Thermae Romae 5, de Mari Yamazaki

thermae-4.jpg

Quatrième de couverture

Grâce à la jolie Satsuki, Lucius continue d’approfondir ses connaissances des stations thermales japonaises, l’occasion pour les deux tourtereaux de passer du temps ensemble. Entre deux leçons particulières, Lucius se frottera à la pègre locale et fera la connaissance du grand-père de Satsuki qui lui fera découvrir la médecine traditionnelle japonaise. De retour à Rome pour un bref instant, Lucius apprend que l’état de santé de l’empereur Hadrien s’est encore dégradé, au point que celui-ci a perdu tout espoir. Hélas, Lucius ne contrôle pas ses voyages spatio-temporels et le voila à nouveau arraché à la Rome antique ! Quand pourra-t-il venir au chevet d’Hadrien pour le faire bénéficier de ses découvertes médicales ?

Chronique de Garlon

La série Thermae Romae continue avec ce cinquième tome.

Lucius est toujours coincé au Japon. Tombant amoureux d’une jeune femme, il décide de tout mettre en oeuvre pour aider les gens du coin, aggressés par une étrange bande.
De retour pour un bref instant dans la Rome Antique, il va s’appercevoir que l’empereur est au plus mal.
Comment Lucius, qui ne contrôle pas ses allées et venues, va-t-il bien pouvoir gérer cela ?

Encore un superbe tome !

L’histoire est toujours passionnante. On continue à suivre un Lucius qui tente de s’adapter au Japon... et qui y arrive pas mal. Il commence à se lier à certaines personnes, tombe amoureux, et s’investit de plus en plus dans la source thermale, faisant tout ce qui est en son pouvoir pour aider.
Cela amène de nombreuses situations qui nous font de plus en plus apprécier le personnage, et nous permet de bien nous accrocher à lui, partageant de plus en plus ses sentiments. Mais on apprend également, comme Lucius bouge un peu moins de lieux dans ce tome, à connaitre d’autres personnages, et ainsi à se sentir beaucoup plus proche d’eux. J’ai ainsi trouvé le début du tome, avec le grand-père, particulièrement attendrissant. Tout cela permet un très bon partage des émotions, qui accroche ainsi encore plus le lecteur.
L’intrigue prend un autre tournant ici : comme Lucius ne fait qu’une brève incursion à Rome, on suit surtout son évolution dans le Japon, son adaptation, ses découvertes, ce qu’il fait pour aider son entourage, et surtout cette bande de malfrats qui tente de prendre possession de la ville par tous les moyens et que Lucius souhaite arrêter.
Tout cela entraîne de magnifiques scènes, parfois attendrissantes, d’autres fois bourrées d’action, ce qui met une bonne dose d’adrénaline. Dans aucun cas, vous ne vous ennuyerez.
Mais ce n’est pas parce que Lucius est au Japon que nous abandonnons totalement la Rome Antique. De très nombreuses références sont faites, Lucius fait de nombreuses comparaisons, et le comportement du personnage amène parfois des situations particulières, dans lesquelles Rome vient s’imposer au Japon^^
L’humour, quant à lui, est beaucoup moins présent que dans le début de la série, se faisant plus discret. Mais cet aspect n’est qu’un petit détail qui ne dérangera pas du tout le lecteur.

Concernant les dessins, je les ai vraiment fort appréciés. Ils sont vraiment magnifiques et très réalistes, et nous permettent de bien admirer tout ce que l’auteur veut nous montrer, que ce soit concernant le Japon ou la Rome Antique. De plus, je trouve que les personnages sont magnifiquement bien faits, les rendant vraiment fort réalistes.

En bref, ce cinquième tome est tout aussi super que les précédents. On se retrouve beaucoup plus au Japon, mais avec de nombreuses références à Rome. Les intrigues sont passionnantes car elles relèvent en grande partie de l’adaptation de Lucius, les personnages sont de plus en plus attachants, ce qui permet de partager leurs sentiments, et il y a beaucoup d’action. De plus, les dessins sont vraiment magnifiques et raviront les lecteurs.

Une série qu’il ne faut décidément pas rater !


Thermae Romae, tome 5

Mari Yamazaki

Casterman

190 pages

7,95 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau