Meurtres en Alaska tome 1 : A l'Etat sauvage, de Kat Martin

9782811213411

Quatrième de Couverture :

Après la mort tragique de son fiancé il y a trois ans, Lane Bishop pensait ne jamais plus confier son coeur à quelqu'un. Pourtant, elle ne peut résister au regard sulfureux de Dylan Brodie. Un homme aussi sauvage que son Alaska natal. Mais ce qui devait être un week-end paisible dans la cabane de pêche de Dylan va se transformer en cauchemar pour la jeune femme. L'inquiétant passé de ce lieu refait surface, un terrible danger guette le couple. Dylan devra tout risquer pour découvrir l'incroyable vérité et protéger la femme qui a ravi son coeur.

Chronique de Sabbata :

Un grand merci à Milady romance pour ce roman qui arrive direct dans mon top 3 « coup de cœur » de l’année. Il restait une place vacante, inutile de dire qu’elle est occupée à présent. N’étant pas très romance à la base, je dois admettre que j’aime en lire à condition qu’il y ait une intrigue derrière, du suspense, quelque chose qui permette d’aller plus loin que l’histoire d’amour.

Dans ce premier tome d’une trilogie, l’auteur nous propose la rencontre entre un homme seul avec sa fille en Alaska et une jeune femme fraichement débarquée de Californie pour travailler dans son chalet. Bien entendu, il y a de l’électricité qui passe entre eux, on sent une certaine tension, une envie d’aller plus loin que le stade « je travaille pour vous ». Néanmoins, l’histoire ne s’arrête pas là. Le roman fait presque 500 pages, une simple romance ne m’aurait pas tenu en haleine bien longtemps.

D’où l’importance de l’intrigue. En effet, Dylan veut rénover son chalet afin d’en faire des chambres d’hôtes, mais des années auparavant, il y a eu un double assassinat et on dit le lieu hanté. Réalité ou pure arnaque ? Lane se sait plus quoi penser, et c’est ensemble qu’ils vont découvrir la vérité, jusqu’à ce qu’une ancienne connaissance de Caleb, un ami de Dylan, ne sème la zizanie dans sa vie.

Vous l’aurez compris, il se passe beaucoup de choses dans ce roman, on n’a pas le temps de s’ennuyer et l’action débute dès les premières pages. Les personnages sont touchants, on s’attache à Emilie, cette petite fille qui refuse de parler après le départ de sa mère. C’est bien simple, c’est le genre de roman qu’on lit en une journée, sous la couette, un jour de pluie. C’est impossible de le lâcher jusqu’à la fin et le lecteur passe par divers sentiments et émotions : la joie, l’angoisse, le désir, la peur, l’amour, la colère, le chagrin…

Pour ma part, ce roman ne m’a pas laissé indifférente. Je suis effectivement passée par toutes ces sensations, j’ai aimé moi aussi Dylan, mais son aveuglement m’a énervé et je remercie la petite Emilie d’avoir été là, ce n’est pas rien de dire que les enfants sont malins.

Je ne connaissais pas l’auteur et je ne saurais dire ce qui m’a interpellé en lisant la quatrième de couverture, mais je peux vous affirmer que j’ai eu un bon feeling et je suis heureuse d’avoir eu la curiosité de lire ce roman. Comme je l’ai dit plus haut, il fait partie de mon top trois des « coup de cœur » de l’année. C’est une très belle romance sur fond de suspense et je vous le recommande vivement.

Meurtres en Alaska

A l'Etat sauvage (tome 1)

Kat Martin

Milady

Romance

480 pages

7,90€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/11/2014