Les héritiers de Kervalon, de Inès de Kertanguy

9782226249647g.jpg

Quatrième de couverture :

Les Kervalon forment à l’aube du XXe siècle une grande famille, fière de ses valeurs et de ses traditions. Quels que soient les événements, ils puisent dans leur nom et leur inaltérable solidarité la force de les affronter. Apolline n’a que dix ans lorsque sa mère, la baronne de Saint-Eliph, née Kervalon, meurt en couches en mettant au monde son troisième enfant. La fillette grandit pourtant heureuse entre Paris et le manoir familial, avec son frère et sa sœur, entourée par ses nombreux cousins, avant que la première guerre mondiale ne fasse d’elle une très jeune veuve. Elle élève ses deux enfants dans un monde où les repères s’effondrent et où les femmes apprennent enfin à écouter leurs envies et à vivre pour elles-mêmes. D’une guerre à l’autre, les Kervalon poursuivent tous, à travers bien des péripéties, des destins très différents. Mais sans jamais oublier à quelle famille ils appartiennent. Jusqu’à la lecture du testament de l’oncle… Espérances déçues, batailles fratricides et secrets de famille...

 

Chronique de Sybille :

 

Avant toute chose, je remercie Albin Michel pour m'avoir permis de découvrir cette saga familiale parfaite pour l'été. Les héritiers de Kervalon est une belle découverte, même si mon avis sur ce livre est tout de même mitigé.

L'histoire est très familiale. On suit les aventures de la famille de Kervalon et plus précisément, de Apolline, une petite fille qui perd sa maman lorsque celle-ci met sa petite soeur au monde. Apolline, Auguste et le bébé, Anne-Sophie vivent donc avec leur père, Hyacinthe et leur tante, Gertrude, dans leur propriété de Paris. Ils vivent une enfance heureuse entre leur famille paternelle à Paris et Neuilly et leur famille maternelle, en Normandie, dans un manoir, et au château de Kervalon, en Bretagne. Jeune femme, elle épouse Jules Garancière, le fils d'un honnête médecin. Malheureusement, il mourra à la guerre. Le roman est découpée en plusieurs parties : l'enfance de Apolline, sa vie de jeune mariée, sa vie de maman. Bref, on vit à travers ce livre, les deux guerres mondiales.

Le livre m'a vraiment beaucoup plu. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman familial. Toutefois, je l'ai trouvé un peu trop long. L'auteure s'est peut être trop attachée à vouloir décrire tous les personnages trop en détail. Chaque personnage a une histoire personnelle détaillée dans le livre. Cela prend beaucoup de temps et je pense que quelque personnages de moins aurait allégé le livre. De plus, Il y a tellement de personnages que l'on s'y perd parfois. En tout cas, j'ai adoré que les périodes des guerres soient aussi bien détaillés. Les secrets de famille ponctuent le roman et cela apporte un peu de suspense et de surprise.

Les personnages sont vraiment intéressants et attachants. J'ai beaucoup apprécié Apolline, qui est décrite comme généreuse et aimante. J'ai aimé la relation qu'elle avait avec son frère et sa soeur, et plus tard, avec son époux. J'ai également apprécié Adelphe et Albert, les cousins d'Apolline. L'histoire d'Albert m'a vraiment beaucoup touché. Certains personnages ont des côtés un peu mauvais mais ils en restent tout de même attachants, ce qui est le cas d'Amédée.

Les héritiers de Kervalon est un roman très agréable particulièrement pour l'été. Il devrait vous plaire, chers amateurs de livres historiques !

Les héritiers de Kervalon,

de Inès de Kertanguy,

édition Albin Michel

592 pages

22, 50 euros

 

Sybille

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau