La Reine Oubliée 1 : Les Enfants d'Alexandrie, de Françoise Chandernagor

Quatrième de couverture

"En ce temps-là, le monde était jeune, et Alexandrie, la plus belle ville du monde. Au ras des flots, la « Très-Brillante » éblouissait par sa blancheur. Blanches, les terrasses de pierre tendre, les colonnes d’albâtre, les avenues pavées de marbre, et blanc, le grand Phare… Alexandrie : joyau d’un empire qu’Antoine et Cléopâtre vont entrainer dans leur chute."

Des amours de l’Imperator et de la reine d’Egypte étaient nés trois enfants : Séléné et Alexandre, des jumeaux fille et garçon, brun et blond, et le petit Ptolémée. Princes éphémères, qui grandissaient dans la pourpre et l’encens du Quartier-Royal auprès de leur demi-frère, l’enfant-pharaon né de César. Tous si jeunes encore, si fragiles, quand la tourmente s’abattit sur eux. Quatre enfants au destin tragique.

Séléné, l’unique rescapée, n’oubliera jamais l’anéantissement de son royaume, de sa dynastie, de ses dieux. Prisonnière en terre étrangère, elle vivra désormais pour venger ses frères et faire survivre dans le monde des vainqueurs la lignée des vaincus…

Avec la sensibilité d’écriture et la force romanesque qui ont fait de L'Allée du Roi un classique, François Chandernagor s’empare de la vie méconnue de la dernière des Ptolémées, la Reine oubliée. Explorant les dits et les non dits de l’Histoire avec une érudition qui n’empêche pas l’empathie, elle questionne un passé deux fois millénaire. Un récit singulier, haletant. Une fresque grandiose.

Chronique de Garlon

Je vous invite à vous plonger une fois de plus dans l’histoire avec Les Enfants d’Alexandrie.

Ce livre, premier tome de La Reine Oubliée, nous conte la jeunesse de Cléopatre-Séléné, fille de l’immensément connue Cléopatre, Reine d’Egypte, et de Marc Antoine, Imperator d’Orient.

Jules César est mort est le monde romain est partagé entre deux personnes : Marc  Antoine et Octave, respectivement Imperator d’Orient et d’Occident.

Après la mort de son premier amour, Cléopatre s’unit à Marc Antoine afin de sauver sa vie et celle de son fils.

De cette union, qui deviendra petit à petit une union d’amour, naitront 3 enfants, dont Cléopatre-Séléné, l’héroïne de cette série.

Ce premier tome, bien que se penchant sur la jeunesse de Séléné, s’axe principalement, et c’était inévitable, sur l’histoire de ses parents. Il s’agit donc principalement d’un genre d’introduction à l’histoire de la jeune fille, montrant sa jeunesse, avec l’histoire de ses parents et comment les choses vont rapidement devenir dramatiques pour cette enfant d’êtres exceptionnels, et ainsi préparer le lecteur aux aventures de la jeune fille dans les tomes suivants.

J’ai immédiatement été captivé par le récit, et ce dès les premières lignes.

En effet, l’histoire est extrêmement prenante. Rien que le fait qu’il s’agisse, dans ce tome, de l’histoire de Cléopâtre et Marc Antoine promet un livre plein de rebondissements pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas particulièrement bien cette période de l’Egypte et de l’empire romain (bien que j’ai emmagasiné pas mal de connaissances au sujet de l’Egypte, je ne me suis jamais vraiment penché sur cette période). Mais en plus que le sujet soit développer pour préparer l’histoire de la jeune fille, et se penchant donc davantage sur les enfants, rend le sujet encore plus passionnant, car le sort des personnages rencontrés, bien que l’auteure ne laisse aucune illusion, nous inquiète sans arrêt.

Le style de l’auteure est très fluide et assez particulier. En effet, la façon dont est racontée l’histoire est remplie de passages de l’auteure disant que tel ou tel passage n’est pas assez clair dans l’histoire et qu’elle a donc dû y aller de quelques idées de son cru. Elle nous explique également parfois son ressenti par rapport à certains passages ou quelques difficultés rencontrées.

Cela pourrait, à première vue, paraitre rebutant au lecteur, mais ce n’est pas du tout le cas, ça ne coupe pas du tout l’histoire et y ajoute même une profondeur. De plus, le lecteur sait ainsi rapidement différencier le réel de l’imaginaire dans cette histoire, ce qui est en général très difficile dans les romans historiques. Le seul petit bémol à cet aspect vient du fait que trop de choses sont trop vite révélées sur l’histoire. En effet, dès le début du récit, l’auteure nous fait savoir comment le tome 1 va se terminer, et j’ai trouvé cela un peu dommage, car ça casse le suspense pour ceux ne connaissant pas l’histoire

Pour prévenir d’éventuels commentaires sur le sujet de l’esclavage, voici un petit point : avant les Ptolémées, et donc l’arrivée des Grecs  en Egypte, il n’y avait pas de réel esclavage. Par contre, à l’époque de ce récit, l’esclavage est bien arrivé et est devenue chose courante, à cause des Grecs. C’est pour cette raison que, dans d’autres livres, j’ai insisté sur le fait qu’il n’y avait pas d’esclaves en Egypte Antique, et que je ne le fais pas ici, car il y en avait réellement après l’arrivée des Grecs et des Romains.

Concernant les personnages, je les ai tous trouvés très attachants. Que ce soient les personnages principaux ou les simples servantes, je les ai tous aimés dès que je les ai rencontrés. A l’exception de certains, comme Octave et quelques autres « méchants » de l’histoire. Point bien sûr très positif, vu que ça montre que l’auteure à su attacher le lecteur à ses personnages.

L’amour de Marc Antoine et Cléopâtre en est une très grande preuve, car le lecteur est captivé par cette histoire, attristé quand les choses vont mal et ravi quand elles s’arrangent.

A la fin du récit, nous trouvons une note de l’auteur faisant une trentaine de pages. Lorsque j’ai vu ça, je me suis dit que ça allait vraiment être très ennuyant et j’étais donc un peu réticent. Mais, au final, j’ai assez apprécié ce point également, car l’auteure nous développe ce qu’elle a fait pour travailler les noms de personnages, de pays, d’objets, etc. pour qu’ils restent à la fois proche de la réalité de l’époque et soient compréhensibles par le lecteur. Très intéressant, donc, mais malgré tout un peu long, et donc ennuyant, car 30 pages de notes de l’auteur, c’est un peu trop.

Voici donc une série vraiment passionnant sur l’histoire de la fille de Cléopâtre, ce premier tome s’axant sur l’histoire des parents avec un style d’écriture vraiment très intéressant.

Je le recommande à toute personne s’intéressant un minimum à l’histoire. Pour ma part, j’attends la suite avec impatience. 

 

Les Enfants d'Alexandrie

La Reine Oubliée, tome 1

Françoise Chandernagor

Albin Michel

400 pages

22 €

 

Garlon

Commentaires (1)

bounoua
  • 1. bounoua | 12/07/2011
j attend avec impatience je suivant,je vous lis a chaque parution des livres

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012