Le Sceptre et le venin, de Gérard Hubert-Richou

sceptre-et-venin.jpg

Quatrième de couverture :

Des meurtres de la Brinvilliers jusqu'à la Chambre Ardente, L'affaire des poisons écrase la France sous une chape de plomb. La royauté vacille. Madame de Montespan, la favorite de Louis XIV, est elle-même compromise. Pour conserver les faveurs de son royal amant, elle aurait abusé des philtres d'amour et participé à des messes noires durant lesquelles des nouveau-nés sont sacrifiés.
Géraud Lebayle, jeune commissaire au service de monsieur de La Reynie, lieutenant général de la police parisienne, est chargé de la surveillance des trois principales têtes de l'hydre : la Voisin (reine des empoisonneuses), Guibourg (prêtre satanique) et Lesage (alchimiste et faussaire). Une mission capitale au milieu de l'essaim : 400 empoisonneurs répertoriés juste sur Paris, des prêtres douteux, des sages-femmes avorteuses, des apothicaires véreux... Une faune qui se multiplie car le commerce est juteux et sans grands risques ! En effet, une partie non-négligeable de l'aristocratie, de la bourgeoisie, de la noblesse de Cour et les épouses d'officiers constitue l'essentielle de leur clientèle.
Géraud pourra-t-il démêler cet imbroglio sans nuire à la famille royale ?

Chronique de Sybille:

Comme vous le savez sûrement, je suis une grande fan des thrillers et des romans historiques, alors lorsque les deux genres littéraires sont combinés, je ne peux tout simplement pas résister. Je remercie les éditions Gilles Paris pour cet envoi qui m'a permis une nouvelle découverte.

L'histoire se passe pendant l'affaire des poisons sous le règne de Louis XIV. Une mission est confiée à Géraud Lebayle, un tout jeune commissaire, au service de Monsieur De La Reynie. Il doit donc surveiller Guibourg, un prêtre satanique complètement cinglé, Lesage, un alchimiste et faussaire et La Voisin, une femme fourbe surnommée "la reine des empoissonneuses". Il doit donc démanteler tout ce réseau d'empoisonneur sans pour autant atteindre la famille royale, mission qui s'avère extrêmement complexe.

J'ai eu beaucoup de dificultés à entrer dans l'histoire. Le style de l'auteur ne m'a pas convaincu. Je l'ai trouvé un peu compliqué à suivre parfois. Les phrases sont assez longues et parfois complexes. Le fait que les personnages soient également très nombreux n'a pas arrangé ma compréhension de l'histoire. Le style de l'auteur et les personnages trop nombreux rendent l'intrigue parfois difficile à suivre et à comprendre. Je pense être totalement passé à côté de l'histoire, et c'est vraiment dommage.

A côté de cela, l'intrigue est vraiment intéressante. Partir de l'affaire des poisons et en faire toute une intrigue policière m'a paru être une idée originale. Je pense que si j'avais vraiment réussie à entrer dans l'histoire, cela aurait vraiment été une lecture captivante. Je pense sincèrement que l'appréciation du livre dépend de ce qu'attend le lecteur.

Concernant les personnages, je dois avouer que je me suis beaucoup attachée au jeune commissaire Géraud Lebayle. Je l'ai trouvé très professionnel et sympathique, et j'ai bien aimé découvrir l'intrigue en sa compagnie. Les autres personnages ne m'ont pas vraiment attirés.

Je conseille à tous les amateurs de thrillers historiques de découvrir cette intrigue parce qu'elle est originale. Elle vous plaira peut être malgré la difficulté de celle-ci et le nombre de personnages.

Le scpetre et le venin,

de Gérard Hubert-Richou

éditions Gilles Paris

420 pages

19,90 euros

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau