Cell. 7, tome 1 : La mort vous regarde, de Kerry Drewery

La mort vous regarde

Quatrième de couverture

On vient de l’apprendre : Jackson Paige, l’ancienne vedette de téléréalité, a été assassiné.

La coupable, restée sur les lieux du crime, a déjà tout avoué, il s’agit de Martha Honeydew, seize ans. En vertu de la loi des Sept Jours de Justice, Honeydew a été placée en détention dans la Cellule 1 du couloir de la mort. C’est la première adolescente a être jugée par le système Chacun Sa Voix. Dans lequel c’est vous, chers téléspectateurs, qui décidez du sort des accusés.

Chaque jour, elle avancera d’une cellule, vers la Cellule 7, où votre vote déterminera si oui ou non elle doit être exécutée.

21 millions de jurés.

1 prévenue.

7 jours pour revenir sur ses aveux.

La vie ? La mort ?

A vous de juger !

 

Chronique de Melisande

La mort vous regarde est le premier tome de la trilogie Cell.7 qui nous présente une société futuriste dans laquelle les tribunaux que nous connaissons aujourd’hui ont disparu pour être remplacés par une émission de téléréalités : Chacun Sa Voix, où ce sont les spectateurs et donc la population qui se fait à la fois jury, juge et bourreau en votant si l’accusé est coupable ou non. En fonction du verdict il sera exécuté par électrocution ou relâché. Un système qui semble avoir fait ses preuves car la criminalité est en baisse, le temps d’attente de leur procès / verdict / peine de mort est réduite à une semaine. Un système simple mais efficace. L’est-il réellement ?

Martha Honeydew, la première adolescente à se voir condamnée dans le couloir de la mort a tué la célèbre vedette de téléréalité Jackson Paige et a reconnu les faits. Il n’y a donc aucun doute sur sa culpabilité, elle mérite la mort. Durant une semaine, elle changera de cellule jusqu’à la Cellule 7 qui l’amènera vers son exécution. Mais est-elle vraiment coupable ?

L’univers est intéressant, pour rendre justice de manière plus efficace et éviter que des prisonniers attendent des années avant leur procès, le nouveau système permet de faire tout cela très rapidement. Le peuple entier devient juré, juge et bourreau d’un simple vote. Evidemment, on voit que ce système a des failles. On ne peut pas se baser sans réelle preuve et investigations pour condamner quelqu’un. Certes, le système actuel est problématique car un certain nombre de suspects, peut-être coupable, sont relâchés parce que le système judiciaire a mis trop de temps pour juger ladite personne. La loi, en tout cas en France, dit que le procès doit se faire le plus vite possible dans un délai limité, et quand la date est passée, le suspect est relâché. Mais ne rien faire et se laisser porter parce que l’on voit sans rien savoir de plus… on se doute bien que cela ne peut pas fonctionner à 100%. Sans compter d’autres critères que je tairai pour éviter tout spoiler et vous laisser le plaisir de la découverte.

C’est un univers qui invite à la réflexion car cela montre aussi la place qu’ont les médias, les émissions de téléréalité qui font de l’audience et génère aussi de l’argent, etc. C’est une critique de tout cela et il faut être honnête, il y a de plus en plus d’émissions du genre (souvent débile qui s’apparente à du voyeurisme mal placé, ce n’est que mon point de vue) et le but étant de générer de l’audience et pour cela la TV est prête à tout. Et si elle était prête à en arriver là ? Car dans La mort vous regarde, on va voir qu’elle va aller assez loin quitte à bafouer certaines libertés pour continuer ses excès. Mais là encore je n’en dirai pas plus.

L’histoire est écrite, d’une part, du point de vue de Martha alors qu’elle est en cellule. Elle revient aussi sur certains faits passés qui nous permettent de mieux comprendre comment elle a pu en arriver là. On voit très rapidement que quelque chose cloche, que tout cela cache quelque chose de plus grand. Peut-être qu’à cause de cela, j’ai compris bien trop vite tout ce qui se manigançait et aussi quels étaient certains de ses secrets. C’est un peu dommage parce que je n’ai pas eu de grandes révélations comme je m’y attendais.

D’autre part, nous suivons, à la troisième personne, Eve Stanson, la conseillère de Martha et ancienne avocate (dont le métier n’existe plus aujourd’hui) qui veut découvrir la vérité car elle pense que Martha est innocente et qu’elle cache quelque chose. Enfin, nous suivons l’émission de téléréalité en compagnie des deux présentateurs qui présentent les faits. J’ai vraiment eu la sensation d’assister à un épisode de Loft Story / Secret Story etc. et ça fait peur à voir que cela pourrait attirer nombre de gens pour faire justice… En tout cas la retranscription est vraiment bien faite parce qu’on a même les détails du générique de présentation, etc. on peut parfaitement se représenter cette émission même à travers les mots.

Mais comme je l’ai dit un peu plus haut, ce n’est pas tant le déroulement de l’intrigue qui en soi est plutôt cousu de fil blanc mais plutôt l’univers créé autour, ce que cela génère, comment les gens peuvent être manipulés facilement parce qu’ils ne réfléchissent pas. Et avec ce genre d’émissions, il faut être honnête, on ne s’interroge pas vraiment. Et il a été prouvé plus d’une fois que lorsqu’il y avait des « bagarres » et tensions cela créait un pic d’audience. Alors que si tout se passait bien dans le meilleur des mondes, l’émission n’aurait eu aucun intérêt aux yeux des gens. D’où le fait de mettre des gens confinés dans un lieu avec des caractères très différents qui ne peuvent pas s’entendre parce qu’il y aura des clashes. De même quand chacun a des petites « missions » pour générer des disputes et des problèmes, ce n’est pas pour rien !

Le pouvoir de la TV et la manipulation qui s’ensuit, c’est magnifique et l’on en voit ici ses dérives et cela peut devenir très dangereux. Je vous invite du coup à découvrir le roman d’Agnès Marot : I.R.L. qui parle aussi de ces problématiques dans un contexte quelque peu différent.

Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques à suivre. J’ai eu vraiment de l’empathie pour Martha qui fait preuve de courage. Ils ont chacun leur secret qui les pousse à agir de la sorte, chacun se battant pour ses idées.

En bref, La mort vous regarde est un premier tome intéressant car il nous montre une société où le système judiciaire a été totalement revu afin d’être plus simple, rapide et efficace. A voir si la réalité concorde avec ce qui est écrit sur le papier. Et un univers dans lequel la TV a les pleins pouvoirs. L’intrigue en soi est simple, peut-être un peu trop car rapidement j’avais deviné la plupart des événements qui allaient arriver donc pas de réelle surprise. Mais c’est un livre qui invite davantage à la réflexion et au débat qu’au suspense et à la surprise des événements qui vont se dérouler sous nos yeux. L’intérêt est davantage là. Reste à voir ce que donnera la suite étant donné les circonstances.

 

La mort vous regarde

Cell. 7, tome 1

Kerry Drewery

Hachette

Young Adult

380 pages

18€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/09/2016