Yrmeline 1 : Yrmeline ou le chant des pierres, de Bleuette Diot

yrmeline-1-1.jpg

Quatrième de couverture

Le mystère de nos origines enfin révélé dans un palpitant thriller médiéval.
En nous conduisant vers un secret plusieurs fois millénaire, cette fresque flamboyante, émaillée de passions, de passages secrets, de sortilèges et de sombres machinations, pourraient bien nous ramener aux sources de l'humanité.
Le beau et fougueux chevalier allemand, Lanz von Malberg, ne rêve que d'une chose : intégrer l'ordre militaire et religieux des chevaliers teutoniques. Au cours de l'été 1338, il quitte Mayence et prend le premier navire en partance pour l'Estonie. Là, de terribles épreuves l'attendent mais Lanz n'en aimera pas moins ce pays farouche dont ni l'évangélisation ni la force des armes n'ont su réprimer l'âme irréductiblement païenne. Aux prises avec les sortilèges qui émanent de ces contrées mystérieuses, le jeune homme se verra rapidement confronter aux survivances d'un autre âge. Sous l'égide de la belle et sensuelle Yrmeline, commencera alors pour lui un éprouvant parcours initiatique dont il ne sortira pas indemne tant l'amour qu'il conçoit pour elle le dévore. D'où Yrmeline tient-elle ses effrayants pouvoirs ? Quelle étrange et dangereuse société secrète a réussi à infiltrer les rangs de l'ordre teutonique ? En tentant de démystifier le redoutable chef du Temple Noir, Lanz découvrira les vestiges d'une incroyable civilisation disparue et l'étonnant message que véhiculent les tablettes d'argile de l'antique Mésopotamie. Sans le savoir, le héros de cette aventure hors du commun pourrait bien déchaîner les forces incommensurables de notre très lointain passé. Mais, heureusement, le vaillant seigneur pourra compter sur l'aide de Petras, un astucieux petit garçon et celle d'un vieil érudit breton dont les connaissances sont pour le moins surprenantes, elles-aussi ! Au fil de ses tribulations, Lanz finira par découvrir le plus extraordinaire secret de tous les temps...
Original et bien documenté, ce premier tome d'une force rare saura tenir le lecteur en haleine jusqu'à la fin.


Chronique de Garlon

Je vais aujourd’hui vous parler du premier tome d’une série vraiment très particulière : Yrmeline.

Le livre se déroule au XIVème siècle, en Estonie. Lanz von Malberg est un jeune homme souhaitant entre dans l’Ordre Teutonique, les chevaliers chrétiens. Il va malgré lui être entraîné dans une histoire très particulière par la belle Yrmeline et le sage Konwoïon, membres d’une société secrète, la confrérie de l’Aube. Cette société détient un savoir très ancien, remontant à la première civilisation ayant existé : les sumériens. Lanz va être petit à petit initié à leurs secrets, et va ainsi découvrir nombre de choses ahurissantes sur les origines de l’homme, celles d’Yrmeline, et également de la menace qui pèse sur l’humanité, menace représentée par le Temple Noir, une autre société secrète. L’initiation de Lanz doit alors continuer, et il va avoir, en même temps que cela, à combattre le Temple Noir.

J’ai vraiment ADORÉ ce livre, je l’ai trouvé vraiment excellent, et la série figure dès à présent dans mes coups de coeur.

L’histoire est tout simplement magnifique. J’ai rarement eu le bonheur de lire un récit aussi passionnant et original. L’auteur mélange ici avec un brio stupéfiant l’historique au fantastique, attrapant le lecteur avec cette magnifique histoire, et ne le lâchant plus.

Nous nous retrouvons, au niveau de l’histoire, avec un récit passionnant et addictif, ne manquant pas d’action, loin de là, et l’intrigue est extrêmement bien menée, réservant nombre de surprises aux lecteurs (en tout cas, pour ma part, j’ai été pris de court plus d’une fois par les fils de l’intrigue), et les gardant ainsi attentifs et plongés dans le récit. Mais ce n’est pas encore là le plus grand point fort de ce livre.

