Hors de Portée, de Georgia Caldera

Hors de portée Geogia Caldera

Quatrième de Couverture :

Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c'est dans la société de décoration d'intérieur qu elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d'Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d'aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?

Chronique de Ceinwèn :

J'étais bien intriguée par cette incursion de l'auteur dans le monde de la romance contemporaine, elle que je ne connaissais qu'à travers les romans au charme victorien que sont les deux tomes des Larmes Rouges.
La couverture est fraîche et attire l’œil, tout en donnant envie de partir en vacances avec le livre sous le bras. En cette période estivale, c'est plutôt une bonne chose !

Scarlett est une jeune femme qui se sait séduisante même si elle reconnait ne pas être un mannequin, contrairement à sa cousine, et elle est indépendante. Elle a décidé de monter sa boîte, toujours avec sa cousine, et est plutôt douée dans son domaine. Sa faiblesse : les hommes. Depuis une première expérience assez traumatisante, elle s'est fixé comme règle de ne jamais s'attacher.
Aidan Stern est un entrepreneur qui a bien réussi et qui est furieusement séduisant, bien que plutôt cassant et distant au premier abord. Mais le pire, pour Scarlett, c'est qu'il est le demi-frère de celui qui a été sa première histoire.
Entre cette jeune femme manquant de confiance en les relations amoureuses et ce cachottier plutôt dominateur, les choses seront difficiles.

Cette histoire est très classique, la plupart des romances contemporaines que j'ai pu lire ces derniers temps sont construites sur ce schéma (j'ai dit la plupart, pas toutes, nuance). C'est que je reprocherai surtout à ce roman : il est prévisible. On s'attend à la plupart des rebondissements et c'est dommage. Le personnage de la cousine est également sous-exploitée, parce qu'elle est géniale et très intéressante.

La première partie, sur la fuite-rapprochement, des deux personnages étaient intéressante. D'autant qu'ils sont tous les deux assez maladroits, ce qui rendait le récit vraiment mignon. Leurs difficultés et leur secrets apportaient une touche de mystère à l'ensemble, sans alourdir le récit.
Là où ça commence à pêcher, c'est dans la deuxième partie. On commence à avoir de plus en plus d'information, et la relation Scarlett/Aidan devient chaotique. Leurs petits jeux m'ont lassés, surtout pour se raccommoder aussi rapidement. Il y avait une sorte de surenchère de malheurs d'un côté comme de l'autre, ce qui n'a pas aidé : Scarlett était suffisamment intéressante simplement avec son histoire qui permettait une identification assez rapide de la part d'une lectrice, le dernier point n'était pas utile je pense.

C'est donc une histoire agréable et bien écrite, avec des personnages attrayants dans leur genre, mais qui ne renouvelle pas tellement le genre et ne s'en démarque pas tellement à mon goût. Néanmoins, la plume de l'auteur est aussi agréable dans ce genre que dans l'autre.

 

    • Hors de Portée
    • Georgia Caldera
    • J'ai Lu (juin 2014)
    • 480 pages
    • 8.90 € (papier) - 7.49 € (numérique)

Commentaires (1)

fistone book
  • 1. fistone book | 13/10/2014
j'ai adoré cette romance tout en humour et bonne humeur :)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau