Outlander, tome 3 : Le Voyage, de Diana Gabaldon


Quatrième de Couverture :


Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l'Écosse du XVIIIe siècle.
Si l'infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu'elle apprend qu'il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l'armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu'elle a quitté deux décennies auparavant ? 


Chronique de Ceinwèn :


Ce tome n'est pas mon préféré de la série. Ce n'est pas en raison de la séparation de Claire et Jamie, puisqu'on en a un aperçu au tome 2, ni même parce que ce tome marque un tournant. C'est plutôt parce qu'il va être le théâtre d'une rupture entre deux personnages et que cette rupture me fait mal au cœur. Je trouve cela très triste, et d'ailleurs les deux personnages en question ont le cœur lourd...

Nous sommes donc vingt ans après Culloden environ. La fille de Claire est adulte et n'a plus vraiment besoin de sa mère qui peut ainsi se demander si elle veut tenter une fois de plus de remonter le temps. Car si elle a toujours chéri le souvenir de Jamie, comment savoir s'il en est de même pour lui ?
Jamie de son côté a été très occupé ! Mais ces péripéties seront plus détaillées au travers de la série dérivée Lord John Grey. 

L'auteur réussit à transposer son couple dans un univers très différent de ce que le lecteur a vu jusque là. C'est un pari risqué, car après tout, la description de l'Ecosse était parti intégrante du charme du premier tome. 
Il se trouve que la magie opère plutôt bien, même si différemment. Nous allons quitter une île pour en visiter d'autres disons. 

Pour un tome, nous nous plongeons dans un univers de bateau et de navigation. Et l'auteur ayant le soucis du détail et de la vraisemblance, j'ai parfois été un peu perdue au milieu de toutes ces descriptions. Certes, elles ajoutent au réalisme, mais pour moi, la description des actions pour diriger le bateau dans la tempête n'ont fait qu'ajouter à la confusion. 
La fin du roman ouvre sur le nouvel axe de l'auteur et annonce ce qui vient ensuite. 

C'est donc un troisième tome particulièrement riche qui nous est proposé, avec énormément d'éléments qui serviront par la suite, quelques pistes qui se terminent tandis que d'autres sont ouvertes. Un tournant important qui pourra surprendre les lecteurs pour mieux relancer la série, ailleurs qu'en Ecosse. 



Le Voyage (Voyager)
Outlander #3
Diana Gabaldon
J'ai Lu (février 2015)
1017 pages
17 € (semi-poche) - 11.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau