Le pacte, de Mary Jo Putney

le-pacte.jpg

Quatrième de couverture

Même les mariages de raison peuvent mener à l’amour. A la mort de son père, le comte de Cromarty, lady Jocelyn se sent trahie. Cet homme dont elle était si proche a prévu dans son testament une clause qui oblige Jocelyn à se marier avant ses vingt-cinq ans.

Alors que la date fatidique approche, lady Jocelyn ébauche un stratagème qui lui permet de contourner cette contrainte tout en faisant acte de générosité envers un officier blessé. Mais ce calcul si raisonnable ne tient pas compte des progrès de la médecine … ou de la force des sentiments que va lui inspirer cet homme admirable qui semble sincèrement épris d’elle.

 

Chronique d’Ailayah

Eh bien voilà une très bonne surprise. J’ai vraiment été délicieusement ravie de lire ce roman de Mary Jo Putney.

L’histoire se déroule dans l’Angleterre de l’année 1815. Si le contexte historique est bien présent, à la fois dans les mœurs et dans tout ce qui entoure la science et la guerre, il n’en devient jamais pesant et reste un atout très efficace à la romance (voire aux romances) qui se mettent en place.

J’ai tout d’abord vraiment apprécié l’écriture fluide et rythmée de l’auteure. On ne s’ennuie à aucun moment dans ce roman, on est tout de suite happé dans l’intrigue, on découvre rapidement les personnages et l’auteure ne se perd jamais en parole inutile ou description superflue. Une fois qu’on commence ce roman, on n’a qu’une envie c’est de continuer à lire. Ceci est pour moi un des atouts majeurs pour une romance historique car ce n’est pas le suspense qui fait la romance, on le sait dès qu’on commence le roman.

Pour ce qui est des personnages, je les ai tous énormément apprécié car ils ont chacun leur propre personnalité. Jocelyn, l’héroïne principale, est enjouée, intelligente, généreuse, belle (évidemment) et bien née. Autrement dit, elle a tout pour elle. Et pourtant, on ne peut que l’apprécier car elle est également très humble, parfois un peu trop peut-être, et nous apparaît par certains moments faible, comme cachant une lourde blessure qui nous est dévoilée à la fin (même si on devine un peu avant). Elle ne fait jamais dans l’excentricité et reste fidèle à elle-même, ce qui est vraiment très plaisant. Bien sûr, elle fait des erreurs, et bien qu’on ne comprenne pas toujours pourquoi elle fait cela, cela est toujours justifié après coup. C’est une héroïne romanesque telle que je les apprécie également, même si elle n’a pas ce côté rebelle très prononcé, ça fait du bien de croiser un personnage très « girly » de temps en temps aussi.

Pour ce qui est de David … eh bien, c’est l’homme charmant, drôle, intelligent et respectueux par excellence. Il laisse Jocelyn totalement libre de décider par elle-même de son destin tout en lui faisant la cour discrètement. On sait tout de suite que ces deux là sont faits pour être ensemble, et Mary Jo Putney nous offre des scènes de séduction fort délicieuses. C’est toujours avec beaucoup de douceur que l’auteure nous raconte leur relation et son évolution bien sûr.

Sally, la sœur de David, est un personnage tout au contraire de Jocelyn et elle apparaît très vive, dynamique, presque féroce (dans le bon sens du terme) comme une lionne sortant les griffes pour protéger ceux qui lui sont chers. C’est un personnage que j’ai vraiment beaucoup apprécié car elle est instinctive, elle ne calcule rien et même si elle se laisse d’abord emporter par ses préjugés contre Jocelyn, elle apparaît comme ayant un grand cœur.

Kinlock, le médecin de David, va devenir un personnage important également, et j’ai beaucoup aimé son côté bourru et tendre. C’est un personnage vraiment intéressant dont j’ai énormément apprécié la présence au sein de cette histoire, et les relations qu’il va tisser avec les autres personnages.

Richard, soldat et ami de David et de Jocelyn, va être celui qui va les réunir. Il se fera ensuite une présence bienveillante durant tout le roman. Ce personnage, bien que quelque peu en retrait est également très intéressant et il m’a bien plu par son franc parler et son côté très rationnel et toujours très respectueux des autres. Nous avons également les serviteurs, Marie, Hugh, Rhys, Stretton qui ont tous leur propre histoire qui donne encore un peu de volume à toute cette aventure.

Finalement, ce que j’ai énormément aimé ce sont les relations entre tous les personnages. Elles sont vraies et intéressantes, toutes autant qu’elles soient, et elle montre toujours une certaine forme de dévouement, d’amitié et d’amour bien sûr entre certains personnages.

Tout cela est ponctué par quelques histoires très personnelles qui nous font mieux comprendre la personnalité des personnages et leur donne une vraie profondeur.

Je finirai simplement en disant que j’ai passé un très agréable moment de lecture (court certes car je ne pouvais plus me détacher de ce livre) et je recommande ce livre à tous ceux qui aiment les romances historiques sans prises de tête mais avec de vrais sentiments et une vraie douceur dans l’écriture (ce qui n’empêche absolument pas le récit d’être très bien rythmé). Finalement, c’est pour moi le parfait dosage, ni plus, ni moins.

 

Le pacte

Mary Jo Putney

Milady

380 pages

7,60€

 

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau