Wild Riders, tome 2 : La Course Sauvage, de Jaci Burton

Quatrième de Couverture :

Il renoncerait à tout pour la protéger du danger... et de lui-même.
Depuis que Jessie a abandonné son enfance dans la rue pour vivre au milieu des Wild Riders, ils la considèrent tous comme leur petite sœur. À l’exception de Diaz Delgado. Il l’a vue devenir une magnifique jeune femme, mais refuse de succomber aux désirs qu’elle lui inspire.
Il ignore que Jessie a toujours été attirée par lui, son corps de rêve et la passion qu’elle voit bouillonner au fond de ses yeux noirs. Lorsqu’elle décroche sa première mission avec Diaz et Spencer, elle est folle de joie : c’est l’occasion de prouver qu’elle n’est plus une gamine immature ! En infiltration dans un gang de bikers soupçonné de trafic d’armes, Diaz lutte désespérément pour résister à la sensualité envoûtante de Jessie, bien décidée à lui faire ouvrir les yeux sur la passion dévorante qui les anime tous les deux...

Chronique de Ceinwèn :

Un tome avec une intrigue plutôt intéressante, mais qui aura un peu de mal à parler aux européens. Les survivalistes ne sont pas vraiment un phénomène connu par chez nous. L'auteur se contente ici de parler de choses superflues et cela n'aide pas un lecteur étranger à se représenter ce groupe et le danger possible.

 

Du côté des personnages, on part d'un trio mais Spencer n'est là que pour faire figurant et nous préparer à le voir dans le prochain tome. On se centre évidemment sur Jessie et Diaz. Jessie qui a grandit au milieu de ces garçons et qui les considère presque tous comme des grands-frères. Mais Diaz a toujours été différent dans les yeux de la jeune femme. Outre son physique de rêve, Jessie a toujours été attirée par lui, et elle est bien déterminée à lui prouver qu'ils peuvent être ensemble.

 

Il est dommage que toute l'histoire d'infiltration et de gang soit reléguée au second plan par rapport à l'histoire Jessie-Diaz. Surtout que 80% de leur histoire consiste en un étalage confus de sentiments sans que cela ne débouche sur quoi que ce soit. Avec le classique, mais oh combien agaçant, "non je ne veux pas de toi comme ça, mais pas question qu'un autre te touche". Ce côté là m'énerve à chaque fois.

 

Au final on aura pas mal de scènes sensuelles, voir sexuelles, détaillées et plus encore d'allusion, mais au détriment de l'intrigue qui était intéressante. Dommage.

 

 

La Course Sauvage, 

Wild Riders, tome 2

Jaci Burton

Milady Romance

408 pages

7.20 € (poche) - 5.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau