Thermae Romae, tome 6, de Mari Yamazaki

thermae-5.jpg

Quatrième de couverture

Satsuki n’arrive pas à oublier Lucius, qui s’est subitement volatilisé sous ses yeux…Elle se lance sur ses traces et décide d’entreprendre des fouilles archéologiques à Baïes, dans l’espoir d’y exhumer un indice qui lui permettrait de se rapprocher de Lucius à travers le temps… Notre héros, quant à lui, est de retour dans la Rome antique et s’attèle à la construction d’un grand site thermal dans cette même ville, mais deux millénaires plus tôt, alors même que l’empereur Hadrien risque de succomber à sa maladie à tout moment…

Chronique de Garlon

Plongeons dans le sixième et dernier tome de Thermae Romae.

Lucius est revenu à Rome et tente de développer la station thermale avant la mort de l’empereur.

De son côté, notre jeune amie japonaise ne parvient pas à oublier son amour, et tente tout pour le retrouver… jusqu’à ce que son grand-père ne se retrouve lui-même pour un court moment dans la Rome Antique. La solution est donc trouvée : elle doit trouver un moyen de remonter le temps pour retrouver Lucius.

J’ai bien aimé ce dernier tome.

On retrouve avec un grand plaisir l’histoire là où on l’avait laissée, avec cet amour impossible entre un homme de la Rome Antique et une femme du Japon contemporain.

On suit les évènements avec passion, nous demandant sans arrêt comment les choses vont évoluer et comment cette histoire va se terminer. On n’a pas le temps de s’ennuyer car l’évolution est continuelle et l’intrigue fascinante.

On continue également de découvrir certains aspects intéressant par rapport aux cultures romaines et japonaises, même si c’est, dans ce tome, un élément moins travaillé.

Les personnages sont de plus en plus attachants et on partage vraiment leurs sentiments, plongeant ainsi encore plus dans l’histoire, d’autant plus qu’ils sont très bien travaillés et évoluent sans arrêt, ce qui les rend passionnants.

Par contre, j’ai trouvé que la fin est un peu trop précipitée, que les éléments se terminent beaucoup trop rapidement pour qu’on en profite pleinement, et j’aurais également apprécié d’avoir le voile du mystère de ce voyage dans le temps expliqué d’une façon ou d’une autre.

Les dessins, quant à eux, gardent cette grande qualité qui fait la force de la série et nous permet de nous plonger totalement dans la Rome Antique et le Japon contemporain, suivant des personnages plus vrais que nature.

En bref, ce dernier tome est, comme toute la série, d’une très grande qualité et nous apporte un point final à l’histoire avec une intrigue passionnante. Les personnages sont très attachants et les dessins magnifiques. On pourra juste reprocher le fait que la fin est un peu trop précipitée et que nous n’avons pas d’explication concernant les voyages temporels.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque l’auteur a annoncé que la suite de l’histoire de certains personnages ferait l’objet d’un prochain manga, que j’ai vraiment hâte de découvrir.

Une série qu’il ne faut décidément pas manquer !

 

Thermae Romae, tome 6

Mari Yamazaki

Casterman

Manga

194 pages

7,50 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau