Noblesse Oblige, tome 3 : Le comte mis à nu, de Sally MacKenzie

noblesse-oblige-3-le-comte-mis-a-nu.png

 

 

Quatrième de couverture :

Fuyant une détestable mégère qui voudrait le forcer à l’épouser, Robert Hamilton, comte de Westbrooke, est bien content de trouver une fenêtre ouverte par laquelle se glisser. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il se retrouve face à la jeune soeur d’un de ses amis, la très belle lady Elizabeth, nue comme un ver et légèrement pompette. Si quelqu’un venait à les surprendre, il lui faudrait demander la main de la jeune femme pour sauver son honneur. Voilà une idée bien tentante. Malheureusement, la situation n’est pas si simple, et les embûches sont multiples…

 

Chronique de Platinegirl :

 

Voilà un troisième tome de la saga "Noblesse Oblige" de Sally MacKenzie qui a tout pour plaire physiquement, comme d'habitude. Avec sa couverture d'un beau violet et ses détails royaux, on comprend bien que ce roman est une version moderne des romances historiques britaniques. Son petit format permet d'être emporté partout très facilement (sans pour autant s'abîmer les yeux avec une police de caractère de taille moyenne) et permet aussi à ce roman d'être à la portée de toutes les bourses grâce à son mini-prix.

 

Dans les deux tomes précédents de "Noblesse Oblige", on avait eu successivement un duc en avant () et son ami le marquis (tome 2). Justement, dans ce troisième tome, c'est le troisième larron de l'affaire qui est mis à l'honneur : le comte de Westbrooke, qui est aussi le cousin de la duchesse du premier tome. On savait depuis le premier tome que lady Elizabeth, la soeur du duc, en pinçait pour lui, cela n'a donc pas été surprenant de la retrouver dans le premier rôle de ce volume.

Ce qui m'a étonnée, par contre, c'est de voir les sentiments du comte à l'encontre de Lizzie. On pensait qu'il ne ressentait rien pour elle et, finalement, on découvre que si, même si ce n'est pas flagrant dès les premières pages. Cela m'a tellement paru bizarre qu'on n'ait pas su cela avant que cela enlève un peu du réalisme de l'histoire... Toujours est-il que j'ai vite surmonté cette petite surprise et découvert avec beaucoup de plaisir l'univers que Sally MacKenzie avait façonné pour le comte : elle lui a réservé un sort peu enviable mais tout en justesse vu le drame personnel qu'il vit.

En plus des conflits amoureux du comte et de Lizzie, on découvre ici l'univers d'une partie de campagne de l'époque et d'autres protagonistes dont l'avenir amoureux est incertain.

De plus, on a encore une fois droit à une intrigue dans "Noblesse Oblige" pour corser l'histoire. Celle-ci nous est cette fois-ci complètement dévoilée avec une Lady Felicity très entreprenante qui n'hésite pas à flirter avec le non-respect des lois pour arriver à ses fins : épouser le (titre du) comte ! L'intrigue est réaliste et même en sachant à l'avance les autres obstacles que vont devoir franchir les héros.

 

 

Les pages de ce roman se tournent toutes seules tant on est happés par ses histoires entremêlées. Ce roman m'a tout aussi plu que les précédents grâce à son genre qui mêle habilement romance, intrigue et humour. Avec une mention spéciale pour sa fin qui, contrairement aux volumes 1 et 2, ne se termine pas par un mariage...

 

 

Le comte mis à nu

Noblesse Oblige, tome 3

Sally MacKenzie

Editions Milady Romance

384 pages

7,90 euros.

 

Voir aussi ma chronique des tomes précédents :

Noblesse Oblige, tome 2 : Le marquis mis à nu, de Sally MacKenzie

Noblesse Oblige, tome 1 : Le duc mis à nu, de Sally MacKenzie

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/03/2013