La Reine Clandestine, de Philippa Gregory

reine.jpg

Quatrième de couverture

1464. L'Angleterre est en guerre. La maison d'York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s'oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône.
Le jeune roi fait alors la connaissance d'Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l'épouse secrètement.
Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d'un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d'Élisabeth.
Neville passe alors à l'ennemi et rejoint la maison de Lancastre...
Luttes fratricides, complots et trahisons, secrets de palais... Philippa Gregory nous entraîne dans les méandres d'une histoire royale, vue par les yeux d'une femme prête à tout pour l'honneur des siens.

Chronique de Garlon

Plongeons en Angleterre, en pleine guerre des Deux Roses, avec ce premier tome d’une trilogie historique.

Elisabeth, jeune noble lancastrienne dont le mari a été tué au combat par les York, doit rencontrer le nouveau roi, son ennemi, pour lui demander la restitution des terres qui lui ont été injustement confisquées.

Mais, lors de sa rencontre, elle en tombe follement amoureuse. Se mariant en secret, elle doit attendre la fin du conflit entre les deux clans pour pouvoir intégrer officiellement son rôle de reine.

Mais cela n’est pas de tout repos, et certains n’aiment pas l’idée de ce mariage. De nouveaux conflits politiques et armés vont ils voir le jour entre les membres des familles nobles et royales ?

Ce premier tome m’a vraiment convaincu, malgré un aspect qui m’a paru un peu bizarre.

J’ai vraiment adoré me retrouver en plein pendant la guerre des Deux Roses en Angleterre, période que je connais vraiment très mal et que j’ai donc pris plaisir à découvrir à travers ce livre.

Etant donné qu’on se retrouve à suivre, comme narrateur et personnage principal, la future reine d’Angleterre, on a l’avantage de voir les choses depuis les hautes sphères du pouvoir, et d’ainsi nous retrouver en plein dans les très nombreuses intrigues politiques entre les différents ducs, comtes, princes et autres hommes et femmes de pouvoir.

Cela nous permet d’avoir de très nombreuses intrigues complexes qui passionneront le lecteur, qui ne saura plus où donner de la tête, tellement chaque personne de pouvoir tisse sa propre toile pour tenter d’augmenter son influence.

De par les nombreux conflits armés de l’époque, l’action n’est pas non plus en reste, et cela nous plonge donc dans des pages qui défilent rapidement, avec l’adrénaline qui monte au coeur du lecteur.

Et sans oublier, bien sûr, tout ce qui ce livre peut nous apprendre sur l’histoire de l’époque, les relations politiques entre les pays, les conflits entre membres d’une même famille pour obtenir plus de pouvoir, etc. De quoi augmenter les connaissances historiques des lecteurs.

De même, nous découvrons également toutes les extrémités atteintes par l’homme dans sa quête du pouvoir, et ces éléments historiques ne dépeignent donc pas le meilleur côté de l’être humain, même si les personnages principaux sont eux même assoiffés de pouvoir.

Il y a juste un petit bémol, qui n’en est pas forcément un pour tout le monde : j’ai trouvé que les années défilaient beaucoup trop vite, et qu’ainsi on survolait un peu trop une partie de l’histoire, ce qui m’a paru dommage.

Au niveau du style de l’auteur, je l’ai trouvé assez bien adapté à l’histoire, trouvant qu’il permet de bien se plonger dedans et de se retrouver dans cette époque turbulente dans laquelle frères, cousins, oncles, etc. se battaient pour le pouvoir. J’ai juste trouvé que l’auteur, à certains moments, se lancait dans des descriptions qui n’avaient pas trop leur utilité au sein du livre.

Concernant les personnages, c’est là que se trouve l’aspect qui m’a paru bizarre. En effet, il est toujours difficile de faire des personnages à partir de l’historique, car certains aspects ont une base, tandis que d’autres doivent être inventés ou supposés par l’auteur, et il faut que le tout reste cohérent. Or, ici, bien que tous les personnages soient très bien travaillés, certains aspects m’ont semblés un peu bizarre, comme “faux”, principalement au niveau d’Elisabeth, qui m’a semblé changer du tout au tout au fur et à mesure du livre, changement que j’ai trouvé trop important pour être réaliste, et qui me semble provenir de cette frontière entre ajouts de l’auteur et histoire réelle. Mais, à part certains détails comme cela, le travail fait autour d’eux est superbe.

On ne s’en sentira par contre pas particulièrement proches car ils sont presque tous dévorrés par l’ambition, et seule la soif de pouvoir guide leurs pas, ce qui créée une barrière par rapport au lecteur, qui aura plus de mal à les apprécier.

En bref, voici un superbe premier tome qui nous plonge dans l’histoire de l’Angleterre, dans les hautes sphères du pouvoir, durant la guerre des Deux Roses, ce qui nous permet de découvrir nombre d’éléments historiques vraiment très intéressants. On se retrouve également plongé dans de nombreuses intrigues passionnantes, de l’action à gogo, un style d’écriture agréable malgré quelques descriptions qui ne sont pas forcément utiles et des personnages très bien travaillés. On pourra peut-être juste reprocher un côté un peu trop “faux” de certains d’entre-eux, qui provient probablement de la frontière située entre ce que l’auteur doit inventer/supposer, et les réels faits historiques.

Un premier tome passionnant que je vous conseille.

Pour ma part, j’attend le tome 2 avec impatience

 

La Reine Clandestine

Philippa Gregory

L'Archipel

Roman historique

450 pages

22 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/03/2013