Versailles, le Palais de toutes les promesses 2 : Le Roi Noir de Versailles, de Jean-Michel Riou

roi-noir.jpg

Quatrième de couverture

« Le roi le veut. » Et la volonté d’une seule âme happe des milliers d’autres, célèbres ou anonymes, architectes, manoeuvres, maçons, doreurs, fontainiers... Tous travaillent à l’élévation du « Palais de toutes les promesses », le château de Louis XIV, ce fascinant Versailles. Mais dans cette ville en pleine éclosion, deux clans se déchirent. Au sud de la route de Paris : l’entreprise Pontgallet, tenue d’une main de fer par Marguerite, avec ses artisans, hommes de bonne volonté, venus chercher fortune sur le chantier. Au nord : Toussaint Delaforge, son associé Ravort et leurs sbires, les Sans aveux, experts en trafics : alcool, marchandises, corruption, filles de joie... Pourquoi tant d’affrontements, de batailles et de violences entre eux ? Quel secret nourrit chaque jour la vengeance qui les anime ? Ville à feu et à sang, la loi du talion fait rage à Versailles, mais qui triomphera sur les terres du Roi ?


Chronique de Garlon

Retournons à Versailles avec le second tome du Palais de toutes les promesses.

Une guerre sans pitié fait rage sur le chantier de Versailles : les maçons des Pontgallet, honnêtes et travailleurs, doivent subir les affronts des Sans Aveux, les sbires de Ravort et de Toussaint Delaforge, héros du premier tome.
Mais Ravort n’en fait toujours qu’à sa tête, et, d’attaque en attaque, finit par se mettre les Pontgallet sur le dos, malgré les remontrance de Toussaint, qui veut laisser cette famille en paix.
La guerre est donc déclarée, une guerre d’usure, de harcèlement, et l’escalade semble sans fin.

J’ai été complètement fasciné par ce tome.

La façon dont l’histoire se passe change vraiment fortement : dans le tome 1, nous suivions une histoire de vengeance menée par Toussaint Delaforge. Ici, nous nous retrouvons sur le chantier de Versailles, avec une course à la richesse et au pouvoir contre les honnêtes Pontgallet. Toussaint, bien que restant l’un des personnages principaux du livre, n’en est pas le seul, et nous suivons donc beaucoup plus d’autres personnages, comme Ravort ou la famille Pontgallet.
Cela donne une vision différente de l’histoire, et elle est vraiment fascinante.
On apprend ainsi beaucoup de choses sur les conditions de vie lors du chantier de Versailles, les nombreuses exigences de Louis XIV et les personnes qui gravitaient dans ces univers. C’est vraiment très intéressant et j’ai ainsi adoré suivre tout cela, car ça m’a permis d’apprendre nombre de choses d’un point de vue historique.
L’action est fort présente, notamment à cause des exactions de Ravort, près à tout pour se débarrasser de la famille Pontgallet, qui gêne ses affaires.
De plus, l’intrigue est en tous points passionnante, et on ne peut se détacher du livre une fois celui-ci commencé, fasciné par les machinations des uns et des autres, ainsi que leurs réactions.
Le côté original dans le fait de suivre un personnage fort négatif n’est pas perdu, car Toussaint reste vraiment fascinant et, malgré tout ce qu’il fait, on a vraiment du mal à le cerner, à le considérer comme bon ou mauvais. Et c’est un point qui me plait particulièrement, car pour une fois nous n’avons pas “les gentils et les méchants”, mais plutôt les gentils (les Pontgallet), les méchants (Ravort) et Toussaint qui se trouverait “entre les deux”. J’ai adoré cet aspect de l’histoire.

Le style de l’auteur, bien que pouvant toujours passer pour fort descriptif chez certains lecteurs, est vraiment très agréable à lire car quand même fort fluide. Les pages défilent rapidement, tout en permettant au lecteur de se retrouver dans l’histoire, de “voir” autour de lui la conception de la légendaire Versailles, et cela est vraiment une grande réussite.

Les personnages, quant à eux, sont vraiment fascinants. Le lecteur ne pourra que se sentir extrêmement proche des familles Pontgallet et Le Faillon, les suivant avec une grande émotion. D’autres seront honnit, comme Ravort, que tous les lecteurs détesteront. Chacun d’entre eux est unique, a son histoire, ses états d’âme, ce qui les rend tous exceptionnels.
Et, bien sûr, à côté de tout cela, nous avons Toussaint Delaforge, personnage travaillé à l’extrême, hanté par son passé, fourbe, assassin, traitre, voleur, il peut aussi se montrer compatissant, reconnaissant, et aidera volontiers un enfant en danger. Il est à la fois bien et mal, extrêmement difficile à cerner, et cela le rend donc en tous points fascinant, faisant de lui un personnage exceptionnel qui restera dans ma mémoire.

En bref, nous avons ici un magnifique second tome qui nous fait découvrir la construction de Versailles et tout ce qui gravite autour, avec beaucoup d’action et une intrigue superbement bien ficelée, notamment grâce aux “guerres” entre les deux camps. Nous suivons un personnage étrange, fort mauvais, mais qui est très difficile à cerner, et cela le rend fascinant. De plus, les autres personnages, très bien travaillés, ne vous laisseront pas indifférents, en bien comme en mal, et le style de l’auteur, bien que pouvant passer pour fort descriptif, est assez fluide et permet de se retrouver totalement immergé dans l’histoire.

J’attend donc maintenant le tome 3 avec la plus grande impatience !


Le Roi noir de Versailles

Versailles, le Palais de toutes les promesses, tome 2

Jean-Michel Riou

Flammarion

600 pages

23 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau