Les Enquêtes de M. de Mortagne, bourreau 1 : Le brasier de justice, de Andrea H. Japp

brasier.jpg

Quatrième de couverture

XIVè siècle. Une province de France apeurée. Des enfants assassinés sans que nul ne parvienne à déjouer les manœuvres du meurtrier. Comment arrêter ces crimes abominables ? Qui osera s’atteler à cette tâche redoutable ?
Hardouin cadet-Venelle, un être différent au masque de cuir noir, dont la mort est le métier, s’y risquera-t-il ? Qu’il soit bourreau l’aidera-t-il pour mener l’enquête ?
Comment concilier cette soif de vérité et le fait qu’il torture et tue au nom de la loi ? Les voix qui le hantent proviennent-elles des ténèbres où errent ses victimes ? L’une d’elles, Marie de Salvin, jeune femme éblouissante qu’il a brûlée vive, ne le quitte plus. Quant à Evangéline, exécutée pour meurtre, découvrira-t-il la preuve posthume de son innocence ?
Des interrogations auxquelles il devra répondre dans un face-à-face de feu et de sang. Une quête qui le conduit à perdre son âme en tentant d’obtenir justice pour celle des autres.

Chronique de Garlon

Je vais cette fois vous parler d’un livre particulier, et vraiment très intéressant. En effet, ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion de suivre une enquète menée par un bourreau au Moyen-Âge !
 
Le bourreau de Mortagne, surnommé M. Justice de Mortagne, exerce depuis pas mal d’années maintenant son pénible travail, car c’est l’un des seuls moyens de survivre pour le fils d’un bourreau, cette caste étant détestée et crainte par la population.
Mais voila qu’un beau jour, ou plutôt une nuit, cet homme se retrouve “hanté” par l’une de ses victimes, qu’il pense innocente. Arrivant à le prouver et traînant en justice le vrai coupable de cette affaire, M. de Mortagne ne va pas s’arrêter là, bien décidé à ne plus torturer et exécuter aveuglément les prisonniers que la justice lui apporte.

Afin de pouvoir avoir accès aux dossiers des procès, il faudra agréer à la demande du sous-baillit, qui souhaite son aide dans deux affaires : un assassinat remontant à 5 ans et dont il y a un doute sur le coupable, et surtout des meurtres d’enfants, retrouvés morts et attrocement mutilés.
Commence alors pour le bourreau de Mortagne une difficile enquète, qui va le mener à faire nombre de découvertes.
Attention, tout le monde, le bourreau mène l’enquète, et il est prêt à tout pour trouver le coupable !
 
J’ai vraiment adoré ce livre.
 
L’histoire est vraiment très originale et bien menée. Ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion de suivre une enquête menée par un bourreau au Moyen-Âge, et l’idée est vraiment excellente et donne magnifiquement bien.

Comme vous devez vous en douter, avoir un bourreau comme personnage principal fait qu’il y a quelques scènes d’action très bien faites, dont des scènes d'interrogatoire à vous faire dresser quelques poils.

L’intrigue est vraiment très bien menée, et l’auteur nous montre plusieurs histoires assez indépendantes, dont l’une se révélera apparemment être le lancement de l’intrigue du tome 2. Le tout est astucieusement incorporé dans le contexte historique.

De nombreux rebondissements feront leur apparition, permettant au lecteur de ne pas s’ennuyer une seconde, et permettront aussi de parfois l’égarer en suppositions sur l'enquête, jusqu’à sa stupéfiante révélation. Une histoire en tout point passionnante, donc.
 
Les très nombreuses références de bas de pages de l’auteur à propos du contexte historique, et de l’origine de certains mots ou expressions, sont vraiment très intéressantes, et j’ai appris énormément de choses en lisant le livre. Sur les tortures des bourreaux, bien entendu, mais aussi sur l’histoire et les mots et expressions utilisés, et, pour un friand d’histoire comme moi, c’est là la caverne d’Ali Baba.

Concernant le style de l’auteur, je l’ai également fort apprécié. Je craignais que les références historiques et toutes les explications de l’auteur n’alourdissent un peu le livre et ne rende donc la lecture plus ardue, mais pas du tout !

L’auteur a réussi à coupler les très nombreuses et très intéressantes explications historiques avec un style fluide qui plonge les lecteurs dans le récit.
Le livre est vraiment très agréable à lire, et les descriptions sont très bien faites sans tomber dans l’excès, permettant ainsi au lecteur de suivre les aventures du bourreau de Mortagne comme si il était à ses côté (et sans être aspergé de gouttes de sang^^).

Au niveau des personnages, je les ai trouvés très bien faits. Le bourreau est bien sûr extrêmement bien conçu, et le lecteur suivra avec grand plaisir sa façon d’être et ses tourments intérieurs, mais les autres personnages sont bien conçus également, l’histoire de chacun influençant les enquêtes du personnage principal.
J’ai notamment fort apprécié le personnage de la servante du bourreau, bien qu’elle ne face que de courtes apparitions, et j’ai également pas mal accroché avec le mire, que je trouve très bien conçu et attachant.

Bien qu’appréciant les personnages et se sentant proche d’eux, le lecteur n’aura pas un grand partage au niveau des sentiments, ce que j’ai trouvé un peu dommage mais qui ne gâche pas le récit pour autant, celui-ci se basant principalement sur les enquêtes du bourreau. Mais certains passages feront néanmoins passer certains sentiments au niveau de M. de Mortagne, notamment au niveau de l’injustice dont souffre sa caste.

En bref, voici un livre vraiment très bien conçu, avec une histoire captivante et des intrigues passionnantes à démêler. Le tout est agrémenté d’une belle dose d’histoire, mais cela n’alourdit pas du tout le récit grâce au style fluide et agréable de l’auteur. Les personnages sont vraiment très bien travaillés et ont parfaitement leur place dans l’époque et dans l’enquête, bien que le lecteur n’aura pas forcément un grand partage de leurs sentiments.

Une magnifique découverte, donc, et une chose est sûre : j’ai ici découvert un auteur dont je n’hésiterai pas à lire d’autres livres !

 

Le brasier de justice

Les Enquêtes de M. de Mortagne, bourreau, tome 1

Andrea H. Japp

Flammarion

406 pages

21 €

 

Garlon

Commentaires (1)

Alex
  • 1. Alex | 12/01/2012
Bonsoir,

J'avoue avoir été très déçu par ce livre. J'ai beaucoup aimé les précédents romans de Andrea H Japp ancrés sur le moyen-âge, mais ici, j'ai tout trouvé artificiel.

Les sentiments du personnage principe, Hardouin Venelle-Cadet, semblent tellement plaqués sur lui qu'il en paraît inconsistant. Du coup, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher à ses motivations. Même la trame de l'histoire paraît esquissée, sans suspens, comme si elle était là parce qu'il fallait bien écrire quelque chose.

J'ai vraiment eu l'impression de lire le synopsis de l'histoire et non le roman. J'espère que Andrea H Japp corrigera le tir dans le deuxième tome. Elle peut faire beaucoup mieux et l'a déjà prouvé.

Par contre, j'ai retrouvé avec plaisir de travail d'historienne restituant avec talent le moyen-âge et ses us et coutumes, qui parfois semblent totalement étranger à notre monde actuel.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012