Edenbrooke, de Julianne Donaldson

Edenbrooke

 

 

Quatrième de couverture (arrangée pour éviter les spoilers) :

 
En amour, rien ne se passe jamais comme prévu…

Éprise de liberté, Marianne Daventry n’est pas heureuse à Bath. Lorsque sa soeur l’invite à passer l’été à Edenbrooke, la jeune femme n’hésite pas une seconde. Devant parfaire son éducation, condition sine qua non pour pouvoir prétendre à l’héritage de sa grand-mère, Marianne tente désespérément de ne pas se laisser charmer par Philip, séducteur patenté. Parviendra-t-elle à contenir les élans de son coeur ou succombera-t-elle à son sourire ?

 

Chronique de Platinegirl :

Je devrais vous parler d'un autre roman, aujourd'hui, mais je n'en pouvais plus d'attendre pour vous recommander la lecture de Edenbrooke. Ce roman de Julianne Donaldson m'avait intriguée par son titre et sa couverture (éditions Milady Romance) et je ne regrette pas d'avoir suivi mon instinct pour découvrir cette délicieuse romance historique.

Edenbrooke, c'est la demeure d'une riche famille anglaise où Marianne va séjourner, pour y retrouver sa soeur qui a des vues sur le maitre des lieux. Marianne n'est pas à plaindre, elle n'a peut-être pas la beauté de sa fausse-jumelle, mais elle a l'appui de sa grand-mère pour ne pas finir sans le sou si jamais elle ne rencontre pas le grand amour. Lors de son voyage jusqu'à Edenbrooke, elle se fait agresser par un bandit et son chemin croise alors celui de Philip, le deuxième fils vivant à Edenbrooke...

J'ai beaucoup aimé cette lecture en raison de son personnage principal : Marianne n'est pas parfaite, il lui faut devenir une demoiselle accomplie et la tâche n'est pas aisée pour elle tant elle préfère courir dans les prés plutôt que de broder dans un petit salon. C'est une jeune femme assez indépendante d'esprit, qui cultive de bonnes relations avec sa soeur qui est tout son contraire. Elle est attachante car elle a perdu sa mère un an plus tôt et son père qui, de chagrin, a quitté le pays. On sent qu'elle se sent seule, on veut devenir son amie pour la réconforter.

Inutile de dire que, à cause de son agression, on s'attache d'autant plus à Marianne. Cette romance a un rythme bien dosé entre romance et intrigue, j'ai d'ailleurs été surprise par le dénouement et aussi par plusieurs faits cachés (l'histoire est écrite à la premiere personne du singulier, du point de vue de Marianne, aussi on partage sa surprise sur certaines choses...).

Mais ce qui m'a fait craquer pour ce roman, c'est son écriture si bien dosée en émotions : j'ai pleuré à de multiples reprises, et pas qu'un peu ! C'est assez surprenant pour moi car, au final, ce n'est pas un roman triste mais, comme je vous le disais, on s'attache à Marianne alors on partage ses déceptions et son sentiment de solitude... J'ai compris Marianne, j'ai souffert avec elle... et je peux vous dire que ce n'est pas seulement une petite larme que j'ai versée, preuve que j'ai vraiment vécu cette histoire !

Au final, je ne peux que vous recommander chaudement Edenbrooke, un roman surprenant et émouvant... et un endroit que je rêverais de découvrir pour de vrai tant les descriptions donnent envie... Un pur coup de coeur.

 

Edenbrooke

Julianne Donaldson

Milady Romance

360 pages

7,90 euros

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/10/2014