dieu japonais de la fertilité suite à un malentendu, puis enfermé dans l’enclos aux crocodiles d’un parc d’attractions, ou encore terrifié mais excité par sa première glissade sur un tobogan aquatique) notre architecte semble être de plus en plus dépassé par les événements : devenir un proche de l’empereur, s’est s’attirer l’inimitié de gens puissants. Lucius va-t-il se retourver au centre d’un complot politique ?

Chronique de Garlon

Parlons du second tome de Thermae Romae, cette série manga qui est pour moi un gros coup de coeur.

Lucius est désespéré car sa femme l’a quitté. Mais il va bien lui falloir surmonter cela, car elle est enceinte d’un autre et s’est remariée.
Il reprend donc son travail d’architecte, toujours inspiré par ses courtes “visites” au Japon de notre époque.
Mais voila, l’Empereur Hadrien a de gros problèmes de santé et, afin de bien lancer le reigne de son succèsseur, il demande à Lucius de préparer des bains d’un type unique.

Tout comme pour le premier tome, j’ai adoré cette lecture.
L’histoire est toujours aussi bien montée. Lucius continue ses voyages dans le Japon, et s’en inspire pour développer ses thermes, ou encore pour aider certains autres, au bord de la faillite, à survivre.
On pourrait croire que ça devient lassant, ces passages au Japon qui tournent autour des bains, mais pas du tout ! L’auteur arrive à créer un aspect vraiment très passionnant à l’histoire qui, tout en continuant à parler de thermes, se développe autour de Lucius, qui vit nombre de choses, et, grâce à ses connaissances au niveau des thermes, se retrouve dans l’entourage de l’empereur et à des missions qui ne sont pas toujours simples.
De plus, l’humour est toujours fort présent et plaisant, ce qui est un vrai régal, bien que j’ai trouvé ce tome un peu moins drôle que le premier.
La fin du tome promet également du très bon pour la suite, laissant un peu de suspense qui fait comprendre que les prochains opus auront certainement plus d’action.
Et pour ce qui est des personnages, j’adore toujours Lucius, qui est vraiment très attachant. Le lecteur se sentira à coup sûr proche de lui et sera donc ravi de partager ses aventures. Concernant les autres personnages, nous ne les suivons pas assez pour nous en sentir proche.

Pour ce qui est des dessins, je les trouve toujours aussi bien, aimant leur réalisme, tant au niveau des personnages que des décors, et trouvant très bien fait le contraste entre romains et japonais.

En bref, une excellente réussite pour ce second tome qui est tout à fait dans la continuité du premier : une histoire qui reste passionnante et originale, un humour fort présent, une fin qui annonce une suite pleine d’action, un personnage principal très attachant et de magnifiques dessins.

C’est décidément une série à suivre !

 

Thermae Romae, tome 2

Mari Yamazaki

Casterman

128 pages

7,50 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau