Wherlocke, tome 4 : Pouvoirs de fascination, de Hannah Howell

Wherlocke

Quatrième de couverture :

Elle seule a le pouvoir de le libérer…

Menacé par un malotru prêt à tout pour subtiliser les dons des Wherlocke et s’en servir à de mauvaises fins, Argus cherche à prévenir sa famille en lui apparaissant en esprit, mais se retrouve face à la fille d’un duc, Lorelei Sundun. Envoûté par son charme, il n’a pas d’autre choix que de lui demander de l’aide. Mais alors qu’il succombe à la plus belle des tentations, il ne peut oublier la malédiction qui plane sur les Wherlocke, leur interdisant d’être heureux en amour. Argus devra-t-il se détourner à tout jamais de sa bien-aimée ? Ou parviendra-t-elle à les sauver, lui et les siens ?

 

Chronique de Platinegirl :

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un tome de la saga romantique / historique / fantastique (mais surtout romantique) nommée Wherlocke, environ deux ans ! J'appréhendais un peu de ne plus me rappeler des tenants et des aboutissants de la cinquantaine de personnages qui gravitent autour des Wherlocke. Heureusement, reprendre cette série avec Pouvoirs de fascination, le tome 4, c'est comme faire du vélo : on se réadapte vite à la selle !

Il faut remercier pour cela l'auteure, Hannah Howell, qui réussit à nous introduire l'histoire de facon super claire, alors que l'on arrive pile au bon moment, celui qui va définir toute l'action du roman. Il est facile de suivre sa plume, de (re)découvrir son univers... et de craquer (à nouveau) pour ses intrigues qui mêlent habilement romance et fantastique dans un cadre historique (georgien, de mémoire).

Alors, qu'on se le dise, le dénouement de la romance et de l'intrigue fantastique n'a rien de surprenant... mais on se complait à partager ces quelques semaines en compagnie des deux héros, qui sont particulièrement attachants (j'adore les héroïnes comme Lorelei, indépendantes - surtout dans les romances historiques). On ne s'ennuie pas une seule seconde en leur compagnie, qu'ils soient à fond dans leur enquête ou même qu'ils se remettent de leurs blessures dans un calme... apparent, car leurs coeurs battent plus vite qu'il ne le faudrait !

Mention spéciale pour les personnages secondaires (le duc, Max, Lady Olympia, les enfants...) qui sont vraiment bien décrits et donnent envie d'être à la place de Lady Lorelei !

En fait, la seule critique que je peux faire a ce roman, c'est sa couverture : Lorelei est certes rousse... mais elle est souriante, pleine de vie... Cette couverture ne lui rend pas honneur - mais bon, c'est déja mieux que la couverture américaine...

 

Bref, Pouvoirs de fascination m'a beaucoup plu, j'espère qu'il ne nous faudra pas attendre encore une fois deux ans avant de savoir la suite des aventures des Wherlocke !

 

Pouvoirs de fascination

Wherlocke, tome 4

Hannah Howell

468 pages

7,90 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau