Playboys, tome 3 : Smoking et Layette, de Jane Graves

 

Smoking et layette

Quatrième de Couverture :


Bernadette Hogan est un vrai garçon manqué. Garde du corps pour le compte de Jeremy Bridges, un millionnaire aux innombrables conquêtes, elle sait ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas. Jusqu’à une expérience torride avec Jeremy, dont Bernie sort furieuse, bouleversée… et enceinte. La jeune femme décide très vite qu’elle ne laissera pas passer cette chance d’être mère, mais elle n’est pas au bout de ses surprises. En effet, Jeremy semble décidé à assumer sa paternité. Cet individu, en apparence si superficiel, est-il capable de devenir le père dont Bernie rêve pour ses enfants ?


Chroique de Ceinwèn :


J'avais envie de me détendre, d'avoir une lecture pas prise de tête. On peut dire que j'ai été servi. J'ai vu pas mal de critiques positives, j'étais donc plutôt confiante, mais j'ai été particulièrement déçu en contrepartie. Dommage.

On va suivre d'abord Bernadette, Bernie, Hogan, garde du corps de son état. Puis Jeremy Bridges, millionnaire et collectionneur d'aventures. Bernie est très sérieuse, elle a des responsabilités, et ne compte pas rentrer dans le jeu de son client. Jeremy use de son charme sur tout le monde, et même si Bernie y est sensible, elle ne s'en laisse pas compter. Cet homme est incapable de s'impliquer dans une relation et elle refuse d'avoir affaire à lui.
Mais un soir les choses dérapent. Elle décide alors de ne plus le revoir, malgré les tentatives multiples de ce dernier pour la réembaucher. Et le pire est à venir : cette unique expérience aura suffit, elle est enceinte. Mais si Bernie est décidée à assumer cette grossesse, elle ne tient pas à ce que Jeremy profite de cette histoire. Mais il semble étrangement décidé à assumer son rôle...et les choses deviennent ingérables.

Si j'ai trouvé amusant les réactions des personnages, l'intrigue est tellement invraisemblable que je n'ai pas réussi à complètement rentrer dans le récit. Pire, Bernie est présentée comme un garçon manqué, une femme forte et indépendante, assumant ses responsabilités sans faillir et elle devient rapidement une vulgaire guimauve. Je n'ai pas compris comment elle pouvait aller tellement à l'encontre de son caractère. Elle commence le roman en disant qu'elle a besoin de cette action que lui procure son boulot de garde du corps et elle va s'épanouir...simplement en gérant des appartements ? Non je n'adhère pas.

C'est une histoire mignonne, agréable pour passer le temps sans prise de tête avec quelques répliques qui font sourire, mais les incohérence dans les caractères des personnages m'empêchent de pleinement apprécier le roman. 

 

Chronique de Melisande

Suite à la chronique de Pomme Book j’ai eu envie de découvrir ce livre et franchement je n’ai pas été déçue, donc je la remercie, parce que je pense que sans elle, je serais sûrement passée à côté. Bon, c’est de la romance (je sais, je vous choque) mais il est vraiment pas mal, j’ai passé un bon moment en le lisant et j’avais besoin de ce type de lecture, donc c’était parfait.

Pour ce qui est de l’histoire, la 4e de couverture l’explique suffisamment bien. Bernie est garde du corps et un soir, alors qu’il la pousse à bout et à fond dans ses retranchements alors qu’une attaque vient juste d’avoir lieu dans la maison de Jeremy Bridges, elle s’énerve et finit par passer une nuit torride avec lui… Sauf que, comme elle le découvrira plus tard, ça n’a pas été sans conséquence, en effet, elle se retrouve enceinte. Décidée à le garder, elle va tout faire pour éloigner le « géniteur » et s’en débarrasser au plus vite, sauf que le futur papa semble décider à s’investir auprès de son futur enfant…

L’écriture est fluide et agréable à lire, et le fait que ça soit une narration à la 3e personne, ça permet d’avoir une vue d’ensemble puisqu’on suit à la fois Bernie, mais également Jeremy. Ainsi, on suit des deux côtés l’évolution des personnages et la naissance des sentiments (ou ressentiment dans un premier temps). Ce qui est assez marrant à suivre puisque l’on voit comment le changement s’opère l’un avec l’autre. Evidemment, au début on imagine mal une relation amoureuse entre les deux, ça semble perdu d’avance, c’est le jeu du chat et de la souris pendant un bon moment (mais c’est ce qui est le plus drôle je trouve).

Après, comme toute romance, on imagine très clairement la fin, mais ça n’est pas grave, ça n’empêche pas d’apprécier l’histoire, d’autant que l’auteur arrive à faire quelques retournements de situations et à compliquer tout ça, que ça en devient délectable. Le sujet en soit n’est pas original, c’est du déjà vu (pour preuve récemment à la TV j’ai vu un téléfilm qui racontait plus ou moins la même chose, et la fin est similaire), mais ça n’est pas gênant parce que d’1), on le sait déjà, 2) il faut voir la manière dont ça se fait. En plus, la patte de l’auteur fait qu’on adhère quand même à l’histoire et qu’on a envie de savoir ce qui va se passer entre ce couple hautement improbable. L’intrigue est très bien menée et l’auteur nous amène parfois quelques surprises et complications comme je le disais pour rendre ce texte plus attrayant. Il y a parfois quelques touches d’humour, mais ça n’est clairement pas le but premier de ce livre, c’est de la romance et pas de la chick-lit, mais on assiste à des joutes verbales entre les deux personnages principaux et je dois avouer que ça m’a bien fait rire et sourire dans certaines situations.

Les personnages sont vraiment géniaux, je les ai beaucoup appréciés. La romance entre Bernie et Jeremy semble improbable, voire chaotique, mais lorsqu’on apprend à les connaître, on s’attache vraiment à eux, on comprend leur manière d’agir et de penser (et aussi les blocages affectifs de chacun).

Bernie, un garçon manqué en apparence mais qui cache bien son jeu. J’ai bien aimé la suivre et découvrir peu à peu qui elle est vraiment (toujours plus dur quand on est à la 3e personne qu’à la 1ere pour ça). Elle ne souhaite qu’une chose, se débarrasser de Jeremy, son ex-patron, mais elle va vite se rendre compte qu’il est plus collant qu’un parasite du moment où il apprend sa grossesse.

Quant à Jeremy, c’est le riche exécrable qui pense que l’argent fait le bonheur et règle tous les problèmes, mais avec Bernie, il va tomber sur un os et plutôt récalcitrant, du coup la « rencontre » entre les deux, donne du piquant à l’histoire parce que c’est un couple assez improbable quand même. Mais j’aime bien, je trouve ça plus marrant de rassembler des personnes qui semblent tout opposer pour les retrouver ensemble à la fin.

Quant aux personnages secondaires, comme la mère, Max, etc. je les ai adorés aussi, ils ont chacun leur importance et on comprend bien leur rôle, ce ne sont pas de simples figurants, ils sont bien plus que ça et ça, j’ai bien apprécié (souvent ça peut être occulté, mais là, ça n’est pas le cas).

Voilà, pour faire court, j’ai vraiment apprécié cette histoire, c’est une petite romance bien sympathique à lire. Même si on se doute fortement de ce qui va se passer, on a quand même envie de savoir comment ça va se dérouler et en plus il y a quelques surprises en court de route. Ce livre est touchant à sa manière et drôle aussi, donc ça rajoute de l’intérêt à cette histoire, et les personnages sont attachants à leur manière, donc que demander de plus à une romance qui sert à se détendre sans prise de tête ?


Smoking & Layette (Black Ties and Lullabies)

Playboys, tome 3
Jane Graves
Milady Romance - Central Park (juin 2012)
408 pages
8.20 € (papier) - 5.99 € (numérique)

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/05/2015