Lady R.

Quatrième de couverture :

En l'an de grâce 1194, Lady Rowena de Windermere, agent de Sa Majesté Richard Coeur de Lion a pour mission de dérober aux Templiers des documents hérétiques menaçant la paix en Occident. De Venise à l'Ecosse, en passant par l'Aquitaine d'Aliénor, Rowena dévoilera un terrible secret qui fera basculer sa vie et celle de tous ceux qui croiseront sa route. Dans un monde où les trahisons et les complots sont la règle, l'amour sera-t-il assez fort pour la sauver des griffes de la mort ? Pourchassée sans relâche par des ennemis de l'ombre, à qui pourra-t-elle accorder sa confiance ?

Chronique d'Archessia :

J'avoue avoir d'abord été séduite par la magnifique couverture (elle est encore plus belle en vrai <3 ), et comme le résumé était tout aussi alléchant, je n'ai pas hésité longtemps avant de le faire intégrer ma PAL.

Rowena est une espionne à la solde du roi Richard Coeur de Lion, et sa dernière mission est de récupérer des documents secrets qui contiendraient la clé pour faire basculer le monde dans une toute autre ère.
Accompagné de son meilleur ami, Caméléon, maître en déguisements, et de son fiancé Wilhiam, elle va devoir affronter d'énormes intrigues d'états, mais également son passé, qui lui était jusque-là inconnu.
Au programme : trahisons, amour, découvertes, chagrins, mystères et aventures. Il va falloir du courage et de la détermination à Rowena pour affronter tout ce qui se prépare ...

Je n'ai entendu que de bons échos sur ce titre, c'était donc presque fébrile que je l'ai commencé, mais un peu inquiète également, qu'il ne réponde pas à mes attentes. Du coup, j'en sors un peu mitigée, très contente du voyage que j'ai fait à ses côtés, mais un peu déçue car je m'attendais à "plus".
Haaa ... ça m'apprendra à me faire mousser toute seule avant même d'avoir lu le livre 

Ce que j'ai aimé, c'est que j'en ai eu plein les mirettes !
On a ici un récit extrêmement riche, que ce soit au niveau de l'intrigue ou des personnages, tout est incroyablement bien travaillé et le rendu est franchement très savoureux. D'ailleurs, au niveau des personnages, je pense qu'il y en a vraiment pour tout les goûts, chacun pourra trouvé son favoris, et il est facile de se rapprocher ou de s'identifier à l'un ou l'autre.
Rowena est l'archétype même de l'héroïne belle, forte et courageuse. Elle a également un passé qui lui est presque inconnu (ses parents sont morts quand elle était enfant et n'en a aucun souvenir) et sa vie actuelle est semée d'embûches. Mais loin de tomber dans les clichés, on a sous les yeux une jeune femme pleine de fougue et de passion, sachant faire preuve de patience et de raison, à laquelle on ne peut que s'attacher. Surtout que l'auteur n'hésite pas à la malmener réellement, et certains scènes ont été assez dures à lire, de par leur cruauté.
On se sent vraiment plus proche de Rowena de chapitre en chapitre.
J'ai également beaucoup aimé Caméléon, qui s'avère au final plus complexe qu'il n'y paraît, et donc bien plus intéressant ! La relation qui unis ces deux-là est joliment développée, et c'était un vrai plaisir de suivre les aléas de celle-ci. J'ai également adoré Agnès, mine de rien. J'aime le fait que ce soit son passé qui l'ai conditionné à être ce qu'elle est. On sent qu'il n'en faudrait pas beaucoup pour qu'elle se détache de cette carapace. Un développement plus poussé dans le tome 2, peut-être ?

Bien que n'étant pas du tout une amatrice d'histoire (les dates et autres évènements historiques, ce n'est vraiment pas mon truc), je dois dire que ce livre se lit très facilement et rend le moindre élément historique accessible et attractif.
Henri Courtade se plaît à jouer avec l'histoire, comme faire se rencontrer des personnages connus (j'ai tout simplement a-do-ré le fait de rencontrer un certain Robin ...).
Moi qui suis une vraie buse en histoire, j'avais un grand sourire quand je reconnaissais un clin d'oeil historique, ou un personnage connu. C'était vraiment très agréable, comme une façon ludique de s'instruire, presque 

Là où j'ai été un peu déçue, c'est que, après un démarrage en fanfarre, j'ai trouvé que le rythme s'essoufflait un peu vers la moitié du roman. En même temps, je peux comprendre qu'il ne soit vraiment pas facile de maintenir une histoire 100% haletante sur 600 pages. Ca aurait peut-être intéressant de le découper en deux tomes, je ne sais pas.
Quoi qu'il en soit, il y a tout un passage qui a un peu cassé ma lecture, et j'avais un peu de mal par moments à digérer toutes les informations, bien que l'écriture reste claire du début à la fin.
Un trop plein de détails peut-être, ou le fait que j'avais un peu l'impression que ça partait dans tout les sens, je n'arrivais pas vraiment à me fixer à proprement parler sur le récit. Un peu trop long, un peu trop d'éléments différents.
Heureusement, pour les 100 dernières pages, le rythme repart de plus belle et on a droit à un florilège de révélations, de réponses à nos questions, d'épreuves à surmonter, ... Le tout à un goût d'aube nouvelle qui se lève, et c'est une vraie bouffée d'air frais, d'espoir et de bonheur.

Lady R. n'est pas un coup de coeur, mais il s'avère être quand même une bonne lecture dépaysante nous présentant des personnages hauts en couleurs et terriblement attachants, aussi bien du côté des gentils que des méchants. Pour moi, c'est ça le véritable point fort du livre.

Lady R.

Henri Courtade

Les Nouveaux Auteurs

599 pages

19,90 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012