Les Aventures d'Olivier Hauteville, tome 6 : Dans les griffes de la Ligue, de Jean d'Aillon

ligue.jpg

Quatrième de couverture

1er août 1589 : Henri III est poignardé par le moine Jacques Clément. Mais un doute s’installe chez Olivier d’Hauteville : le visage de l’assassin, même défiguré par les coups des gardes du roi, ne ressemble guère à celui du Clément qu’il a connu. De plus, la jeune Gabrielle d’Estrée confirme que l’homme massacré n’est pas le Jacobin rencontré la veille du régicide. Qu’est-il arrivé ? Y a-t-il eu substitution ? Si oui, qui a tué Henri III ? Et où se cache le meurtrier ? Henri IV et ses proches doivent à tout prix savoir. D’autant que la Sainte Ligue s’active et qu’une société secrète, les Gardiens de la Foi, cherche la ruine du Béarnais. Pour qui oeuvrent ces archanges de la mort ? Chargé de résoudre ces énigmes, Olivier Hauteville doit frôler la mort et repousser les limites de l’infamie. A ses risques et périls...comme à ceux des siens.

Chronique de Garlon

Plongeons dans un nouveau roman historique avec ce tome.


Alors qu’Henri III est exilé hors de Paris, un moine est envoyé pour l’assassiner. Après la mort du roi, un doute subsiste : l’assassin du roi est-il bien ce moine ?

Mais la situation n’est pas à la réflexion : Henri IV n’est pas accepté par la Ligue et la guerre civile continue, avec son lot de combats et de complots.


J’ai eu beaucoup de mal à me lancer dans le récit, mais, une fois que je le fût, j’ai été fort passionné par ce qui se racontait.


Au début, nous voyons beaucoup de personnages différents, et le principal défaut du livre est qu’on se retrouve vraiment avec toute l’histoire, la généalogie, les possessions, de chaque personnages, même les secondaires, ce qui fait qu’on se retrouve rapidement avec une lecture fort indigeste, composée de noms qui se suivent les uns derrière les autres. Personnellement, cela m’a fort rebuté et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans le récit à cause de ça.

Mais, heureusement, au bout d’un (long) moment, cet aspect se calme, et on avance donc dans l’histoire. On découvre alors énormément d’éléments historiques très intéressants, l’auteur ayant voulu nous montrer le plus de choses possibles sur cette époque, tout en restant le plus proche possible de la réalité historique, ce qui fait qu’on se retrouve dans l’entourage des grands noms de l’époque, tout en suivant nombre de scènes vécues par le peuple, comme l’affreux siège de Paris de 1590, qui vit un très grand nombre de morts de faim.

Cela est vraiment passionnant pour ceux qui, comme moi, sont de grands fans de l’histoire, car on peut ainsi voir énormément de choses.

On voit également ici l’effet néfaste des religions sur l’homme, de par les nombreuses actions effectuées au nom de Dieu, et on voit également la mauvaise foi de beaucoup, comme les Jacobins.

L’action est également fort présente, ce qui permet de se plonger encore plus dans l’histoire de l’époque.

Je tiens à préciser un point : ce tome est loin d’être le premier de la série, et de très nombreuses références aux tomes précédents se retrouvent dans l’histoire, ce qui est assez dérangeants pour ceux qui, comme moi, pensaient lire un tome 1 et n’ont donc pas lu les histoires précédentes, manquant ainsi de très nombreuses références.


Le style de l’auteur est assez fluide, même si il peut parfois être assez lourd et ennuyant, comme au début du livre. Il est fort descriptif mais, la plupart du temps, cela ne gêne pas la lecture, ce qui permet de lire le livre avec passion tout en apprenant nombre de choses.

Quelques coquilles sont présentes, mais ne sont pas trop dérangeantes.


Les personnages, quant à eux, sont assez bien travaillés, chacun étant unique et ayant ses états d’âme. On peut ainsi suivre moulte personnages. Malheureusement, on en suit beaucoup trop et nous ne savons pas nous sentir fort proche d’eux, ce qui fait qu’on ne partage pas vraiment leurs sentiments, et c’est vraiment dommage. Mais cela peut également être dû au fait qu’il ne s’agit pas d’un premier tome et que, si on suit la série depuis le début (ce que je vais certainement faire plus tard), on s’accroche sans doute plus aux personnages.


En bref, nous avons ici un livre qui met longtemps à se lancer à cause d’une généalogie assez inintéressante et lourde de presque chaque personnage croisé, mais qui devient ensuite passionnante et nous montre un grand nombre d’aspects de l’Histoire de l’époque d’Henri IV, avec de très nombreux éléments historiques et quelques spéculations crédibles de l’auteur. Le style est agréable à lire, même si il est parfois trop lourd et descriptif, et les personnages sont très bien travaillés, sans que nous nous sentions particulièrement fort proche d’eux, et donc sans partager leurs sentiments.


Un roman historique assez intéressant à découvrir, mais je vous conseille de commencer par le tome 1 (le livre, de par sa couverture, ne laisse pas forcément voir qu’il ne s’agit pas ici du premier tome de la série).

 

Dans les griffes de la Ligue

Les Aventures d'Olivier Hauteville, tome 6

Jean d'Aillon

Flammarion

Roman historique

578 pages

22 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau