Fugue Polonaise, de Beata de Robien

fugues-polonaises.jpgQuatrième de couverture :

Cracovie 1953. Alors que Staline vient de mourir, Bashia, adolescente rebelle, s accroche à son rêve de quitter un pays affamé par les restrictions alimentaires et muselé par la police politique. Contrainte de composer avec les membres d une famille tous plus originaux les uns que les autres ainsi qu avec les locataires de leur appartement communautaire, Bashia essaie tant bien que mal de goûter aux joies de son âge. Quitte à y laisser quelques plumes... La liberté à un prix, et Bashia en fait la douloureuse expérience.
Ce récit drôle et émouvant, tout en nous immergeant dans la réalité de la Pologne communiste de l après-guerre, dresse un beau portrait d adolescente qui restera longtemps dans notre mémoire.

 

Chronique de Sybille :

Je remercie Albin Michel pour m'avoir permis de lire ce livre, cela faisait quelques temps que je n'avais pas lu de romans historiques et cela me manquait un peu. Ce livre est une belle découverte.

L'histoire se passe en Pologne où on découvre la famille de Bashia, une famille atypique qui tente de survivre comme elle le peut dans un régime soviétique dur et totalitaire.On ressent la pauvreté dans laquelle vit cette famille à laquelle on s'attache très vite malgré les défauts de certains personnages. On passe du temps en compagnie de Bashia et on découvre sa vie, ses amis à travers elle.

J'ai apprécié ce roman parce que malgré la dureté de l'époque et le régime totalitaire et injuste qui fait office de décor, le personnage principal, Bashia, a énormément d'humour et c'est vraiment ce qui fait le charme de ce livre. Le récit est drôle, et parfois même ponctué d'autodérision. Cet aspect donne un peu plus de légèreté sans pour autant traiter le sujet "par dessus la jambe". C'est également un récit très émouvant. Tout à fait le genre de roman très appréciable parce qu'on passe du rire à la tristesse en un clin d'oeil.

L'écriture de l'auteure est également appréciable, parce qu'elle reste fluide malgré qu'elle soit tout de même soutenue. Le mélange est donc justement dosée et cela permet de passer un moment très agréable. L'auteure sait retranscrire les émotions des personnages à la perfection. Et je serai curieuse de la découvrir dans un autre registre.

Pour finir, je ne peux pas conclure cette chronique sans vous parler des personnages. Vous l'aurez sans doute compris, mais Bashia est l'un des personnages qui m'a le plus marqué. Elle est drôle et pleine de ressources. Elle ne s'appitoie pas sur son sort et est courageuse. Le fait que le roman soit écrit à la première personne est probablement un atout pour découvrir cette adolescente adorable. J'ai également adoré la grand mère de Bashia, qu'on découvre dès les premières pages du roman. C'est une femme cultivée, amoureuse de la France et vraiment atypique. Elle m'a tout de suite plu. Les autres personnages m'ont moins marqué mais ont leur importance dans le roman.

Fugue Polonaise est un roman historique à ne louper sous aucun prétexte. Il vous fera passer du rire aux larmes et vous surprendra comme il a pu me surprendre !

Fugue Polonaise,

Beata de Robien

Albin Michel

380 pages

21,40 euros

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau