1943, ma guerre en solitaire, de Emmanuel Pitois de La Tour

1943-ma-guerre-en-solitaire.jpgQuatrième de couverture :

Février 1943, deux heures trente du matin. Alors qu'il entend le pathétique vol des chasseurs et bombardiers allemands qui font route sur le Royaume-Uni. Marcel GOFFMAN, employé aux postes et télécommunications à Paris, prend subitement conscience que le handicap qui l'a tenu jusqu'à ce jour loin des champs de batailles ne justifie pas la paisible vie qui lui est allouée. Il décide alors de participer à cette maudite guerre, et entreprend de secrètes investigations qui l'entraîneront dans d'épiques aventures.
Amour, suspens et questions existentielles, sont au rendez-vous de cette page d'histoire de notre France tristement occupée.

Chronique de Sybille :

Je tiens d'abord à remercier Emmanuel Pitois de la Tour et aux éditions Velours pour m'avoir permis de découvrir cette histoire prenante et surprenante. Car, il faut bien avouer que j'ai passé un excellent moment en compagnie de Marcel Goffman. J'aime beaucoup l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, elle me fascine, car on a toujours du mal à comprendre comment on a pu en arriver à une telle situation extrêmiste. Donc, je suis très vite entrée dans le roman, et je l'ai lu avec tant d'aisance que je l'ai terminé sans même m'en rendre compte.

Le premier point positif du roman est selon moi, son titre. J'ai trouvé que le titre correspondait parfaitement avec l'histoire et à mon avis, ce n'est pas toujours évident. Nous, lecteurs, avons parfois des difficultés à faire le lien entre l'histoire et le titre. Or, ici, celui ci sonnait comme une évidence à mes yeux. Car, en effet, Marcel Goffman ne peut pas prendre part à la guerre en elle même, à cause d'un handicap dû à une chute de cheval, et pourtant, il prendra conscience en rencontrant une jeune juive que ce n'est pas parce qu'il ne se bat pas sur les champs de batailles, que cela signifie qu'il ne doit rien faire du tout et attendre que la guerre se passe. Il mène donc, de façon solitaire, de véritables investigations, qui vont le conduire dans des situations impossibles.

J'ai été extrêmement surprise par la tournure du roman, car à la lecture de la quatrième couverture, je n'aurais jamais pensé qu'il se passerait autant d'évènements et de péripéties. je ne me suis pas ennuyée une seconde en lisant ce roman et j'ai suivi les aventures de Marcel, ce "héros" hors du commun (du fait de son handicap) avec grand plaisir. J'ai beaucoup aimé cette chasse à l'homme, si on peut l'appeler ainsi, et cette envie de découvrir la fin de l'histoire qui nous prend tout au long de la lecture.

La romance qui habite le livre m'a, elle aussi, beaucoup plus, car elle est ce qu'on pourrait appeler le fil conducteur des aventures de Marcel. Cette romance se base en arrière plan au milieu du roman, mais est tout de même bien présente et c'est d'ailleurs grâce à elle qu'on découvre certains personnages, tel que Jannick, la soeur de Marcel. Je l'ai beaucoup apprécié, parce que je l'ai trouvé pétillante, courageuse et déterminée : elle apporte une touche de fraîcheur au roman et une aide bien méritée à Marcel.

Cependant, malgré tous ces points positifs, il y a une petite chose qui m'a dérangé pendant ma lecture : il s'agit du manichéisme qui est extrêmement présent dans le livre. A la lecture de ce roman, on pourrait penser que tous les français sont solidaires et presque tous résistants, et que tous les allemands sont les méchants. Or, en ce qui concerne la guerre, il y avait certes, des français qui ont payé de leur vie leurs résistances, mais aussi des français qui ont collaboré.Bien que ce manichéisme ne soit pas présent dans tout le livre, il m'a tout de même dérangé par moment.

Ceci dit, je ne peux que vous conseillez la lecture de ce livre, qui m'a, à la fois, surprise et conquise. Que vous aimez ou pas les romans historiques, ce livre nous offre une remarquable leçon de vie et met en avant, en quelque sorte, ce devoir de mémoire.

1943, ma guerre en solitaire,

de Emmanuel Pitois de la Tour

éditions Velours

19,90 euros

292 pages

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012