L'épreuve, tome 1 : Le Labyrinthe, de James Dashner

james dashner le labyrinthe l'épreuve

Quatrième de Couverture :

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire... 

Chronique de Ceinwèn :

Un jeune garçon se réveille au cœur d'un labyrinthe, entouré d'adolescents et sans mémoire. Il connait son nom, sait parler et marcher, mais n'a plus de souvenirs. Pourtant, au contraires des autres, Thomas devine qu'il est particulier. Les lieux lui semblent étrangement familier, et même s'il n'arrive pas à mettre le doigt dessus, il a quelque chose à voir avec le labyrinthe. L'arrivée le lendemain d'une fille, la première, avec un mot annonçant que c'est la fin, précipite les choses.
Les adolescents paniquent, mais Thomas pressent qu'il y a quelque chose à faire. Avec courage il n'hésitera pas à risquer sa vie et apprendra des choses à lui glacer le sang.
En dehors du labyrinthe, on devine un monde apocalyptique, il y ait une fois fait référence ainsi que de "Terre Brûlée" (titre du second tome); mais on ne sait que peu de choses sur ce monde puisque les enfants sont amnésiques.
Ce point, bien que compréhensible et logique, m'a agacée. Car on se retrouve plongé dans un monde en huis-clos, sans avoir la moindre information. Et même le retournement de fin ne nous éclaire que peu. Je n'aime pas rester dans le flou à ce point.
Les personnages ne sont pas assez creusés à mon goût, et son un peu trop manichéens. Ils se définissent par leur fonction et on a l'impression qu'il n'y a que Thomas qui a un minimum de réflexion. Par exemple, pourquoi cette obstination à ne rien dire et à reprocher au nouveau de ne rien savoir ?
La fin, bien plus palpitante, permet au lecteur d’échafauder hypothèses et théories. Ce qui est déjà plus intéressants et donne envie de lire la suite.

Ce roman, présenté comme le nouveau Hunger Games ne m'aura pas spécialement passionné. Au contraire du fameux Hunger Games j'ai trouvé l'ensemble bien trop flou et plat pour m'y intéresser particulièrement. Il manque des approfondissements, des sous-entendus ou carrément des révélations, pour me passionner. Un premier roman qui veut se ménager un suspens et donner envie de continuer pour en savoir plus c'est une chose, mais pour autant je ne pense pas qu'on peut laisser le lecteur dans le flou à ce point.

 

 

Le Labyrinthe

L'épreuve, tome 1

James Dashner

PkJ

416 pages

18.50 € (papier) - 12.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau