L'Esprit Darcy, de Elizabeth Aston

Esprit darcy

 

 

Quatrième de couverture :

Telle marraine, telle filleule !

Mr Collins, le pasteur ridicule d’Orgueil et Préjugés, est devenu évêque et vit avec son épouse et ses deux filles. L’aînée, Charlotte, est d’une grande beauté alors que sa soeur Eliza, moins jolie, est dotée d’une vive intelligence et ressemble beaucoup à sa marraine, Mrs Elizabeth Darcy.
Après avoir avoué ses sentiments envers Anthony Diggory, un voisin, Eliza est envoyée à Londres avec sa soeur pour oublier cette alliance. Alors que Charlotte est entourée de nombreux soupirants, Eliza tente par tous les moyens de retrouver Anthony…

 

Chronique de Platinegirl :

 

J'ai tardé à vous écrire cette chronique car j'étais en proie à un doute profond quant à ce roman, L'Esprit Darcy. J'ai beaucoup aimé cette lecture, je lui aurais donné volontiers une chronique positive avant de, par hasard, tomber sur d'autres chroniques de ce livre et de les lire. Ces chroniques, elles sont négatives et sont postées par des fans de Jane Austen, bref des "chroniqueurs encore plus experts que moi sur la paralittérature austennienne". Elles disent, en gros, que ce roman n'a presque rien à voir avec Jane Austen suite à mon manque total de talent (entre autres), qu'il ne rend pas hommage à cette auteure à travers ses pages et que ce serait presque un crime d'avoir écrit ce roman. Lire ces critiques m'ont fait me remettre en question, vu que j'ai aimé ce roman : suis-je folle ? ai-je mauvais gout ? est-ce que je suis vraiment une fan de Jane Austen ? ... Après une semaine de réflexion, force est de constater que je ne suis pas folle, et que, si je ne suis pas une professionnelle de Jane Austen, j'apprécie son oeuvre et les extensions qui existent via la paralittérature et aux adaptations sur grand et petit écrans. J'en conclue donc que je n'ai donc pas si mauvais goût que ça... mais que, comme c'est le cas partout : en matière de lecture, tous les goûts existent et je n'ai pas à avoir honte d'avoir aimé un livre tant décrié.

 

Si vous êtes un fan pur et dur de Jane Austen, je ne saurais trop vous dire si ce roman pourrait vous plaire. Mais j'aurais tendance à vous conseiller de le lire quand même, histoire de compléter votre collection, tout du moins. Je ne pense pas que vous détesterez du tout au tout, mais vous pourriez trouver des fautes de style j'imagine, et tiquer quant aux choix scénaristiques de Elizabeth Aston, surtout ceux qui concernent l'évolution des personnages déjà créés par Jane Austen.

Comme vous avez pu le constater dans la quatrième de couverture, cette extension du monde de Elizabeth Bennet (Orgueil et préjugés) est originale et mérite d'être découverte, selon moi. J'ai trouvé que c'était une bonne idée que Charlotte Lucas et Mr Collins donnent finalement naissance à deux filles, une qui ressemble plus à Charlotte et l'autre... à Elizabeth Bennet !

 

Si vous ne connaissez que peu Orgueil et Préjugés, et encore moins les autres romans de Jane Austen, je ne pense pas que vous trouverez à redire quant à ce roman. Vous ne vous attendez pas à ce qu'il y ait des rebondissements de fou (on est pas dans un film d'action), vous ne serez donc pas déçu par les histoires de régence qui racontent des vies assez paisibles en apparence et qui s'agitent quand les filles de la famille commencent à être assez âgées pour trouver un mari, avec une bonne situation, cela va sans dire. Lire L'Esprit Darcy, c'est se détendre en rêvant de bals, de belles robes, de femmes de chambre qui nous aident à nous préparer...

 

Je ne vous promets pas que vous aimerez vous aussi L'Esprit Darcy... mais j'ai trouvé personnellement ce roman très agréable, avec une histoire assez originale, des personnages sympathiques et assez étoffés, des descriptions qui donnent envie de se téléporter dans le Londres de la Régence... et j'espère que cela sera votre cas aussi !

 

L'Esprit Darcy

Elizabeth Aston

Milady Romance

456 pages

8,20 euros.

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau