La Mémoire du Monde, tome 3, de Stéphanie Janicot

Memoire 2

Quatrième de couverture

Depuis plus de deux mille ans, Sophia, née en Egypte sous Aménophis III, parcourt le monde en quête de sagesse et de bonheur. Elle se fixe enfin au royaume des Francs dans l’espoir qu’Aliénor d’Aquitaine pourra en être reine.

Forte de sa foi dans le sens de l’Histoire, elle va traverser le Moyen-âge, la Renaissance, les Lumières, le romantisme et les tragédies du XXème siècle, engagée auprès de ceux et surtout celles qui se battent pour la liberté et l’égalité. Parfois mélancolique, souvent passionnée, elle n’a pas renoncé à trouver l’âme-sœur et à transmettre les derniers témoignages de cette mémoire du monde qu’elle a si admirablement incarnée.

Chronique de Garlon

Plongeons dans le dernier tome de cette trilogie qui retrace l’histoire du monde.

Nous retrouvons Sophia alors qu’elle assiste au mariage d’Aliénor d’Aquitaine.

Condamnée à vivre éternellement, elle va devoir continuer à suivre l’histoire du monde.

Mais de grands bouleversements sont sur le point d’arriver, aussi bien pour le monde que pour elle, et sa perception des choses pourrait bien être amenée à changer.

Nous terminons ici une magnifique trilogie.

Nous retournons dans les méandres de l’Histoire avec la suite de cette grande fresque tellement passionnante. La première chose qu’on va pouvoir remarquer, c’est que, au plus on avance vers notre époque, au plus on s’attarde sur les années. Est-ce un plus ou un moins pour le livre ? Je dirais que c’est là à chacun d’avoir son point de vue.

Pour ma part, j’ai mes préférences pour les sociétés plus anciennes par rapport aux récentes, mais tout dépend du lecteur.

Ce tome, en plus de nous apprendre énormément d’informations historiques extrêmement intéressantes et de nous faire vivre une aventure d’une très grande dimension, nous offre également de très gros retournements de situation par rapport aux deux tomes précédents, et rend celui-ci vraiment unique à travers les changements qui se déroulent dans la vie de Sophia et vont la changer à jamais.

La fin est également fort particulière par plusieurs aspects, mais, personnellement, je n’y ai pas vraiment adhéré. J’ai trouvé qu’elle ne collait pas parfaitement au reste de la “mentalité” du livre, ce qui m’a un peu déçu (mais ne gâche pas mon avis fort positif sur la série).

Le style de l’auteur, relativement fluide, est également assez descriptif, nous permettant de bien nous plonger dans tous les aspects historiques et philosophiques (j’ai par contre trouvé que les descriptions étaient parfois un peu trop poussées et pourraient déranger certains lecteurs, notamment au niveau philosophique).

Les personnages, quant à eux, sont vraiment très bien conçus et c’est avec un immense plaisir que nous continuons à suivre Sophia dans ses aventures et à découvrir tous ces autres personnages si complets. Beaucoup d’émotions circulent également dans ce livre, nous faisant ressentir des sentiments très forts qui ne laisseront pas le lecteur indifférent, loin de là.

En bref, nous avons un superbe dernier tome qui apporte beaucoup de changements par rapport aux deux précédents et donne ainsi un grand vent de fraîcheur et une autre dimension aux événements. Les aspects historiques et philosophiques restent très bien faits, le style est bien adapté et les personnages très bien travaillés et partageant beaucoup d’émotions. On pourra peut-être juste (cela dépend du point de vue), reprocher une fin qui n’est pas parfaitement adaptée au reste du récit et des descriptions parfois trop longues sur certains aspects philosophiques.

Une série à découvrir !

 

La Mémoire du Monde, tome 3

Stéphanie Janicot

Albin Michel

Roman historique

608 pages

25 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau