On Dublin Street, tome 5 : Scotland Street, de Samantha Young

Quatrième de Couverture :

Shannon MacLeod s’est toujours entichée de bad boys. Jusqu’à ce que son dernier petit ami lui fasse vivre un calvaire, faisant voler ses repères en éclats. Déterminée à faire table rase du passé, elle s’installe à Édimbourg et décroche un job dans le studio de tatouage le plus couru de la ville. Mais voilà, le gérant n’est autre que le diable en personne. Ténébreux, séduisant, sûr de lui, Cole Walker incarne tout ce que Shannon fuit. Hors de question donc, de céder à ses avances. Pourtant, sous ses airs de méchant, Cole est un type bien. Carrément irrésistible même…

Chronique de Ceinwèn :

Une fois de plus l'auteur nous propose une romance dont on devine assez aisément les ressorts mais où le style est excellent. 
On se laisse porter par la plume de l'auteur et on dévore ce roman dont les pages se tournent toutes seules.

Shannon a toujours fait les mauvais choix en terme de garçon, jusqu'au mauvais choix ultime qui la conduite à tout recommencer de zéro. Cole lui, n'est plus l'adolescent que l'on a rencontré au début de la série. Il est adulte, sur de lui et fait bien son boulot (tatoueur, quelle surprise !). 
Il arbore quantité de tatouage et fréquente des gens relativement cash. Shannon voit en lui une tentation et compte tenu de son passé, essaye à tout prix de l'éviter. 

Il n'y a aucune originalité ici au sens où la situation a déjà été vue et revue des dizaines de fois dans d'autres romances. Je reconnais que ce côté "déjà vu" m'a un peu gênée parce que j'avais l'impression de relire un autre roman. Heureusement, l'auteur écrit vraiment bien et c'est un plaisir de lire malgré tout. 

Les personnages sont également un peu déjà vu. Cole a une allure qui intimide mais est un nounours et Shannon va enchaîner les bourdes à cause de ses jugements à l'emporte pièce. 
Ce dernier détail a fait que je n'avais pas beaucoup de sympathie pour la jeune femme même si je reconnais que cela lui donne une dimension vraiment réelle. Elle a ses torts et va tenter de réparer les choses, au risque parfois d'empirer la situation. 

Au final c'est une romance très convenue de part ses choix scénaristiques disons, mais qui est pourtant plaisante car l'auteur a un style tout à fait captivant. 

 

 

Scotland Street (Echoes of Scotland Street)
On Dublin Street #5
Samantha Young
J'ai Lu (juillet 2017)
358 pages
14 € (semi-poche) - 11.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau