Fiançailles à Brentmore Hall, de Diane Gaston

Fiancailles brentmore hall

 

Quatrième de couverture :

Angleterre, 1816
Anna ne sait si elle doit être heureuse ou terrifiée à l’idée d’avoir trouvé une place de gouvernante dans la somptueuse demeure de Brentmore Hall. Car si ses élèves Cal et Dory semblent adorables, leur père, Lord Brentmore, fait quant à lui l’objet d’étranges rumeurs. Ne dit-on pas qu’il a un passé plus que douteux ? Mais dès leur première rencontre, un trouble profond l’envahit face à cet homme si séduisant et si sombre à la fois. Un homme dont le caractère ombrageux ne suffit pourtant pas à expliquer la distance avec laquelle il traite ses propres enfants. Puisqu’elle est désormais la gouvernante de ces derniers, Anna se promet de tout faire pour lui rappeler son rôle de père — tout en se demandant si c’est uniquement par devoir qu’elle agit ainsi… D’où lui vient en effet cette curiosité brûlante qui la pousse à vouloir percer les secrets du marquis, alors même qu’il s’apprête à annoncer ses fiançailles avec celle qui est destinée à devenir une nouvelle mère pour les enfants ?

 

Chronique de Platinegirl :

 

J'ai dévoré Fiançailles à Brentmore Hall de Diane Gaston dès ses premières pages. A vrai dire, quand je l'ai reçu, je ne savais pas grand chose de lui, si ce n'est que c'était une romance historique éditée par Harlequin dont la couverture me plaisait. J'ai bien fait de me laisser tenter car j'ai accroché à son histoire dès la seconde page (la première m'a donné un peu de mal, ne connaissant ni d'Adam ni d'Eve les protagonistes...) et les pages se sont enchaînés les unes à la suite des autres sans que je n'y fasse attention. D'ailleurs, j'ai lu les 3/4 du roman d'une traite, alors qu'il était tard, que je me levais tôt le lendemain matin alors que j'étais fatiguée. Cela ne s'invente pas : je suis devenue accro à ce roman durant ma lecture.

C'est l'histoire d'un marquis veuf et père de deux enfants, qu'il ne côtoie pas, qui leur cherche une nouvelle gouvernante. La première jeune femme, qui se présente, a tout pour lui plaire... sur tous les plans. Il décide de l'embaucher et voilà qu'elle se rend à Brentmore Hall y élever Cal et Dory, deux anges qui n'ont pas eu une vie de rêve dans leur manoir...

On suit l'histoire via le point de vue du marquis, Lord Brentmore, et de la gouvernante, Anna. On sent tout de suite qu'il y a des étincelles entre ces deux-là, c'est mignon mais le marquis ne peut pas craquer pour une fille de si basse condition... si ? Evidemment, c'est une romance, donc je n'ai pas besoin de vous en dire plus (disclaimer de rigueur : il y a quelques scènes à peine osées dedans).

Mais Fiançailles à Brentmore Hall est tellement plus que cela ! C'est un roman aux personnages craquants, qui m'a fait verser quelques larmes en compagnie de Cal, sourire devant les pitreries de Dory,... Il m'a surprise par certains rebondissements et par la complexité des personnages : ils ne sont pas lisses, on ne les comprend pas en un coup de baguette magique.

Fiançailles à Brentmore Hall c'est mon coup de cœur du mois, c'est certain ! Je ne m'attendais pas à ce que ce récit me passionne autant. Je ne regrette pas du tout d'avoir passé presque deux nuits blanches en sa compagnie.

 

Fiançailles à Brentmore Hall

Diane Gaston

Harlequin

352 pages

7,20 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/09/2014