La Voix du Temps 1 : Le Chardon des Highlands 1, de Nathalie Chaussis

voix-du-temps.jpg

Quatrième de couverture

Au commencement du XXIe siècle, la jeune Enora de Saint Pol, journaliste talentueuse, s’envole pour l’Écosse à la recherche de ses racines. Un portrait de famille troublant, une voix mystérieuse, des rêves non moins déconcertants, et la voilà propulsée au XVIIIe siècle en pleine révolte Jacobite ! Accompagnée de son fidèle parrain Donald, elle sillonne les Highlands. Elle doit combattre la fureur d’un mage étrange pour sauver l’esprit des clans écossais ancestraux voués à l’extinction par l’envahisseur anglais.

Chronique de Garlon

Parlons cette fois du premier tome d’une tétralogie, qui est également le premier livre de l’auteure.

Enora, héritière des anciens rois d’Ecosse, retourne à la recherche de ses origines et du sort qu’ont connu ses parents. Elle se rend rapidement compte qu’elle a hérité, en plus du domaine famillial, d’un don qui lui permet de voyager dans le temps. Son but : réconcilier les clans.
Enora s’embarque alors, avec son parrain, son oncle et un jeune homme du nom de Liam, dans un voyage vers la Révolution Jacobite pour permettre aux clans de se réconcilier.

J’avoue que, malgré une idée de base vraiment très bonne et originale, j’ai eu un peu de mal avec le livre.

Comme je le disais, l’histoire est originale, et vraiment très bien trouvée, nous montrant ici un astucieux mélange entre le fantastique et l’historique, pour ainsi nous donner quelque chose d’assez fascinant et passionnant.
L’intrigue est assez chouette, plongeant le lecteur au coeur de certains des évènements majeurs de l’histoire de l’Ecosse, et l’action est assez présente, faisant que le lecteur ne s'ennuie pas une seule seconde pendant sa lecture.
On en apprend de plus pas mal sur l’Ecosse et son histoire, ce qui est un aspect que j'apprécie vraiment.
Par contre, j’ai trouvé que la façon dont l’histoire est présentée est assez maladroite, avec des choses qui ne font pas toujours très crédibles, une façon de présenter les choses parfois un peu décousue. Cet aspect maladroit est vraiment dommage, car il gâche un peu le côté original et passionnant de l’histoire.
Quelques scènes de sexe sont présentes, se trouvant presque les unes après les autres, et je ne les ai pas vraiment trouvées nécessaires au récit, et j’avoue que je ne m’attendait pas du tout à trouver de telles descriptions dans ce livre, car l’histoire aurait sinon été, je trouve, fort adaptée pour les jeunes adolescents qui souhaitent découvrir les bases de l’histoire écossaise. Je ne trouvais vraiment pas que ce livre se prêtait à ce genre de scènes et j’ai vraiment trouvé cela très étrange.

Au niveau du style de l’auteur, le même problème se présente : il est assez maladroit. Les tournures de phrases ne sont pas toujours optimales, l’auteur a parfois tendance à s’arrêter sur des détails sans importance au détriment d’évènements plus importants, et globalement l’histoire se tourne de façon un peu simpliste.
D’assez nombreuses coquilles sont présentes, et elles sont souvent très grosses. Le genre d’erreurs que j’ai vu sont par exemple : “sans foutre” au lieu de “s’en foutre”, “au couleur” au lieu de “aux couleurs”, “plus tôt” au lieu de “plutôt”, “par de là” au lieu de “par-delà etc. Ce sont des fautes fort grosses, et c’est ce qui m’a le plus ennuyé dans ma lecture, accentuant le côté maladroit et non abouti.

Pour les personnages, là encore, le problème a été qu’ils sont faits de manière un peu maladroite. Ils sont fort travaillés, chacun est unique en son genre et très agréable à suivre, mais j’ai malheureusement trouvé qu’ils n’avaient pas toujours un comportement très logique, qu’ils ne sont pas toujours développés autant qu’ils le devraient au niveau de leur personnalité et qu’ils sont parfois assez cliché, ou au contraire exagérés (je pense par exemple au comportement de Liam, que je ne trouve pas toujours réaliste), les rendant alors assez inintéressants. Cela a pour conséquence d’empécher le lecteur de se sentir proche des personnages, et d’ainsi partager leurs sentiments, ce qui est vraiment dommage, car l’histoire se porte vraiment à cela.

Mais j’ai remarqué que certains des points négatifs cités plus haut ont tendance à s’atténuer au fur et à mesure que le livre avance, ce qui montre un réel progrès et me donne vraiment de très bons espoirs pour les tomes suivants. En effet, ce livre étant le premier ouvrage de l'auteur, la "maladresse" présente sur certains points est assez normale, et c'est en continuant à écrire qu'elle disparait, ce qui permettra très certainement d'avoir la suite de l'histoire sans les défauts présents dans ce premier tome

En bref, nous avons ici un livre assez passionnant de par son histoire originale et son action palpitante, mais le tout est gâché par plusieurs défauts, comme une histoire présentée de façon maladroite, un style d’écriture un peu simpliste, avec des descriptions parfois inutiles et de grosses coquilles fort ennuyantes, et des personnages qui, bien qu’étant bien travaillés, ont un comportement qui n’est pas toujours logique, sont clichés ou au contraire exagérés.
J’aurais plutôt conseillé ce livre pour les jeunes adolescents souhaitant découvrir certaines bases de l’histoire de l’Ecosse, mais les scènes de sexe, bien qu’elles soient brèves et peu présentes, m’empèche de le faire.
Mais les défauts s’atténuent au fur et à mesure du livre, ce qui promet quelque chose de très bien et passionnant pour les tomes suivants, ce livre étant, il ne faut pas oublier, le premier ouvrage de Nathalie Chaussis.

Je dirais que, pour que j’aie un avis arrêté, il faudra attendre d’avoir lu la suite, au vu des progrès visibles en fin de livre.


Le Chardon des Highlands, tome 1

La Voix du Temps, tome 1

Nathalie Chaussis

Le Manuscrit

242 pages

20,99 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/07/2012