Immortels - Tome 1 : La fuite, de Cate Tiernan

 

Quatrième de couverture :

La nuit dernière, tout mon univers s'est écroule. Et j'ai dû mettre les voiles. Disparaître. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j'ai fait les quatre cents coups. D'habitude, je ne donne pas dans le sentiments.  Mais cette fois, c'est différent.  Il n'avait pas le droit d'agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n'aurait dû voir cette marque dans mon cou, que je cache depuis des siècles. Parce que j'ai oublié de vous dire : j'ai 459 ans. Voilà comment je me retrouve à River's Edge.  Vous m'imaginez, moi, dans un centre de redressement pour immortels qui veulent filer droit ? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée ... très peu pour moi. Pourtant, je dois rester. Je le sens. Ce type, Reyn, je l'ai déjà croisé quelque part, j'en suis sûre. Mais où ? Et quand ?

 

Chronique d'Archessia :

Nastasya est une immortelle. Ce n'est pas un vampire, un démon ou que sais-je. C'est "juste" une personne qui ne meurt pas. Du moins, pas sans certaines conditions. Cela fait presque 500 ans qu'elle vit sur terre, et bon, il faut bien l'avouer, elle s'ennuie un peu. Elle cherche le frisson, l'adrénaline, ou du moins l'endormissement des sens. C'est pour ça que depuis quelques décennies, son passe-temps favoris est la fête, tout le temps, constamment. Avec sa bande d'amis, ils écument les moindres clubs, et elle termine toujours complètement ivre, se réveillant parfois le lendemain dans le lit d'un inconnu. Jusqu'au soir où, étant tous saoûl comme d'habitude, un chauffeur de taxi se met en colère de leur comportement. En un instant, il gisera à terre, la colonne vertébrale brisée. C'est l'oeuvre de son meilleur ami, Incy, et elle est la seule choquée par la scène. Il faut dire que la magie, ce n'est pas trop son truc, de base. C'est inné chez les immortels, mais son utilisation la rend toujours malade. Mais là, voir la souffrancen, la violence gratuite, cela déclenche quelque chose en elle. Elle décide de partir, sans prévenir personne, et se terrer quelques semaines, quelques années, quelques siècles peut-être ... Elle se rappelle d'une rencontre qu'elle a faite il y a longtemps, une dame qui lui avait ouvert sa porte. Mue par l'instinct, elle se rendra dans ce coin perdu, où d'autres immortels cherchent aussi "autre chose". Elle découvrira non seulement une autre façon de vivre, mais également beaucoup de choses sur elle-même ...

J'ai été un peu perturbée par le début du livre, qui commence directement par une scène un peu brouillon, où les gens sont nombreux (beaucoup de noms exotiques à retenir !!) et ivres, ce qui donne une ambiance un peu éthérée à l'ensemble. Mais au fil des pages, tout s'éclaircit assez vite, et je me suis plongée dans cette histoire avec énormément de plaisir. Nastasya n'est pas ce qu'on pourrait appeler une fille sympa ... Son truc, c'est boire, passer la nuit avec des inconnus, s'amuser avec ses potes en faisant tout ce qui leur passe par la tête. Et ça, depuis plusieurs décennies. Autant dire qu'elle n'attire pas directement les sentiments amicaux. Et pourtant, elle m'a plue assez vite, et j'ai beaucoup aimé ce caractère de tête brûlée qui cache, bien entendu, un être en plein tourment. Car là est bien le problème des immortels. C'est bien beau de profiter au maximum de la vie et de ce qu'elle apporte. Mais y a rien à faire, au bout de quelques siècles, on en a un peu fait le tour, et on se retrouve vite à ne plus savoir ce que l'on veut, ce que l'on attend de cette vie interminable, et même qui on est. C'est dans cet état d'esprit très perdu que Nasty se retrouve dans une sorte de centre campagnard, tenu par une dame douce, compréhensive et puissante, qui apprend aux immortels à se recentrer sur l'essentiel.

Elle y fera des rencontres, autant positives que négatives, mais toutes changeront un bout de la vie de la jeune femme. La plus marquante sera sûrement celle de Reyn, dont elle est sûre d'avoir déjà croisé la route par le passé, sans parvenir à s'en souvenir exactement. J'ai particulièrement aimé Dray, jeune fille gothique habitant dans le village, incroyablement touchante. River, la "gérante" de la propriété, fait office de figure maternelle bienveillante, et un vrai sentiment de calme et de bien-être l'entoure, elle est très apaisante. Mine de rien, bien qu'elle doive apprendre à savourer le calme d'une vie "banale", il y a toujours une tension sous-jacente, comme le fait qu'Incy la traque à travers le monde et semble prêt à tout pour la retrouver, ou encore le "mystère Reyn", qui lui pèse de plus en plus ! Ness, pauvre petite chose au sourire mielleux mais qui semble la détster de toutes les fibres de son corps, ne fait rien pour la mettre à l'aise et en confiance, et on sent qu'elle a plus d'une corde à son arc pour faire de la vie de Nasty un enfer. Mais jusqu'où peut-elle aller ? ...

C'est un livre aux multiples qualité, qui convient aussi bien aux tout jeunes lecteurs, qu'au lectorat plus âgé. Il aborde des thèmes forts et universels, comme le fait de savourer toute chose, de profiter du moindre instant, de laisser le passé derrière soi et de regarder vers l'avenir. Peu importe notre âge ou notre parcours, on peut toujours recommencer, si l'on en éprouve le besoin ou l'envie. C'est quelque chose qui me touche particulièrement, et j'ai vraiment hâte de retrouver la suite de cette trilogie.

 

Pour lire un extrait, cliquez ici.

Immortels 1 : La fuite

Cate Tiernan

Hachette Jeunesse (Black Moon)

360 pages

17 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/09/2015