En effet, en plus de cela, l’auteur nous présente ici bien plus qu’une simple histoire, car il s’agit d’un parcours initiatique sur les thèmes de l’histoire, de la philosophie et de l’ésotérique, qui emmènera le lecteur à la rencontre de la première civilisation ayant existé : les Sumériens.

Ainsi, en plus de passer un excellent moment de lecture avec un récit de qualité, le lecteur apprendra énormément de chose, que ce soit sur le Moyen-Âge en Estonie, l’histoire des Sumériens, cette civilisation si évoluée et disparue depuis si longtemps qu’elle est maintenant quasiment oubliée, ainsi que leurs croyances et leur culture, qui sont vraiment très intéressantes, leurs croyances étant, je trouve, fort probables (plus, pour moi, que celles des religions actuelles), surtout au vu des preuves, aussi bien scientifiques qu’ésotériques, que l’auteur avance.

Et la fin du livre, waouh !!!! J’ai rarement vu une fin qui donnait autant envie de connaitre la suite. C’est vraiment passionnant, l’une des meilleures fins (si pas la meilleure) d’un premier tome que j’ai pu voir. Le suspence est à son comble pour le début du tome 2.

Au niveau du style de l’auteur, il est tout simplement génial. A la fois fluide et érudit, le style de Bleuette Diot plongera le lecteur dans un rêve, l’emmenant dans la lointaine Estonie, à l’époque des chevaliers Teutoniques. Les mots choisis sont vraiment parfaits et montrent une grande érudition. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le livre est élitiste et dur à lire. Bien au contraire, car l’auteur a réussi à trouver un parfait équilibre entre l’érudition et la vulgarisation, ce qui fait que ce livre ne peut que se lire assez facilement tout en apprenant nombre de choses aux lecteurs.

Juste un tout petit bémol : le fait que les explications historiques soient rassemblées en fin de récit, avec des numéros dans le livre renvoyant à cela. J’ai trouvé que cet aspect n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, surtout pour un livre en grand format, et aurais donc préféré voir des notes de bas de page.

Concernant les personnages, là aussi, mon avis est fort positif. Je les ai trouvé assez attachants, et l’on peut facilement s’identifier à certain d’entre-eux, partager leurs joies et leurs craintes. Lanz est, je trouve, un personnage très attachant, et beaucoup de personnes pourraient s’identifier à lui. Devant faire fi de ses préjugés pour ouvrir les yeux sur les origines de l’homme, en se basant sur une histoire qu’il n’avait jamais entendu, lui qui est fervent catholique, Lanz va devoir parcourir tout un cheminement interne, assisté de Konwoïon et d’Yrmeline, pour comprendre enfin certaines choses.

L’amour naissant entre Yrmeline et Lanz est également superbement bien fait, et j’ai adoré suivre l’évolution de la relation entre les personnages, même si j’avoue que la fin me laisse un peu pantois... et me donne encore plus envie de découvrir la suite !!

En bref, vous l’aurez compris, je conseille fortement ce livre.

Vous pourrez découvrir, à sa lecture, un récit passionnant, mêlant à la perfection aventure, histoire très bien ficelée et personnages très attachants à une initiation historique, ésotérique et philosophique vraiment magnifique, le tout écrit avec un style magnifique mélangeant parfaitement l’érudition et la vulgarisation.

Tout simplement magnifique !

 

Yrmeline ou le chant des pierres

Yrmeline, tome 1

Bleuette Diot

Editions du Pierregord

24 €

512 pages

 

Garlon

Commentaires (1)

Océane Vasseur
  • 1. Océane Vasseur | 05/11/2011
Je suis complètement fane de cette saga et de son auteur depuis que je l'ai découverte sur Livraddict. Le meilleur roman que j'ai lu de ma vie !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/05/2012