Versailles, le Palais de toutes les promesses, tome 3 : Les Glorieux de Versailles, de Jean-Michel Riou

versailles.jpg

Quatrième de couverture

Louis XIV est sur le point d'installer la cour à Versailles. Le chantier est en ébullition. Rien n'est prêt. Parmi les innombrables sujets qui torturent l'architecte Hardouin-Mansart et le peintre Le Brun, il en est un qui met en péril le faste de Versailles : les fontaines, qui ne fonctionnent pas comme le roi le veut. La Nature est plus forte, Le Nôtre n'y peut rien : l'eau manque à Versailles.
Mais les jardins ne sont pas seuls à verser des larmes.
Après avoir triomphé du Roi noir, la famille Pontgallet est à nouveau dans la tourmente. Marguerite, patronne de la fratrie, est ruinée. Son second, le maçon Le Faillon, est gravement blessé. L'espoir repose sur Amandine, la petite-fille Pontgallet, et Jean, le fils de Le Faillon. Leur mariage permettrait à l'entreprise de renaître. Mais Amandine rêve du château. Jean serait prêt à tout pour elle. Il renoncerait même à son ambition : rejoindre l'atelier de Le Brun.
Ainsi, le futur paraît compromis, même pour Versailles, à moins que le passé ne vienne au secours du palais de toutes les promesses et ne réunisse une dernière fois tous ceux qui l'ont tant désiré, en bien ou en mal...

Chronique de Garlon

Continuons à suivre l’histoire de la construction de Versailles avec ce troisième tome.


Nous nous retrouvons ici plus de 10 ans après que le Roi Noir se soit enfoncé dans l’étang.

Marguerite Pontgallet est maintenant vieille et le père Le Faillon n’est plus tout jeune non plus. De plus, la matriarche s’est mise à dos l’architecte du roi, ce qui fait que les commandes n’affluent plus et que l’entreprise court donc petit à petit à sa perte.

Tout repose donc entre les mains de la succession : Amandine, petite fille de Marguerite, et Jean, le fils Le Faillon. Mais, alors que la première ne rêve que de vivre au château et que le deuxième souhaite devenir peintre et se fond d’amour pour Amandine, comment s’en sortir ?


Un très bon troisième tome, malgré certains défauts.


L’histoire continue d’être très bien trouvée. Nous voyons ici, à travers des personnages, anciens comme nouveaux, la suite de la construction du palais de toutes les promesses, ainsi que tout ce qui gravite autour. Nous trouvons donc, en premier lieu, de très nombreuses informations historiques, fournies avec un grand travail de recherche.

Nous avons également toutes les aventures suivies par Amandine et Jean, ainsi que leurs rêves. Nous découvrons ainsi nombre de retournements de situation, beaucoup d’action, des plans pour survivre, l’amour, la haine, la rédemption, etc. On découvre de tout dans cette histoire, et aucun répit ne nous est donné tout au long de la lecture, tellement les évènements se suivent en cascade. Je dirais d’ailleurs qu’au final, il y a de trop. Trop de malheurs arrivent, trop de retournements de situation changent les choses, si bien qu’on finit parfois par se lasser un peu de la façon dont les choses avancent. Mais cela n’empêche pas l’ensemble de l’histoire d’être vraiment passionnante et de faire que le lecteur s’accrochera au livre jusqu’au bout.


Au niveau du style de l’auteur, je dirais qu’il est descriptif lorsque cela est nécessaire (comme pour les explications concernant le château, ou les informations historiques), mais qu’il sait également être fluide et agréable, tout en étant mouvementé dans les moments ayant plus d’action.


Les personnages, quant à eux, ont du bon comme du mauvais. En effet, ils sont vraiment très bien travaillés et on s’accroche énormément à eux. Nous voyons certains avec tendresse, d’autres avec haine, réclamons justice ou vengeance. Aucun ne nous laisse donc indifférent. Cela a pour conséquence de nous faire ressentir beaucoup d’émotions pour eux.

Par contre, on pourra reprocher le fait que le comportement est parfois assez exagéré et mettra certains  personnages à dos du lecteur, comme c’est notamment le cas d’Amandine au début du livre, que son rêve de grandeur lasse rapidement. Mais bon, on finit par lui pardonner.


En bref, nous avons un très bon troisième tome qui continue à nous faire découvrir la construction du château de Versailles à travers une histoire contenant énormément (trop ?) d’action et de retournements de situation, avec des personnages hauts en couleurs (même si certains sont par moment énervants) et un style d’écriture parfaitement adapté au récit.


Une série à découvrir !

 

Les Glorieux de Versailles

Versailles, le Palais de toutes les promesses, tome 3

Jean-Michel Riou

Flammarion

Roman historique

544 pages

22,90 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau